Les pays émergents, moteurs du développement des énergies vertes - L'EnerGeek

Les pays émergents, moteurs du développement des énergies vertes

Ferme éolienne de Darling, Afrique du Sud - © Warren RohnerLes pays émergents sont les leaders mondiaux des énergies renouvelables : voici le résultat d’une étude publiée mardi 28 octobre 2014 par Bloomberg New Energy Fincance portant, entre autres, sur les investissements réalisés par 55 pays émergents en matière de développement durable. Pour la troisième année consécutive, “Climatescope” vient nous offrir une photographie des politiques énergétiques et de l’état du financement des énergies renouvelables dans le monde.

Pour cette année 2014, ce sont 55 pays, du Chili à l’Indonésie en passant par l’Ethiopie, qui ont été étudiés. Résultat : entre 2005 et 2010, ces pays se sont dotés, au total, de 142 GW de capacités de production supplémentaires dans le solaire, l’éolien, la géothermie, la biomasse et la petite hydroélectricité. La croissance annuelle moyenne des énergies renouvelables (hors grande hydroélectricité) dans ces pays s’est donc élevée à 18,8% pendant cette période.

A l’échelle de l’OCDE (organisation économique regroupant 34 pays “plus avancés” à travers le monde, mais aussi certains pays émergents comme le Mexique et le Chili), ce chiffre n’atteignait que les 12,8% même si 213 nouveaux GW d’énergies renouvelables y ont été installés.

Les investissements massifs des pays émergents dans le renouvelable s’expliquent par un besoin d’indépendance face au diesel onéreux qui alimente de nombreux groupes électrogènes et centrales dans ces régions, mais aussi par la baisse des coûts des énergies propres et leur rapidité d’installation :

“Des projets éoliens peuvent sortir de terre en deux à trois ans, des projets photovoltaïques de taille industrielle construits en moins de six mois et des panneaux solaires installés sur des toits en un jour ou moins”, expliquent les auteurs de l’étude.

L’Ouganda, l’Indonésie, le Mexique, le Kenya, l’Uruguay, le Chili et l’Inde figurent dans le top dix des pays émergents les plus investis dans le développement durable mais les trois pays qui ont mené la course en tête en 2013 sont l’Afrique du Sud, le Brésil et la Chine.

Bloombeg New Energy Finance constate que 54 milliards de dollars ont par exemple été investis dans les énergies propres en 2013 en Chine. Le mastodonte asiatique reste, certes, le premier émetteur de CO2 dans le monde mais dispose déjà d’un total de 166.381 MW de capacités installées en énergies renouvelables.

Crédits photo : Warren-Rohner

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 13 Juin 2019
Le 7 juin 2019, le Conseil d'Etat a rejeté les recours portés contre le projet de parc éolien en mer de Saint-Nazaire. Grâce à ce feu vert, la mise en service est désormais prévue en 2022, avec plus de 1…
jeu 26 Nov 2015
Le syndicat des professionnels du secteur, France énergie éolienne (FEE), a publié la seconde édition de l'Observatoire de l'éolien le 18 novembre. Réalisé avec le cabinet Bearing Point, ce document présente « une photographie précise de la filière éolienne et de…
mer 30 Sep 2015
C'est une bonne nouvelle pour l'Hexagone, dans son récent rapport, le Réseau de Transport d'Électricité (RTE), filiale d'EDF a annoncé que la France devrait retrouver ses marges de sécurité électrique au moins jusqu'en 2020. Plusieurs facteurs dont le développement des…
lun 26 Jan 2015
L'institut de recherche allemand Fraunhofer-Gesellschaft, implanté dans l'Est de l'Allemagne, dans la commune de Duisbourg, a développé un nouveau dispositif qui alerte les occupants d'une habitation lorsqu'une ou plusieurs fenêtres sont laissées ouvertes par mégarde. L'originalité de ce dispositif, idéal pour…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.