Des îles bientôt autonomes sur le plan énergétique ? L'exemple de Jeju (Corée du Sud) - L'EnerGeek

Des îles bientôt autonomes sur le plan énergétique ? L’exemple de Jeju (Corée du Sud)

ile_jejuSur des territoires insulaires et plus ou moins isolés sur le plan géographique, telle que l’île de Jeju en Corée du Sud, la gestion énergétique est une tâche particulièrement complexe. Absence de connexion avec le réseau électrique continental et importation de matières fossiles onéreuses et polluantes incitent les énergéticiens à repenser la production et la distribution d’une énergie abondante et décarbonée. Dans ce sens, plusieurs expérimentations ont été menées ces dernières années sur l’île de Jeju (mais aussi en Europe). L’objectif ? Atteindre zéro émission de carbone en 2030 tout en assurant son indépendance énergétique.

 

[stextbox id=”info”]Assurer la sécurité du réseau qui alimente l’île[/stextbox]

L‘île de Jeju, qui s’étend sur une surface de 1.840 km² à 100 km au sud du continent et compte 600.000 habitants, est une destination bien connue des touristes chinois et japonais, en particulier de ceux qui vont y célébrer leur lune de miel. Mais elle est également – tristement – connue pour pâtir d’un réseau électrique instable, provoquant de nombreuses pannes de courant.

Pour cette raison, il a été décidé qu’Alstom Grid (filiale d’Alstom) relie l’île de Jeju au réseau électrique sud-coréen. Comment ? En mettant en place une ligne électrique bidirectionnelle en courant continu haute tension de 400 MW. Cette solution a été conçue pour permettre une circulation bidirectionnelle du courant entre l’île et le continent. Ce dernier pourra, lui aussi, bénéficier de la production issue de l’île de Jeju.

Patrick Plas, Senior Vice President Power Electronics & Automation chez Alstom Grid indique dans un communiqué du mois de juillet que “la première liaison de 300 MW entre l’île de Jeju et le continent a été livrée par Alstom en 1997”, ajoutant que “ce second projet, le premier de son genre en Corée du Sud, d’une capacité de 400 MW, démontre l’expertise d’Alstom en matière de gestion de mise en service, et confirme son engagement pour une innovation continue dans la gestion de l’énergie à haute tension”.

 

[stextbox id=”info”]Vers un bilan “zéro carbone” ?[/stextbox]

Surtout, cette solution visant à sécuriser l’approvisionnement de l’île en électricité est particulièrement adaptée à un pays qui envisage de se doter d’une économie à faible bilan carbone. Aujourd’hui, la Corée demeure un pays ayant de forts besoins énergétiques, avec ses 50 millions d’habitants et sa onzième place mondiale en matière de consommation globale d’énergie.

Le pays importe actuellement 82% de l’énergie totale qu’il consomme, essentiellement des énergies fossiles, fortement émettrices de gaz à effet de serre. Partant de ce constat, les autorités ont souhaité s’engager dans la voie d’un bilan “zéro carbone”, avec l’intégration d’un panel d’énergies renouvelables et une insistance particulière sur la mobilité électrique. Or, la solution conçue par Alstom offre l’avantage de permettre un transport longue distance d’une grande quantité d’énergie (renouvelable, notamment, comme c’est le cas sur l’île de Jeju) et ce, avec un minimum de pertes.

A côté du développement des éoliennes, des panneaux photovoltaïques et des énergies marines, l’île souhaite se doter d’un parc automobile propre, comme l’explique le représentant sud-coréen Chan-Won Lee : “d’ici 2030, notre objectif est de faire de Jeju une île où l’intégralité du parc automobile sera électrique”. Pour l’heure, la grande majorité des 320.000 véhicules présents sur l’île utilisent des carburants d’origine fossile. Mais d’ici 2020, les autorités escomptent 94.000 voitures électriques, puis 320.000 en 2030. En attendant, l’île s’est d’ores et déjà dotée de 300 stations de recharge.

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
mar 26 Mai 2015
La République tchèque envisage bien de déployer quatre nouveaux réacteurs nucléaires au cours des prochaines années. C'est ce qu'a annoncé samedi 23 mai Bohuslav Sobotka, Premier ministre de ce pays d'Europe centrale, au cours d'une visite officielle sur le site…
jeu 28 Avr 2016
Souvent cité en exemple pour ses objectifs climatiques, le Danemark serait sur le point de revenir sur l’abandon du charbon et du gaz. Ce changement de stratégie s’explique surtout par l’explosion des prix de l’électricité liée au développement des énergies…
mar 19 Août 2014
Le barrage en question, situé à 50 kilomètres au nord de Mossoul, représente un enjeu géostratégique énorme pour la région. C’est pourquoi les forces kurdes, bien aidées par l’aviation américaine, ont repris le plus grand barrage hydroélectrique d’Irak, le dimanche…
ven 7 Août 2015
A priori, rien ne semble lier l’observation des papillons à la recherche dans le domaine des énergies renouvelables. Et pourtant, la façon dont un petit papillon blanc dispose ses ailes pour se réchauffer a inspiré une équipe de chercheurs britanniques,…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.