La plus grande centrale solaire au monde en projet au Japon - L'EnerGeek

La plus grande centrale solaire au monde en projet au Japon

centrale_solaire_japonCinq entreprises japonaises ont validé les conditions d’une collaboration dans le cadre d’un projet de développement d’une centrale solaire de 430 mégawatts. Situé sur Ukujima, une île au large des côtes de Nagasaki, au Japon, ce projet exceptionnel prévoit notamment la construction et l’exploitation de la plus grande centrale solaire au monde .

 

 

[stextbox id=”info”]Un parc solaire inédit de 1 720 000 modules[/stextbox]

Photovolt Development Partner GmbH, Kyocera Corporation, Kyudenko Corporation, ORIX Corporation, et Mizuho Bank Ltd ont officialisé la mise en place d’un futur partenariat dans le cadre d’un projet de centrale solaire inédit. Cet accord de principe porte plus particulièrement sur la construction et l’exploitation de cette centrale prévue sur l’île d’Ukujima dans la région de Nagasaki au Japon. Cette future installation présentera une capacité de 430 mégawatts (MW), devenant ainsi la plus grande centrale solaire au monde installée sur des terres agricoles.

S’étalant sur une superficie d’environ 6,3 millions m² couvrant de ce fait près de 25% de la surface de la petite île d’Ukujima, cette centrale solaire devrait contenir plus de 1 720 000 modules, produisant un volume annuel estimé à 500 000 MWh. Une telle production permettrait alors de répondre aux besoins de consommation énergétique d’environ 138 800 foyers par an et d’éviter le rejet de plus de 252 000 tonnes de CO2 chaque année.

Sur le plan technique, ce parc solaire sera équipé, pour l’ensemble des 430 MW, de modules solaires polycrystallin à haut rendement fournis par l’entreprise Kyocera. Le projet devrait représenter un investissement de 150 milliards de yens (environ 1,09 milliard d’euros), et sa construction devrait, selon les objectifs fixés, démarrer en 2016.

[stextbox id=”info”]Cinq entreprises partenaires pour le développement régional[/stextbox]

Le groupe Photovolt Development Partner et l’ensemble des entreprises partenaires sont donc parvenus à un accord pour la réalisation concrète de ce projet. Il est prévu selon les termes de cet accord, que le groupe Kyocera s’engage à fournir la totalité des modules prévus et soit en charge, en collaboration avec la société Kyudenko, de la construction, de l’entretien et de la gestion des installations solaires. De son côté Mizuho Bank gérera la planification et la coordination du programme de financement du projet.

Initié en avril 2013 par le groupe Photovolt Development Partner, ce projet s’effectuera dans le respect de l’environnement et permettra en outre de contribuer à la revitalisation de l’économie de cette île isolée. Selon le plan défini, et en accord avec les autorités de la préfecture de Nagasaki, la ville de Sasebo et les communautés, les négociations relatives à l’utilisation des terres seraient menées par Ukujima Mega Solar Park Service Corporation (UMSPS), qui louera des terres agricoles de l’île à leurs propriétaires. Par la suite, une société spécialisée baptisée Terrasol LLC, sera chargée de sous-louer les terres à UMSPS pour y construire et y exploiter les systèmes d’énergie solaire.

De plus, ce projet prévoit l’installation de modules solaires sur pilotis, permettant l’exploitation simultanée des terres pour la production d’énergie et pour l’agriculture. Un point important pour les exploitations d’élevage de bétails, très nombreuses sur l’île. Ces éleveurs recevront par ailleurs une subvention agricoles de la part d’UMSPS, via la société Terrasol. Un moyen pour l’énergéticien de soutenir le développement régional sur l’île, par le biais de la production énergétique bien sûr mais également de l’élevage qui constitue aujourd’hui le principal secteur d’activité de l’île.

Crédits photo : Xaviateur

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 14 Mar 2018
Comme annoncé il y a tout juste un mois, les syndicats du secteur de l’énergie CFDT, CGT, CFE-CGC et FO, ont organisé mardi 13 mars 2018 un mouvement de grève afin de dénoncer l'ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques…
mer 15 Jan 2014
La vague de froid particulièrement rude qui touche depuis le début de l'année la côte Atlantique nord-américaine, n'a de cesse de mettre en difficulté le réseau électrique d'Hydro-Québec, société d'Etat québécoise en charge de la production, du transport et de…
mer 7 Mai 2014
Une centrale hybride unique en son genre, a vu le jour au début de l’année 2013 dans la commune de Les Borges Blanques, en Espagne. Associant la technologie de l’énergie thermo-solaire à la biomasse au sein du même site de…
lun 2 Juin 2014
Alors que le projet de restructuration du groupe Alstom fait les gros titres de la presse économique française, le groupe a inauguré son premier centre de technologie hydroélectrique d'Amérique Latine. Ce nouveau complexe, dont la construction a nécessité un investissement…

COMMENTAIRES

  • Comme chacun sait, l’énergie photovoltaïque est intermittente et le taux de charge ne dépasse pas en général 15% ou si les modules sont équipés de système de poursuite, de 25 %, et n’est pas stockable (il n’en est apparamment pas question), par quoi est assurée la compensation pour la régulation et la stabilité du réseau, et quel en est le prix du MWh ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.