Un énorme potentiel éolien en Afrique du Nord et au Moyen-Orient - L'EnerGeek

Un énorme potentiel éolien en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Oran_Conférence_EnergieLors de la conférence de ce week-end sur l’énergie à Oran (Algérie), le mot d’ordre était  « énergie renouvelable ». Les participants ont unanimement considéré les énergies vertes comme un choix stratégique pour l’avenir de l’Afrique. L’un des plus importants potentiels renouvelables se situe au nord du continent. Selon le promoteur du projet Desertec (Desertec Initiative industrie), la rive sud de la Méditerranée possède “un énorme potentiel éolien”.  

Au sud de la Méditerranée, les conditions météorologiques semblent propices au développement de l’éolien terrestre. Dans l’Ouest marocain, ou au centre de l’Algérie et de l’Egypte, le vent peut atteindre une vitesse de 10 m/s à une hauteur de 50 mètres. Plusieurs sites sont dans cette situation seraient facilement rattachable au réseau électrique au Maroc, en Algérie, en Libye, en Egypte et en Arabie Saoudite.

Sur les meilleurs sites de la région, Desert Initiative industrie estime que l’électricité d’origine éolienne coûterait entre 50 et 70 euros par MWh. Les pays de la région MENA (Middle East and North Africa) ont un projet assez ambitieux pour développer l’énergie éolienne. D’ici 2020, des éoliennes d’une capacité totale de 20 Gigawatts seront installés au Maroc (2 GW), en Algérie (0,5 GW), en Tunisie (0,6 GW), en Libye (1,5 GW), en Egypte (7,2), en Jordanie (1,2 GW) et en Arabie Saoudite (5 GW).

Dan les pays MENA, la puissance éolienne installée représente à ce jour 1,4 GW. 22% de cette puissance a été installée au cours de la seule année 2013. L’éolien permet de produire 1% de l’électricité de la région.

Le promoteur pense que l’éolien pourrait à terme satisfaire 50% des besoins en énergie de la région grâce à l’abondance des sites propices à l’installation d’éolienne et à la compétitivité de ses prix. Le tout en créant des emplois et en préservant la qualité de l’environnement.

carte du vent_photoDii

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 26 Mai 2014
Si l'électricité d'origine solaire n'occupe aujourd'hui qu'une infime part du mix électrique des États-Unis (0,02%), elle n’est pas oubliée dans les récentes politiques énergétiques mises en place Outre-Atlantique. L’État de New York s'est par exemple lancé dans le développement de l'énergie solaire…
ven 21 Juil 2017
Après un année 2016 marquée par une nouvelle phase de développement de ses capacités éoliennes et sa diversification dans la filière solaire, la société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, a vu son chiffre d'affaires augmenter de plus de…
jeu 12 Mai 2016
L'avion expérimental Solar Impulse 2 a clôturé avec succès la 10ème étape de son tour du monde. Le monoplace à moteurs électriques, alimentés uniquement par l'énergie solaire, a atterri à Phoenix, en Arizona, dans la soirée du lundi 2 mai.…
lun 13 Fév 2017
En visite dans l'Isère le 9 février dernier à l'occasion de la signature d'un nouveau partenariat entre l'Etat et la Métropole grenobloise dédié à la transition énergétique, la ministre de l'Environnement et de l'Energie a annoncé le lancement prochain d'un nouvel…

COMMENTAIRES

  • Dans ces pays, l’électricité photovoltaïque peut déjà être moins chère que l’éolien.

    De 54 à 59 €/MWh en 2014 sur une bande du Maroc à l’Egypte.

    http://energeia.voila.net/electri2/mediterranee.htm

    Maintenant, reste à utiliser le savoir faire d’un pays bien expérimenté dans ce domaine et surtout la volonté politique de développer à la fois le solaire et l’éolien, qui sont complémentaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.