Rendement record de 40% pour un panneau photovoltaïque - L'EnerGeek

Rendement record de 40% pour un panneau photovoltaïque

5245075698_f03b7b62af_zC’est en Australie qu’une équipe de chercheurs vient d’annoncer avoir battu un nouveau record de rendement pour un panneau photovoltaïque, qui est parvenu à transformer 40% de la lumière en électricité. Ce record a été obtenu en utilisant des cellules photovoltaïques classiques associées à un filtre optique captant une plus large part du spectre solaire. Une solution simple et qui pourra trouver rapidement une application industrielle.

Un record de rendement de 40% de conversion de la lumière…

Des tests menés grandeur nature par une équipe de chercheurs de l’Université des Nouvelles Galles du Sud (UNSW) à Sydney, en Australie, ont conduit à battre un nouveau record en matière de rendement photovoltaïque. Ce record a été confirmé par le Laboratoire National des Energies Renouvelables (NREL) américain après de nouveaux tests aux Etats-Unis. L’étude est publiée dans le journal « Progress in Photovoltaics ».

Le panneau solaire testé parvient à convertir en électricité 40% de la lumière solaire qui le frappe. Ce taux constitue un record pour un panneau photovoltaïque utilisant des cellules classiques « d’une autre manière » (d’après le Dr Mark Keevers qui a piloté le projet) et pour lesquelles le rendement maximum se situait à 33% de conversion. Un tel rendement (40%) avait jusqu’ici été atteint uniquement par des centrales solaires à concentration.

Pour atteindre un tel niveau, le prototype australien utilise un filtre optique passe-bande sur mesure, permettant de capter une partie du spectre solaire jusqu’ici non utilisée et généralement perdue. Cette technique conduit donc les cellules solaires à convertir plus de lumière.

… atteint en utilisant des cellules solaires déjà commercialisées

Les tests des chercheurs de l’université australienne ont été menés en partenariat avec la société australienne RayGen Resources de fabrication de tours solaires et de panneaux photovoltaïques à concentration, et la société américaine Spectrolab spécialisée dans la fabrication de composants électroniques et de cellules solaires.

Les résultats de ces recherches pourraient être « particulièrement pertinents pour les tours d’énergie photovoltaïque qui sont développées en Australie », selon le Docteur Martin Green, considéré comme le « père du photovoltaïque ».

Cette réussite est porteuse d’espoirs car sa mise en œuvre industrielle pourrait être rapide : en effet, le panneau n’utilise pas de cellules solaires différentes de celles déjà fabriquées. Toutefois, de nouveaux prototypes doivent encore être développés pour affiner la technologie avant sa commercialisation.

Le rendement des panneaux photovoltaïques est toujours relativement faible, ce qui porte atteinte à sa compétitivité et constitue un enjeu majeur pour le développement de l’énergie solaire.

Crédit photo : Beau Gilles

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 24 Mar 2016
Et si la deuxième capitalisation du CAC40 se tournait vers l’électricité ? En présentant son projet pour Total dans vingt ans, le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, a effectivement dévoilé ses ambitions pour la transition énergétique de l'entreprise. (suite…)
mar 11 Juin 2013
Le groupe français GDF Suez et ses partenaires, Investec et Kagiso Tiso Holdings, ont finalisé le financement du projet de parc éolien West Coast One, situé à 130 km du Cap (Afrique du Sud), et d’une capacité de production de…
jeu 1 Mai 2014
Cette petite enceinte, lancée par la marque Soulra, est faite pour les aventuriers modernes ou les vacanciers. N’importe qui pourra écouter sa musique à la montagne ou à la plage tout en adoptant un comportement écologique. En effet, Rugged Rukus,…
mer 9 Jan 2013
Les barrages de Beaumont-Monteux, Pizançon et La Vanelle, situés dans la vallée basse de l'Isère, sont rénovés par l'énergéticien EDF dans le cadre du projet national de maintenance « Super’Hydro ». Ces travaux d'envergure portent sur le changement de 15 vannes…

COMMENTAIRES

  • Bonjour,

    Pour un journal sur l’énergie, ce serait bien d’utiliser les termes scientifiques avec leurs définitions officielles.

    “rendement” c’est le rapport entre “efficacité énergétique réelle” et “efficacité énergétique théorique”.

    Or l’efficacité énergétique d’un panneau photovooltaique, c’est sa production divisée par sa consommation, et sa consommation est nulle, 0 : en effet, l’énergie disponible gratuitement dans l’environnement n’est pas comptée, par convention, dans le calcul d’une efficacité énergétique (cf le calcul pour une machine frigorifique). Un nombre fini divisé par 0, c’est+ l’infini.

    Ce que vous indiquez dans l’article ce n’est ni le rendement ni l’efficacité énergétique : cela s’appelle le taux de conversion du rayonnement lumineux solaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.