Orléans : 1ere expérimentation d'une hydrolienne fluviale en France - L'EnerGeek

Orléans : 1ere expérimentation d’une hydrolienne fluviale en France

orleans_loire_photo_calips96La ville d’Orléans, située dans la région Centre, est la première commune française à accueillir une hydrolienne fluviale pour la tester dans des conditions “grandeur nature”. L’appareil a en effet été arrimé à une barge flottante avant d’être immergé dans la Loire le jeudi 6 novembre entre deux ponts du centre-ville.

Baptisée Hydrofluv, cette hydrolienne est la première à être testée en France. Fonctionnant sans hélice, contrairement aux hydroliennes marines, cet appareil de 40 kW produira de l’électricité grâce à deux colonnes de turbines à axe de rotation vertical. Ces dernières sont entrainées par l’énergie cinétique de l’eau (la force du courant de la Loire) à une vitesse de 20 à 40 tours par minute.

“De quoi alimenter, une fois le raccordement qui sera très vite effectué, une soixantaine de logements. La machine ne repose pas sur le lit du fleuve, elle est ancrée sur une barge flottante et a nécessité peu de génie civil. Au début, les riverains étaient un peu méfiants. Mais elle s’insère finalement bien dans son environnement”, a expliqué Stéphanie Anton, l’adjointe au maire déléguée au développement durable.

L’expérimentation de ce prototype hydrolienne est prévue jusqu’en juin 2016 afin d’optimiser les performances de la machine et d’orienter son développement industriel et commercial. Cette période de test servira également à démontrer le faible impact de cette technologie sur la faune et la flore aquatique. Fleuve encore relativement “sauvage”, la Loire possède un lit moins canalisé que les autres cours d’eau français.

“Nous avons des contraintes d’intégration dans le milieu, puisque nous sommes en zone Natura 2000, mais aussi d’acceptabilité sociétale par les riverains, puisque nous sommes en ville”, a précisé Thomas Jaquier, directeur technique d’Hydroquest, la start-up grenobloise qui a mis au point l’hydrolienne et a procédé à son immersion.

Le projet Hydrofluv, d’un montant global de 2,46 millions d’euros, a obtenu le soutien du Fonds unique interministériel. Associé à d’autres PME, à EDF et à des pôles de compétitivité, Hydroquest ambitionne le lancement d’une filière industrielle en cas de résultats positifs de l’expérimentation de son hydrolienne prototype. La société pense pouvoir fabriquer annuellement de 300 à 500 machines d’ici à 2020. De quoi créer une centaine d’emplois et ouvrir des opportunités de développement à l’international.

Crédit photo : calips96

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), publié le 24 janvier 2024, projette un record de production mondiale pour l'électricité nucléaire d'ici à 2025. Même tendance pour la production des énergies renouvelables, qui est en passe de dépasser…
ven 3 Nov 2023
Le marché de la rénovation énergétique est en plein boom, mais tous les acteurs ne jouent pas le jeu. Des consommateurs floués, des travaux inachevés et des équipements défaillants : le tableau est parfois sombre. La vigilance est de mise,…
mer 25 Oct 2023
L'électrique se démarque ! En septembre 2023, alors que le marché des véhicules d'occasion baisse, les voitures électriques tirent leur épingle du jeu avec des chiffres époustouflants. Les voitures électriques d'occasion ont surpassé les hybrides rechargeables en termes de ventes…
mer 3 Jan 2024
Volkswagen baisse les prix de ses modèles électriques ID.3, ID.4 et ID.5. Après une année 2023 compliquée pour la vente de ses voitures électriques, la marque allemande espère se relancer.       Certains modèles désormais éligibles au bonus écologique…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.