Un premier générateur de vapeur installé sur le chantier EPR de Flamanville - L'EnerGeek

Un premier générateur de vapeur installé sur le chantier EPR de Flamanville

pose_dôme_EPR_Flamanville_photo_EDFLes travaux d’aménagement se poursuivent sur le chantier de la centrale nucléaire de Flamanville, où l’installation du premier des quatre générateurs de vapeur que comptera le bâtiment du réacteur EPR vient d’être réalisée avec succès. Une opération de haute technicité et des plus délicates qui a nécessité la coopération de près de soixante techniciens.

Ainsi, le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville dans la Manche a fait cette semaine un pas de plus vers son aboutissement avec la mise en place, ce jeudi 4 septembre 2014, d’un des éléments fondamentaux du réacteur, le premier des quatre générateurs de vapeur. Une nouvelle étape capitale du chantier après les opérations d’introduction de la cuve et les premiers travaux de soudure du circuit primaire principal opérés depuis le début de l’année.

Réalisée par les techniciens EDF ainsi que leurs partenaires des groupes Areva, Mammoet, Apco et Techman, cette opération impliquait le maniement du générateur de vapeur du bâtiment combustible au bâtiment réacteur via le Tampon d’Accès Matériel (sas permettant de faire entrer et sortir le matériel volumineux dans le bâtiment).

Une procédure extrêmement complexe au regard du volume à déplacer. Le générateur de vapeur pèse en effet près de 530 tonnes, pour 24 mètres de hauteur et 6 mètres de diamètre. Il est l’un des plus gros composants du circuit et est utilisé pour transférer la chaleur entre le fluide du circuit primaire, chauffé dans le réacteur, et l’eau du circuit secondaire.

En parallèle, le chantier de Flamanville a reçu il y a quelques jours, le dernier élément constituant le circuit primaire principal de l’EPR, à savoir, le pressuriseur. Ce dernier, d’une envergure de quatre mètres de largeur pour quinze mètres de longueur et un poids total de 146 tonnes, a été livré par convoi exceptionnel depuis le port de Cherbourg le mercredi 3 septembre dernier. Cet équipement de pointe permettra notamment de maintenir sous très haute pression l’eau du circuit, afin d’éviter tout ébullition d’une eau chauffée à plus de 310°C.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Juil 2016
Validé par le conseil d’administration d'EDF jeudi 28 juillet, le projet nucléaire Hinkley Point doit assurer l’avenir de la filière nucléaire française selon la CFDT. Le chef de l’Etat, François Hollande, peut notamment compter sur le soutien de la nouvelle Première…
ven 28 Nov 2014
Réuni du 18 au 20 novembre dernier à Saint-Paul-lez-Durance dans le Sud de la France, le Conseil d'ITER a choisi son nouveau président en la personne de Bernard Bigot. Le Français, actuel administrateur général du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA),…
mer 12 Nov 2014
Si le chiffre d'affaires d'EDF est légèrement en baisse sur les neuf premiers mois de l'année en raison des conditions climatiques défavorables, le groupe a toutefois confirmé le jeudi 7 novembre dernier ses objectifs pour l'exercice 2014. L'électricien public vise…
lun 28 Oct 2013
Potentiellement capable de générer plus d’énergie que l’uranium tout en faisant moins de déchets, le thorium est un minerai qui pourrait alimenter les réacteurs nucléaires du futur. De nombreux pays s’intéressent donc à la recherche sur le thorium. Depuis hier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.