L’ASN plus ouverte à la société civile pour renforcer son indépendance ? - L'EnerGeek

L’ASN plus ouverte à la société civile pour renforcer son indépendance ?

asn_rapportD’ores et déjà réputée pour être l’une des organisations de sûreté nucléaire les plus indépendantes au monde, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française mène une réflexion interne visant à intégrer davantage de personnes issues de la société civile au sein de son groupe d’experts permanents.

Comme l’a expliqué à l’AFP la chef de mission expertise et animation de l’ASN, Martine Baudouin, « ce qu’on souhaite, dans le cadre du renouvellement de cinq des sept groupes permanents d’experts, c’est de continuer notre politique d’ouverture ».

Les membres de chacun de ses groupes sont nommés individuellement, en fonction de leurs compétences. Aujourd’hui, la grande majorité d’entre eux sont issus de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), de laboratoires de recherche, d’associations et des exploitants.

Souhaitant davantage s’ouvrir à la société civile, l’ASN va solliciter des organismes comme l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) et l’Association nationale des commissions et comités locaux d’information (ANCCLI). Mais tous les candidats peuvent postuler sur le site Internet du gendarme du nucléaire français.

L’ASN précise également que les règles de sélection des membres vont être durcies, afin d’éviter tout conflits d’intérêts et ainsi renforcer son indépendance.

L’ancienne autorité de sûreté nucléaire japonaise, dissoute à la suite de la catastrophe de Fukushima, avait quant à elle été largement critiquée pour son manque d’indépendance. Elle a depuis été remplacée par une organisation qui n’entretient pas de liens avec les industriels nippons.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
jeu 21 Juil 2016
Le mardi 19 juillet, la Commission européenne a lancé « une enquête approfondie sur le financement de la restructuration du groupe nucléaire Areva par l’Etat français ». Bruxelles s’inquiète de l’avenir du groupe français et souhaite surtout éviter que de nouvelles aides publiques…
ven 29 Juin 2018
En parallèle du World Nuclear Exhibition, EDF a annoncé officiellement la signature d'un partenariat avec Capgemini et Dassault Systèmes. Les entreprises vont collaborer pour mettre au point de nouveaux outils numériques. L'objectif : avancer rapidement dans la digitalisation de la…
jeu 30 Nov 2017
A quoi ressembleront les centrales nucléaires dans cinquante ans ? Aujourd'hui, les ingénieurs spécialisés dans l'énergie nucléaire envisagent de nombreuses pistes pour continuer à faire vivre l'énergie nucléaire. Et si les mini-centrales nucléaires sont une piste privilégiée par plusieurs pays,…
lun 6 Mai 2019
En Belgique, plusieurs partis politiques militent activement pour une prolongation du parc nucléaire. Si le pays valide cette nouvelle stratégie énergétique, les sept réacteurs belges seront en activité au-delà de 2025. Et la décision serait notamment profitable à Electrabel, la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.