Flamanville : l’unité n°2, touchée par un incident réseau samedi, a été relancée - L'EnerGeek

Flamanville : l’unité n°2, touchée par un incident réseau samedi, a été relancée

flamanville_centrale_nucléaire_photoEDFEDF  indique que le réacteur numéro deux de la centrale de Flamanville produit à nouveau de l’électricité depuis dimanche soir. Samedi, à 22 heures, les deux tranches du site se sont arrêtées à la suite d’un problème sur le réseau.

L’incident technique a touché simultanément les deux réacteurs : l’unité 2 a été isolée du réseau électrique à la suite d’un défaut de ce dernier. Les systèmes de protection automatique ont entraîné l’arrêt du réacteur.

Dans le même temps, l’un des pôles du transformateur de l’unité de production numéro 1 a été touché par un court-circuit.  Le réacteur 1 a donc également été arrêté automatiquement.

Alors que les deux réacteurs fonctionnaient à pleine puissance au moment de l’incident, EDF précise qu’il n’a pas eu de conséquence sur l’environnement ni sur la sûreté des installations.

L’électricien procède actuellement à un diagnostic précis pour tenter de déterminer la cause de la panne du transformateur de l’unité 1, avant sa relance. Le réacteur numéro 2 fonctionne à nouveau à pleine puissance.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
lun 1 Fév 2016
La Chine travaille actuellement au développement de centrales nucléaires flottantes. C'est ce qu'a annoncé mercredi 27 janvier Xu Dazhe, chef de l'Agence nationale de l'énergie atomique, au cours d'une conférence de presse centrée sur le livre blanc "Préparation de la…
jeu 31 Jan 2013
Plusieurs investissements conséquents vont être entrepris sur les différents sites liés à l’activité nucléaire de Marcoule, dans le Gard. Selon le journal économique lalettreM.fr. Ces investissements dans les domaines de la sûreté et de la sécurité seront réalisés à la demande…
mar 9 Juil 2013
L'EPR de Flamanville est un chantier colossal : près de 3000 personnes travaillent sur la construction de cette centrale. A l'heure actuelle, le réacteur attend son dôme, qui sera déposé en juillet par l'une des plus grosses grues du monde.…
jeu 7 Mar 2013
En association avec les groupes japonais Itochu et Mitsubishi, GDF-Suez s’est porté candidat pour la construction de la deuxième centrale nucléaire turque située à Sinop, sur le littoral de la Mer Noire. D’un coût compris entre 20 et 25 milliards…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.