Berlin s’apprête à tailler sévèrement dans les subventions au renouvelable - L'EnerGeek

Berlin s’apprête à tailler sévèrement dans les subventions au renouvelable

Sigmar_Gabriel_photoArne MüselerLa transition énergétique est-elle remise en cause en Allemagne ? Le gouvernement Merkel s’en défend, il n’empêche le nouveau ministre Allemand de l’économie Sigmar Gabriel (photo) ne fait pas de mystères sur l’évolution des subventions accordées aux énergies nouvelles : elles seront revues à la baisse pour préserver la compétitivité des entreprises.

Alors que le coût de la transition énergétique a explosé outre-Rhin, le ministre souhaite revoir le mécanisme de soutien au renouvelable dès cette année. Dans le cadre de cette refonte, qui devrait entrée en vigueur au 1er août, les subventions publiques seront drastiquement réduites, notamment celles accordées à l’éolien terrestre et à la biomasse. Un des objectifs de la nouvelle loi sera de limiter la hausse des capacités éoliennes et solaires à 2.500 MW par an.

De plus, dès 2017, un système d’appel d’offres sera mis en place afin d’attribuer les projets d’énergie verte aux énergéticiens qui garantissent le meilleur prix.

Le sur-subventionnement des énergies renouvelables, dont la production est prioritaire sur le réseau électrique,  à créer des effets d’aubaines pour les développeurs de projets d’énergie verte. Mais le prix de l’énergie s’en est ressenti, surtout pour les particuliers qui payent leur électricité près de deux fois plus cher qu’en France.

Mais plus que le sort des ménages, c’est la compétitivité des entreprises allemandes qui semble préoccuper le gouvernement Merkel :

«  La transition énergétique peut potentiellement être un succès économique, mais elle pourrait également provoquer une abrupte désindustrialisation de notre pays », a déclaré Sigmar Gabriel. De nombreux secteurs de l’industrie allemande sont déjà exonérés de payer la contribution au financement des énergies renouvelables.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 23 Août 2016
Depuis la ratification de l’accord de Paris à l’issue de la COP21, la communauté internationale s’est engagée à développer les énergies renouvelables. Pourtant, l’intermittence des ENR limite pour l’instant l’exploitation des énergies propres. Pour solutionner ce problème, la société canadienne…
ven 8 Fév 2013
GDF Suez a annoncé qu’il allait construire le plus grand parc éolien d’Afrique, en coopération avec l’énergéticien marocain Nareva Holding. Située au sud du Maroc, à Tarfaya, cette ferme géante aura une puissance de 300 MW. Le parc de Tarfaya…
mar 7 Juin 2016
L’Association méditerranéenne des agences nationales pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables (Medener) organisait sa 4e conférence internationale fin mai dernier, alors que l'espace maritime qui relie entre elles Europe, Afrique et Asie va faire face à de nombreux défis dans les…
lun 27 Juil 2020
Cette année, les éoliennes de première génération installées en France fêtent leurs quinze ans. Un anniversaire synonyme de démantèlement et de grands chantiers de rénovation. Ces éoliennes vont peu à peu être remplacées par des modèles plus récents. Ce chantier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.