Les éoliennes, nouvelles cibles des voleurs de métaux - L'EnerGeek

Les éoliennes, nouvelles cibles des voleurs de métaux

Eolienne_voleurs_métauxSi on assistait depuis quelques temps à une recrudescence des vols de métaux dans les chantiers ou sur les réseaux ferrés, les voleurs ne s’en étaient pas encore pris aux énergies renouvelables. C’est désormais chose faite puisque les éoliennes seraient devenues ces derniers mois une des cibles favorites de ces malfaiteurs. Plus d’une vingtaine de vols ont déjà été recensés ces derniers mois.

En effet, implantés dans des espaces généralement isolés, les parcs éoliens constituent actuellement une proie facile pour les voleurs de métaux. Pénétrant dans l’enceinte une fois la nuit tombée, ils n’ont plus alors qu’à forcer l’entrée située au pied du pylône et actionner le disjoncteur afin de couper l’alimentation électrique.

Comme l’explique le colonel Éric Lamiral, qui commande les gendarmes d’Eure-et-Loir, un département fortement touché par ce phénomène, les malfaiteurs sont très organisés et arrivent même à escalader l’intérieur de ces “aérogénérateurs” qui culminent à près de quarante mètres de hauteur, pour dérober ensuite parfois plus d’une tonne de métal par unité.  Le métal volé se compose généralement de câblage métallique, essentiellement constitué de cuivre.

Pour déjouer la méfiance des pilleurs d’éoliennes, les militaires doivent donc surveiller les sites régulièrement à l’aide de jumelles à visée nocturne. ils peuvent également quand cela est nécessaire, appeler en renfort des hélicoptères équipés de caméras pour quadriller ces zones généralement très étendues. Si l’Eure-et-Loir est pour l’instant le département le plus durement touché, d’autres vols ou tentatives d’effraction commis au préjudice d’éoliennes ont été repérés dès la fin de l’année dernière en Picardie, en particulier dans le département de l’Oise.

Entre 2012 et 2013, les vols de métaux recensés ont augmenté de près de 18 %. Cette tendance s’explique notamment par le vol du cuivre, dont la valeur marchande est en hausse depuis plusieurs années. Le cuivre représente à lui seul 65 % de l’ensemble des métaux volés et se négocie aux alentours de 4.500 euros la tonne sur le marché officiel.

Crédits photo : FredArt

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 27 Jan 2017
On n’a jamais autant parlé de transition énergétique que depuis la COP 21. Pourtant, même si les français sont globalement favorables aux énergies alternatives, l’engouement pour ces dernières est quelque peu retombé ces dernières années. Notamment pour le photovoltaïque, dont le marché a…
mar 13 Août 2019
Le secteur de l’éolien offshore connaît des mouvements importants ces derniers mois. L’annonce faite par Iberdola ce lundi 11 août 2019 s’inscrit dans ce contexte. Le géant espagnol a cédé à Green Investment Group 40 % des parts de son…
mer 30 Oct 2013
C'est au début du mois d'octobre que la centrale solaire thermodynamique à concentration de Solana, implantée dans l'Arizona, est entrée dans sa phase de test terminale. Avant sa prochaine mise en service. Cette installation géante présente la particularité de produire…
ven 3 Fév 2017
Suite à la réforme du mécanisme de soutien dans la filière éolienne terrestre, la ministre de l'Environnement et de l'Energie a dévoilé son ambition de lancer prochainement un nouvel appel d'offres pour le développement des installations éoliennes terrestres de moyenne…

COMMENTAIRES

  • Messieurs les voleurs, je vous accueille à bras ouverts, si vous voulez le cuivre des machines qui me gâchent la vie.
    Grace à vous, je retrouverai le bonheur des belles soirées d’été dans le calme de ma campagne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.