Après le gaz, le conflit entre la Russie et l’Ukraine touche la filière nucléaire - L'EnerGeek

Après le gaz, le conflit entre la Russie et l’Ukraine touche la filière nucléaire

rosatom_logoSi on a jusqu’à présent surtout parlé des conséquences de la crise russo-ukrainienne sur l’approvisionnement européen en gaz, les récents événements ont également un impact, certes plus mesuré, sur la filière nucléaire : le département américain de l’Energie vient d’annoncer qu’il suspendait plusieurs projets de coopération avec Rosatom. Quelques jours auparavant, c’était la Grande-Bretagne qui indiquait qu’elle réexaminait un accord de coopération avec le groupe nucléaire russe.

Les Etats-Unis réduisent leur coopération nucléaire civil avec la Russie, avec notamment la suspension de projets de conférences techniques sur le sujet. Washington ne cache pas que la raison de ce revirement est l’action de la Russie en Ukraine.

Une annonce  à laquelle a immédiatement réagi Rosatom : « Nous considérons cette décision comme erronée et contraire à l’esprit de coopération constructive qui a marqué nos rapport avec le département américain de l’Energie ces dernière années ».

Le département américain de l’Energie échangeait des informations avec Rosatom sur le développement d’un réacteur depuis le mois de septembre dernier.

Quelques jours avant l’annonce du département américain, Londres indiquait qu’un accord de coopération nucléaire avec le même Rosatom allait être réexaminé. Il concernait la construction de deux tranches nucléaires sur le territoire britannique, projet pour lequel Rosatom travaillait à la certification d’un modèle de réacteurs avec Rolls-Royce et le Finlandais Fortum.

D’autres annonces similaires pourraient suivre, Rosatom étant impliqué dans de nombreux projets en Europe (Finlande, République Tchèque, Hongrie).

Rédigé par : arthur-leroy

mar 19 Mar 2013
Lundi à 18 h 57  (10 h 57 en France) les systèmes de refroidissement des piscines de stockage du combustible usagé des réacteurs 1,2 et 3 de la centrale accidentée de Fukushima ont du être arrêtés suite à une coupure…
jeu 16 Oct 2014
Le ministre algérien de l'Energie Youcef Yousfi a annoncé lors d'une conférence de presse ce dimanche 12 octobre à Oran, la volonté du gouvernement de construire une première centrale nucléaire avant 2029. Si les ambitions algériennes en matière d'énergie nucléaires…
jeu 12 Oct 2017
Remise en cause en 2015 par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en raison d'une teneur en carbone excessive, la qualité de la cuve du futur réacteur EPR de Flamanville dans la Manche ne poserait en réalité aucun problème de sécurité.…
ven 17 Juin 2016
En 2017, le groupe Areva aura disparu et la filière nucléaire française sera relancée. Le groupe va être renommé « NewCo » et se recentrer sur le combustible ainsi que le traitement des déchets radioactifs, tandis qu’il va bénéficier de 8 milliards d’euros pour assurer son…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.