Greenpeace tente sans succès de s’introduire dans la centrale de Gravelines - L'EnerGeek

Greenpeace tente sans succès de s’introduire dans la centrale de Gravelines

gravelines_centrale_nucleaireMercredi matin, aux alentours de 5h50, des militants de Greenpeace ont tenté de s’introduire dans la centrale nucléaire de Gravelines (Nord). Leur tentative a échoué à la suite de l’intervention des équipes de protection de la centrale.

Une vingtaine de militants de Greenpeace équipés de matériel d’escalade ont tenté de pénétrer dans le périmètre sécurisé de la centrale en franchissant un grillage. Ils ont été interpellés avant d’y parvenir au niveau du canal d’amenée qui relie la centrale à la mer.

Les gendarmes ont pu interpeller 18 personnes, 14 hommes et 4 femmes de différentes nationalités. Ils avaient apparemment l’intention de déployer des banderoles sur un réacteur de la centrale.

Alors qu’une enquêté a été ouverte, des contrôles de sûreté complémentaires sont en cours, en vue d’éviter toute nouvelle tentative d’intrusion du site. Une centaine de membres des forces de l’ordre sont mobilisés pour cette opération de quadrillage.

L’exploitant de la centrale EDF indique que les pouvoirs publics, l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) et la CLI (Commission locale d’information) ont été prévenus de cet évènement.

Dans cette même matinée de mercredi, vers 07h40, une dizaine d’autres activistes de Greenpeace ont bloqué symboliquement l’entrée principale de la centrale nucléaire du Bugey, dans l’Ain.  L’accès au site a été rapidement rétabli par les forces de gendarmerie.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
ven 8 Juin 2018
Après le lancement, au mois de mai 2018, de la première centrale nucléaire flottante par la Russie, de nombreux pays ont fait part de leur intérêt pour cette nouvelle technologie. En Asie du Sud-Est, l’une des seules régions au monde…
mer 11 Fév 2015
L'électricien français EDF a procédé, samedi 24 janvier, à l'arrêt du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chooz, dans les Ardennes. Cette opération, baptisée "visite partielle", n'a rien d'exceptionnel puisqu'elle était prévue de longue date. Elle intervient en effet tous…
ven 9 Déc 2016
Alors que la restructuration du groupe nucléaire français avance à grands pas, de possibles prises de participation par des compagnies étrangères se précisent. Les entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) pourraient, selon une information…
mer 27 Nov 2013
L'expert en sécurité informatique Eugene Kaspersky, co-fondateur de la société et de l'antivirus du même nom, a déclaré que le malware (logiciel malveillant) Stuxnet avait infiltré le réseau des centrales nucléaires russes. Une information révélée lors d'une conférence en Australie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.