Fukushima : TEPCO revoit à la hausse sa marge de sécurité anti-tsunami - L'EnerGeek

Fukushima : TEPCO revoit à la hausse sa marge de sécurité anti-tsunami

07ftfukushima_japon_photo_IAEA ImagebankAlors que le Japon faisait face le weekend dernier à un risque de typhon des plus sérieux, la compagnie TEPCO (Tokyo Electric Power Compagny) s’est voulue rassurante sur les capacités de résistance aux catastrophes de la centrale de Fukushima, en augmentant de manière significative ses marges de sécurité en matière de risques contre un éventuel nouveau tsunami. Le réacteur 1 de la centrale de Fukushima serait désormais protégé contre des vagues atteignant 26 mètres, contre seulement 14 mètres auparavant. En 2011, la vague faisait 15,5 mètres…

Répondant ainsi aux exigences de l’Autorité de régulation nucléaire (NRA), l’électricien japonais et exploitant de la centrale accidentée a augmenté son dispositif de protection en cas de Tsunami. Une obligation à laquelle doit se soumettre l’ensemble des opérateurs de centrales nucléaires depuis la mise en œuvre des nouvelles normes de sûreté au lendemain de la catastrophe de Fukushima et qui conditionne, entre autres critères, un éventuel redémarrage de ses installations.

S’il n’est bien sûr pas question de redémarrage pour la centrale de Fukushima, désaffectée et vouée au démantèlement, la NRA s’est vue contrainte de rappeler à TEPCO ses obligations en la matière au regard des risques évidents de contamination en cas d’inondation du site. Les bâtiments et réacteurs détruits, ainsi que les quantités considérables d’eau contaminée et de déchets radioactifs stockés sur place, pourraient en effet être emportés au large et libérer des centaines de milliards de becquerels de césium-137 dans l’océan.

L’opérateur de la centrale de Fukushima a donc pris les mesures nécessaires et a relevé la hauteur des vagues potentiellement dangereuses pour le réacteur 1 à plus de 26 mètres et 27,5 mètres pour le réacteur 2. Les autres réacteurs du site, situés à une altitude de dix mètres au dessus du niveau de la mer sont à priori protégés. TEPCO a également multiplié par 1,5 l’ampleur du séisme pouvant être absorbé par ses installations.

Des digues de 14 mètres de hauteur on été installées à divers endroits du site et TEPCO envisage désormais de réduire considérablement les quantités d’eau contaminé présentes sur le site afin d’éviter tout risque de pollution en cas d’inondation.

Détaillé à la NRA le vendredi 3 octobre dernier, ce nouveau plan de sécurité rappelle q’une vague de plus de 26 mètre ne s’écrase sur les côtes nippones que tous les 10.000 à 100.000 ans.

Crédits photo : IAEA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 20 Août 2014
Aucun réacteur de troisième génération EPR n’est encore en activité dans le monde, mais  la Suède envisage déjà la conception d’un réacteur expérimental de quatrième génération. Le projet vient d’être dévoilé par le gouvernement de centre-droit qui espère être reconduit au…
jeu 1 Août 2019
Ce 30 juillet 2019, les scientifiques viennent de lever un doute. Selon les conclusions des chercheurs du "ring of five", un réseau informel reliant les stations européennes de surveillance des matériaux radioactifs dans l'atmosphère, le nuage chargé de radioactivité qui…
mer 10 Sep 2014
Selon le quotidien Nikkei, le Premier ministre japonais Shinzo Abe aurait fait part de sa volonté de démanteler une douzaine de réacteurs nucléaires dont la mise en conformité aux nouvelles normes de sûreté ne paraît pas envisageable. Une initiative ou…
mar 22 Oct 2013
Dans un communiqué au sujet de la récente conversation téléphonique entre David Cameron et François Hollande, la présidence de la République affirment que les deux hommes « se sont félicités de l’aboutissement des discussions entre EDF et les autorités britanniques sur…

COMMENTAIRES

  • Je dit a Tepco que la dighe ou barrage en mer c’est tro bas 10 m et il faut elever 100 m avec un lac de mer

    Répondre
  • Je dit a Tepco que la dighe ou barrage en mer c’est tro bas 10 m et il faut elever 100 m avec un lac de mer

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.