Des éoliennes furtives pour le plus grand parc éolien de France - L'EnerGeek

Des éoliennes furtives pour le plus grand parc éolien de France

radarL’énergéticien français EDF, via sa filiale énergies renouvelables EDF EN, a annoncé la mis en place en 2015 d’éoliennes furtives nouvelle génération dans le parc éolien Ensemble Éolien Catalan en cours d’aménagement dans le sud de la France.  Cette technologie développée par le groupe danois Vestas est destinée à prévenir les interférences possibles entre l’installation de nouveaux parc éoliens et les systèmes de radars en service sur certains territoires.

[stextbox id=”info”]Une innovation inspirée de la technologie militaire[/stextbox]

Si les projets de parcs éoliens se multiplient en cette période de croissance des filières renouvelables, les éoliennes sont toutefois confrontées à un problème majeur qui freine aujourd’hui leur développement. Ces turbines présentent en effet l’inconvénient d’apparaître sur les radars, et d’être ainsi difficilement identifiables pour les opérateurs radars qui les confondent alors aisément avec des avions en vol à basse altitude.

Une interférence caractéristique qui fait à l’heure actuelle l’objet de nombreuses recherches et à laquelle, la société danoise Vestas, premier fabricant d’éoliennes au monde, aurait justement trouvé une solution. Des turbines conçues pour ne pas interférer avec les systèmes de radars aériens pouvant couvrir certaines régions, et disposant ainsi de nouvelles lames et de signatures radar plus faibles inspirées de la technologie militaire. Les ingénieurs de Vestas ont utilisé ici un type particulier de revêtement extérieur qui convertit les signaux radar en chaleur, et que les stations radar ne peuvent pas détecter.

Nous avons utilisé des technologies de traitement de surface, y compris ceux issus des applications militaires” souligne dans ce sens Nicolas Wolff, directeur France de la société danoise, précisant que les perspectives de développement réelles de cette nouvelles technologie étaient encore à l’étude. Des perspectives qui s’annoncent très prometteuses et que la compagnie danoise entend bien encourager en France bien sûr, mais également au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis.

[stextbox id=”info”]Réduire les interférences et dynamiser le marché de l’éolien[/stextbox]

Le groupe EDF EN parie lui aussi sur cette nouvelle technologie et sera même le premier exploitant au monde à les mettre en service dès le printemps prochain dans le Languedoc-Roussillon. Une initiative que l’on comprend aisément lorsque l’on sait que plus de 6.000 MW de projets éoliens sont actuellement bloqués en France en raison de possibles interférences avec des radars militaires ou météorologiques.

Les conflits impliquant l’armée de l’air française ralentissent donc de manière significative le développement des projets éoliens sur le territoire. L’armée dispose en effet de nombreux espaces d’entrainement dédiés à la formation des pilotes et aux vols de basse altitude, et les récentes interventions françaises en Afrique notamment n’ont fait qu’intensifier l’activité militaire sur ces périmètres. Autant d’espace devenus inexploitables pour une filière éolienne en pleine expansion et dont les turbines peuvent parfois atteindre 150 mètres de hauteur.

Pour Sonia Lioret, directrice de la France Energie Eolienne (FEE), “il y a ici un conflit évident entre deux types d’utilisateur pour le même espace et qui nous pose un véritable problème de développement“.

[stextbox id=”info”]Des éoliennes nouvelle génération pour le plus grand parc éolien de France[/stextbox]

Déjà expérimentées à petite échelle par le groupe EDF EN au sein d’une ferme éolienne exploitée en Auvergne, ces turbines furtives viendront équiper l’Ensemble Eolien Catalan en chantier dans les Pyrénées-Orientales depuis 2013. Une première mondiale pour ce parc éolien qui sera inauguré d’ici la fin de l’année 2015 et qui sera le plus grand parc éolien de France.

Bénéficiant de 35 éoliennes Vestas donc, cette installation affichera une puissance cumulée de 96 MW pour une production annuelle de 240 GWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique de 130.000 personnes.

Crédits photo : Dirk Ingo Franke

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 30 Oct 2013
Au terme d’un chantier de 3 années ayant mobilisé plus de 1.500 personnes et de 175 prestataires, EDF annonce que les travaux de rénovation de l’aménagement hydroélectrique de Nentilla (Aude) sont terminés. 50 millions d’euros ont été investis par l’électricien…
mer 13 Avr 2016
Dans un rapport publié par l’IRENA le 7 avril dernier, on apprenait que la production des énergies renouvelables a enregistré un taux de croissance record en 2015. Pour le directeur général de l’institution, M. Adnan Amin, cette performance confirme la…
jeu 7 Fév 2013
Le Paraguay présente une particularité sur le plan énergétique. L’intégralité de sa production d’électricité est assurée par seulement trois centrales électriques : le barrage d’Itaipu, le barrage de Yacyreta et le barrage d'Acaray. Grâce à ses immenses ressources hydrauliques, l’Amérique du…
mar 28 Juin 2016
Les pays d’Afrique se tournent de plus en plus vers l’énergie solaire pour répondre aux besoins croissants de leur population en électricité. Une opportunité pour les entreprises françaises, comme l’explique la directrice Afrique et Moyen-Orient d’EDF, Valérie Levkov. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.