Japon : deux réacteurs nucléaires jugés aptes à redémarrer

Japon : deux réacteurs nucléaires jugés aptes à redémarrer

centrale_nucléaire_japonL’autorité japonaise de régulation nucléaire (NRA) a rendu ce mercredi un avis positif concernant la réouverture possible de deux réacteurs nucléaires de la centrale de Sendai dans le sud-ouest du Japon. Un pas en avant certain vers un retour du pays à l’énergie nucléaire alors que l’ensemble de son parc avait été fermé depuis la catastrophe de Fukushima.

Si le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe n’a jamais caché ses ambitions en matière d’énergie nucléaire et sa volonté de faire redémarrer certains des réacteurs japonais le plus rapidement possible, il peut aujourd’hui se féliciter du rapport rendu par la NRA. Souhaitant “relancer tous les réacteurs jugés sûrs par l’autorité de régulation”,  le Premier ministre a déclaré vouloir “avancer vers la relance” nucléaire dans “la compréhension des communautés locales”.

Dans ce sens, les membres de l’autorité de régulation ont en effet accordé ce mercredi 16 juillet un visa provisoire de sûreté à la centrale de Sendai, exploitée par la compagnie Kyushu Electric et dans laquelle d’importants travaux de modernisation et de sécurité ont été réalisés. Basée sur un rapport de 420 pages exposant l’ensemble des dispositions techniques prises par la compagnie Kyushu Electric Power, cette décision valide donc la mise en conformité des réacteurs Sendai 1 et 2 et plus particulièrement les nouvelles mesures instaurées pour mieux faire face aux éventuelles catastrophes naturelles (tsunamis, séismes, cyclones, éruption volcaniques, ect…).

Mais cet avis n’est qu’une première étape et devra encore être approuvé d’ici le mois d’août après un appel à commentaires publics d’un durée de trente jours. En cas de certification définitive par la NRA, le redémarrage ne dépendra alors que de la seule décision des dirigeants politiques locaux et nationaux et la centrale de Sendai, située à 1000 km au sud-ouest de Tokyo, pourra donc reprendre son activité dès les mois de septembre ou octobre prochain.

Toutefois, cette décision ne laisse pas indifférent. Une pétition contre le redémarrage a notamment été signée par une partie des habitants de la ville côtière d’Ichikikushikino, située à cinq km de Sendai tandis que d’autres opposant se sont immédiatement rassemblés pour protester devant le site en question. Greenpeace dénonce quant à elle les insuffisances et les largesses de l’expertise de la NRA. En effet, selon l’organisation environnementale, la centrale ne disposerait à l’heure actuelle d’aucun plan efficace d’évacuation de la population de la région, en particulier pour les personnes âgées, les enfants et les personnes hospitalisées, d’aucun centre de réaction d’urgence opérationnel protégé contre les radiations”.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 19 Juil 2024
La centrale nucléaire de Cattenom, située en Moselle, a récemment déclaré un incident de niveau 1 auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Ce signalement fait suite à la détection tardive d'une panne sur un capteur de surveillance de la…
jeu 11 Jan 2024
En plein cœur de l'hiver 2024, la France fait face à un pic de consommation électrique atteignant 83.5 GW. Bien que loin du record de 2012, cette hausse témoigne de l'adaptabilité et de l'efficacité du réseau électrique national.    …
mar 16 Juil 2024
Le renouveau nucléaire en Italie Depuis quatre décennies, l'Italie connaît des débats passionnés autour de l'énergie nucléaire. Après le référendum de 1987 ayant mené à l'abandon du nucléaire, le gouvernement italien revient sur cette décision avec un nouveau programme ambitieux.…
mar 30 Avr 2024
En France, une start-up nommée Jimmy a déposé une première demande d'autorisation pour un mini-réacteur nucléaire. Mini-réacteur nucléaire : il sera basé à Bazancourt La start-up Jimmy a soumis une demande d'autorisation auprès du ministère de la Transition écologique pour…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.