Avec un nouveau parc varois, GDF franchit le cap des 100 MW solaires   - L'EnerGeek

Avec un nouveau parc varois, GDF franchit le cap des 100 MW solaires  

parc_solaire_besse_sur_issole-gdfInauguré mercredi dernier, le parc photovoltaïque de Besse-sur-Issole (Var) permet à GDF Suez de franchir le cap des 100 MW d’énergie solaire installés sur le sol français. Avec ses 105 MW solaires en France, et plus globalement ses 7.000 MW renouvelables en Europe, le groupe gazier ambitionne de devenir « un leader de la transition énergétique » sur le Vieux Continent.

Avec l’ajout de cette installation d’une puissance de 13,9 MW, le groupe GDF Suez exploite désormais 105 des 4.800 MW de puissance photovoltaïque installés dans l’Hexagone.

L’une des particularités de ce parc est d’occuper un espace au sol plutôt restreint, en dépit de ses 50.000 panneaux photovoltaïques. Avec 1,2 hectare occupé par MW installé, l’emprise de Besse-sur-Issole est près de deux fois inférieure à la moyenne. C’est une intégration au paysage particulièrement soignée qui a  permis au parc d’occuper une surface de seulement 17 hectares.

Le parc devait initialement occuper 30 hectares, mais un logiciel développé en interne a permis d’ « optimiser l’agencement des panneaux sur des reliefs complexes ».

Sa production, environ 20 millions de kilowattheures par an, équivaudra à la consommation d’électricité de 11.000 personnes. Le parc bénéficie du fort ensoleillement caractéristique de la région.

GDF Suez ne compte pas s’arrêter là dans le solaire : d’ici 2016, il développera France dix nouveaux projet en totalisant 53 MW de puissance. Au plan européen, 1 milliard d’euros doivent être investis par le groupe dans le renouvelable au cours des deux prochaines années.

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
mar 20 Juin 2017
Si l’isolement des îles du Ponant dans le Finistère explique la complexité de l’approvisionnement énergétique de ces territoires insulaires, il justifie du même coup la nécessité de mieux gérer et maîtriser la consommation d’électricité pour les populations en place. Classées…
jeu 28 Fév 2019
Avec les chiffres du Réseau de Transport d’Électricité (RTE) et les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, l’heure est venue de faire un bilan d’étape de la transition énergétique. Tout en visant la neutralité carbone en 2050, la France…
mer 29 Mar 2017
La Banque européenne d’investissement (BEI), qui s'engage depuis plusieurs années déjà en faveur d'une économie sobre en carbone, respectueuse de l’environnement et capable de résister aux changements climatiques a annoncé, jeudi 23 mars 2017, la création d'un nouveau fonds d'investissement.…
Alors que les Écossais se prononcent aujourd'hui jeudi 18 septembre sur leur indépendance et la séparation de l'Ecosse et du Royaume-Uni, des questions se posent quant à l'avenir de la collaboration des deux nations en matière énergétique. Un marché commun pourrait se segmenter…

COMMENTAIRES

  • Si en plus la Finance penche sa balance vers le “solaire” , l’évolution est inévitable : les énergies fossiles , de moins en moins sollicitées, retrouveront alors capacités “inépuisables” … ou épuisables qu’à très long terme !… D’ici là, on peut raisonnablement prévoir que les progrès de la chimie ( et de la pétrochimie ) aura rendu sans danger des filières d’exploitation des hydrocarbures ( dans les astéroïdes, par exemple ) et les sources de pollution se seront déplacées ailleurs …

    Répondre
  • Avec ses 500.000 hectares de friches, 67.000 hectares de terrains vagues et 400.000 hectares de parkings non arborés, la France dispose d’assez de surfaces disponibles pour produire plus d’électricité avec le soleil qu’elle n’en consomme au total. Une partie seulement de toutes ces surfaces étant couverte de panneaux solaires photovoltaïques.

    http://energeia.voila.net/renouv/eolien_solaire_surface.htm

    Avec le 830.000 hectares de toitures de bâtiments clos et 50.000 hectares de toitures de hangars, on peut encore multiplier les installations solaires, avec une répartition entre solaire photovoltaïque (électricité) et solaire thermique (chauffage et eau chaude).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.