Fécamp : un parc éolien en mer des plus innovants - L'EnerGeek

Fécamp : un parc éolien en mer des plus innovants

Parc éolien de Belwind - Hans HillewaertA l’horizon 2018, un  parc éolien aura fleuri au large des côtes de la Haute-Normandie, à Fécamp. D’une puissance totale de 493 MW, ce parc sera doté de 83 éoliennes possédant une base gravitaire flottante de 5.000 tonnes de béton. Avant cela, une autre technologie innovante, dont la construction vient d’être finalisée, sera mise à l’épreuve : un mât de 90 mètres de haut permettant de mesurer les conditions d’utilisation des éoliennes.

Subventionné à hauteur de 600.000 € par la région Haute-Normandie, le parc éolien de Fécamp construit par un consortium mené par EDF Energies Nouvelles se veut être le plus innovant possible. Ses 83 éoliennes de 6 MW chacune n’y manqueront donc pas. Ces éoliennes Haliade 150 d’Alstom disposeront en effet d’une fondation en béton gravitaire flottante.

Remorquées en mer par deux bateaux à plus de 13 km des côtes, les fondations des éoliennes seront lestées par de l’eau puis remplies et stabilisées par du sable dans une zone à faible profondeur. Cette technologie innovante permet une installation rapide et à moindre coût.

Antoine Cahuzac, le directeur général d’EDF Energies Nouvelles, explique que “l’éolien en mer est une technologie prometteuse. Son potentiel se révélera très élevé si nous travaillons à en abaisser le coût. Le système de fondation, que nous expérimentons aujourd’hui sur le futur parc éolien de Fécamp, participe à cet objectif”.

Une première étape majeure dans la construction de ce parc éolien vient d’être franchie cette semaine : la construction du mât en béton destiné à mesurer des données environnementales, météorologiques, océaniques et biologiques a été achevée. Ce mât doté de multiples capteurs permettra, entre autres, d’enregistrer la vitesse et de la direction du vent (jusqu’à 200 mètres d’altitude), la température de l’air et de l’eau, la hauteur des vagues, la vitesse du courant et d’étudier la faune présente sur et aux alentours des 67 km² du parc.

S’élevant à plus de 60 mètres au-dessus de la mer et pesant 1.800 tonnes, il dispose d’une base en béton flottante de 23 mètres de diamètre et sera lesté, à l’instar des futures éoliennes du parc, à 27 mètres de profondeur.

Le parc éolien de Fécamp et ses 498 MW de puissance devraient être mis en service en 2018. Ses éoliennes produiront l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 770.000 personnes, soit 60% de la population de Seine-Maritime.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
L'augmentation du coût de l'énergie et l'inflation poussent de nombreux ménages français à prendre des mesures drastiques pour réduire leur facture de chauffage. Huit Français sur dix ont réduit leur chauffage pendant l'hiver La sobriété énergétique est-elle un choix ?…
Data4, expert dans la construction de data centers - centres de données, va collaborer avec l'Université Paris-Saclay sur un projet de forêt d'algues sur les toits de son centre de Marcoussis (Essonne) afin de produire de la biomasse à partir…
lun 26 Sep 2022
12 %: C’est la part d’électricité produite cet été par les panneaux photovoltaïques en Europe. Sachant qu’en réalité, en journée, la part du solaire dans le mix de consommation électrique européen dépassait allègrement les 20 %. Au total, ce sont…
ven 12 Avr 2024
En Lorraine, la centrale Novasteam est prévue pour fin 2025. Cette installation vise à produire de l’énergie décarbonée à partir de déchets, promettant un impact significatif sur l’environnement local et la dynamique économique régionale. Une centrale également bénéfique à l'emploi…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.