Linky : le compteur communicant entre en phase de production - L'EnerGeek

Linky : le compteur communicant entre en phase de production

compteur_linkyERDF a sélectionné récemment les six entreprises chargées de la production des trois premiers millions d’unités du nouveau compteur communicant Linky. Une étape importante dans le programme de déploiement de ce nouvel outil au service d’un suivi de la consommation plus efficient.

Ainsi, les trois premiers millions de compteurs Linky devraient très prochainement entrer en phase de production. Parmi  les candidats retenus, on retrouve logiquement les deux groupes qui avaient produit les compteurs dans le cadre des phases d’expérimentation menées à Lyon et en Indre et Loire, à savoir, l’américain Itron et le suisse Landis + Gyr (filiale du japonais Toshiba) mais également la société française Sagemcom déjà retenue pour la production du compteur à gaz Gazpar, et trois autres fabricants européens, le français Maec, l’allemand Ester et l’espagnol Ziv.

Une production qui devra être achevée à l’automne 2015, période à laquelle la filiale de distribution du groupe énergétique français EDF, a prévu d’entamer sa phase de déploiement et d’installation. Un appel d’offres concernant la pose de ces compteurs est d’ailleurs à l’étude et devrait être publié au Journal officiel de l’Union Européenne (JOUE) dès cet hiver. Les entreprises intéressées devront alors proposer un programme d’intervention chez les particuliers afin d’effectuer les remplacements de compteurs. Une occasion qui parait alléchante pour de nombreux électriciens et entreprises de télécommunications lorsque l’on sait que plus de 35 millions de compteurs Linky devront être installés à l’horizon 2021.

En effet, les trois premiers millions en production ne serviront ici que de galop d’essai et si durant les premières années, le déploiement se limitera à 10.000 ou 20.000 compteurs par semestre, le rythme devrait rapidement s’accélérer pour permettre à ERDF de respecter les délais et les objectifs de déploiement. Des objectifs récemment un peu revu à la baisse. Le Commission de régulation de l’énergie a validé en juillet dernier la requête d’ERDF de limiter cet objectif à 90 % de compteurs installées d’ici 20121, contre les 95 % initialement prévus.

D’un budget de cinq milliards d’euros, ce projet devrait selon les prévisions être financé intégralement par les économies réalisées grâce à ces nouveaux compteurs et ne pèsera donc en aucun cas sur la facture des consommateurs. Les compteurs Linky permettent en effet d’optimiser de manière significative la gestion du réseau et le relevé des compteurs en offrant la possibilité d’effectuer les relevés à distance et en réduisant ainsi le nombre des interventions des techniciens ERDF et donc le coût des opérations. Des économies conséquentes qui devraient servir à financer les investissements nécessaires et auxquelles s’ajouteront d’autres économies supplémentaires réalisées grâce à la réduction des fraudes et autres « pertes non techniques » (erreur humaine, défaut de comptage, etc.) évaluées à plus de 1,9 milliard d’euros.

Ce compteur nouvelle génération devrait aussi engendrer une légère diminution de la consommation, grâce aux performances améliorées et aux nouvelles fonctionnalités de Linky.

Crédits photo : ERDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 10 Déc 2013
Énergie Intelligente est un concours porté par EDF depuis 2012, en partenariat avec des acteurs de la recherche et de l’innovation de la région lyonnaise. Il récompense des projets novateurs dans le domaine de l’énergie. Les sociétés lauréates bénéficient ainsi…
mar 4 Juil 2017
Généralement évoqué dans les médias pour ses performances exemplaires en matière d’énergies renouvelables, le Costa Rica n’en est pas moins dépendant des interconnexions électriques centre-américaines, pour le meilleur comme pour le pire. Ce pays de cinq millions d’habitants a subi…
lun 6 Fév 2017
Dans un nouveau rapport sur l'indépendance des réseaux d'énergie en France dont les conclusions ont été détaillées le 3 janvier dernier, la Commission de régulation de l'énergie a salué les efforts entrepris par les distributeurs d'électricité (Enedis) et de gaz (GRDF)…
mar 26 Mar 2019
La libéralisation du marché de l’énergie a entraîné l’arrivée de nombreux fournisseurs alternatifs, désireux de concurrencer les acteurs historiques. La concurrence s’impose désormais comme une norme, mais dans la jungle des offres où peuvent rapidement se perdre les consommateurs, le…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.