Fécamp : un parc éolien en mer des plus innovants - L'EnerGeek

Fécamp : un parc éolien en mer des plus innovants

Parc éolien de Belwind - Hans HillewaertA l’horizon 2018, un  parc éolien aura fleuri au large des côtes de la Haute-Normandie, à Fécamp. D’une puissance totale de 493 MW, ce parc sera doté de 83 éoliennes possédant une base gravitaire flottante de 5.000 tonnes de béton. Avant cela, une autre technologie innovante, dont la construction vient d’être finalisée, sera mise à l’épreuve : un mât de 90 mètres de haut permettant de mesurer les conditions d’utilisation des éoliennes.

Subventionné à hauteur de 600.000 € par la région Haute-Normandie, le parc éolien de Fécamp construit par un consortium mené par EDF Energies Nouvelles se veut être le plus innovant possible. Ses 83 éoliennes de 6 MW chacune n’y manqueront donc pas. Ces éoliennes Haliade 150 d’Alstom disposeront en effet d’une fondation en béton gravitaire flottante.

Remorquées en mer par deux bateaux à plus de 13 km des côtes, les fondations des éoliennes seront lestées par de l’eau puis remplies et stabilisées par du sable dans une zone à faible profondeur. Cette technologie innovante permet une installation rapide et à moindre coût.

Antoine Cahuzac, le directeur général d’EDF Energies Nouvelles, explique que “l’éolien en mer est une technologie prometteuse. Son potentiel se révélera très élevé si nous travaillons à en abaisser le coût. Le système de fondation, que nous expérimentons aujourd’hui sur le futur parc éolien de Fécamp, participe à cet objectif”.

Une première étape majeure dans la construction de ce parc éolien vient d’être franchie cette semaine : la construction du mât en béton destiné à mesurer des données environnementales, météorologiques, océaniques et biologiques a été achevée. Ce mât doté de multiples capteurs permettra, entre autres, d’enregistrer la vitesse et de la direction du vent (jusqu’à 200 mètres d’altitude), la température de l’air et de l’eau, la hauteur des vagues, la vitesse du courant et d’étudier la faune présente sur et aux alentours des 67 km² du parc.

S’élevant à plus de 60 mètres au-dessus de la mer et pesant 1.800 tonnes, il dispose d’une base en béton flottante de 23 mètres de diamètre et sera lesté, à l’instar des futures éoliennes du parc, à 27 mètres de profondeur.

Le parc éolien de Fécamp et ses 498 MW de puissance devraient être mis en service en 2018. Ses éoliennes produiront l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 770.000 personnes, soit 60% de la population de Seine-Maritime.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 31 Mai 2013
Pourquoi ne pas produire de l’électricité en marchant ? Des étudiants texans de l’université Rice ont tenté de répondre à cette question en mettant au point une basket produisant de l’électricité à chaque pas. Ces étudiants américains répondaient en fait à…
mer 7 Jan 2015
Pour répondre à une demande en électricité galopante tout en limitant ses émissions de CO2, l'Inde s'appuie sur l'énergie nucléaire comme nous l'avons vu hier. Mais pas seulement. Le gouvernement indien via son Premier ministre Narendra Modi a fortement relevé les objectifs…
mer 12 Juin 2013
Le groupe Aéroport de Paris (ADP) a annoncé la mise en service d'une centrale photovoltaïque à l'aéroport de Roissy Charles de Gaules. Elle s'étend sur près de 4000 mètres, et est composée de 792 panneaux. Le plan stratégique 2011-2015 d'ADP vise…
jeu 24 Sep 2020
Le géant du meuble Ikea vient de s'associer avec l'énergéticien Voltalia, spécialisé dans les énergies renouvelables. Depuis le lundi 22 septembre, ils proposent ensemble un nouveau service. le but ? Permettre aux clients particuliers d'installer plus facilement des panneaux solaires…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.