Les pays émergents, moteurs du développement des énergies vertes - L'EnerGeek

Les pays émergents, moteurs du développement des énergies vertes

Ferme éolienne de Darling, Afrique du Sud - © Warren RohnerLes pays émergents sont les leaders mondiaux des énergies renouvelables : voici le résultat d’une étude publiée mardi 28 octobre 2014 par Bloomberg New Energy Fincance portant, entre autres, sur les investissements réalisés par 55 pays émergents en matière de développement durable. Pour la troisième année consécutive, “Climatescope” vient nous offrir une photographie des politiques énergétiques et de l’état du financement des énergies renouvelables dans le monde.

Pour cette année 2014, ce sont 55 pays, du Chili à l’Indonésie en passant par l’Ethiopie, qui ont été étudiés. Résultat : entre 2005 et 2010, ces pays se sont dotés, au total, de 142 GW de capacités de production supplémentaires dans le solaire, l’éolien, la géothermie, la biomasse et la petite hydroélectricité. La croissance annuelle moyenne des énergies renouvelables (hors grande hydroélectricité) dans ces pays s’est donc élevée à 18,8% pendant cette période.

A l’échelle de l’OCDE (organisation économique regroupant 34 pays “plus avancés” à travers le monde, mais aussi certains pays émergents comme le Mexique et le Chili), ce chiffre n’atteignait que les 12,8% même si 213 nouveaux GW d’énergies renouvelables y ont été installés.

Les investissements massifs des pays émergents dans le renouvelable s’expliquent par un besoin d’indépendance face au diesel onéreux qui alimente de nombreux groupes électrogènes et centrales dans ces régions, mais aussi par la baisse des coûts des énergies propres et leur rapidité d’installation :

“Des projets éoliens peuvent sortir de terre en deux à trois ans, des projets photovoltaïques de taille industrielle construits en moins de six mois et des panneaux solaires installés sur des toits en un jour ou moins”, expliquent les auteurs de l’étude.

L’Ouganda, l’Indonésie, le Mexique, le Kenya, l’Uruguay, le Chili et l’Inde figurent dans le top dix des pays émergents les plus investis dans le développement durable mais les trois pays qui ont mené la course en tête en 2013 sont l’Afrique du Sud, le Brésil et la Chine.

Bloombeg New Energy Finance constate que 54 milliards de dollars ont par exemple été investis dans les énergies propres en 2013 en Chine. Le mastodonte asiatique reste, certes, le premier émetteur de CO2 dans le monde mais dispose déjà d’un total de 166.381 MW de capacités installées en énergies renouvelables.

Crédits photo : Warren-Rohner

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 3 Juil 2017
Si l’urgence du combat climatique ne fait plus aucun doute, les délais qui nous sont impartis pour y remédier pourraient être bien plus courts qu’escompté. Selon un article publié le 28 juin 2017 dans le journal Nature par un groupe…
mar 3 Déc 2013
La centrale hydroélectrique d'Itaipu, installée sur le rio Paraná, à la frontière entre le Brésil et le Paraguay, devrait atteindre un nouveau record mondial de production d'électricité cette année. Devançant ainsi le barrage des Trois-Gorges, en Chine, la plus grande…
mer 20 Fév 2013
Lors d’un déplacement à Lyon mardi 19 février, la ministre de l’Ecologie Delphine Batho a annoncé le nom des 231 projets photovoltaïques retenus par le gouvernement.   C’est au salon Be+ (Bâtiment Energie Positive) dans la région lyonnaise que la…
jeu 31 Jan 2013
La société française Wysips, filiale du groupe Sunpartner, présentera fin février au Mobile World Congress de Barcelone, un smartphone équipé d'un film transparent permettant la recharge de la batterie à l'énergie solaire ou artificielle. 3 ans de développement et 30…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.