Recréer un mini Fukushima pour mieux comprendre l'accident - L'EnerGeek

Recréer un mini Fukushima pour mieux comprendre l’accident

japon_fukushima_photo_kawamoto takuoAfin d’avoir une meilleure compréhension de l’accident nucléaire de Fukushima qui s’est déroulé le 11 mars 2011 au Japon, l’Agence japonaise de l’énergie atomique projette de réaliser une expérience simulant la fonte d’une barre de combustible nucléaire.

Pour cela, une équipe de scientifiques provoquera, sur un dispositif en modèle réduit, la fusion expérimentale du cœur d’un réacteur nucléaire. L’expérience, qui sera menée dans l’installation scientifique de Tokaimura, au nord de Tokyo, permettra ainsi d’observer le comportement du combustible en l’absence de système de refroidissement.

L’organisme japonais mettra au point une capsule en acier de 1,2 mètre de hauteur, dans laquelle sera placé un crayon de combustible de 30 centimètres. Les conditions de l’accident de Fukushima (l’entrée en fusion des réacteurs privés de refroidissement) seront ensuite recréées à l’intérieur d’un réacteur de recherche. Une caméra filmera l’ensemble du processus.

“Nous voulons étudier exactement comment se produit la fusion du combustible et en tirer des enseignements pour améliorer les moyens de faire face aux éventuels accidents graves”, a expliqué à TV5 Monde un porte-parole de cette agence gouvernementale nippone.

Ce projet, première expérience de ce genre contrôlée, devrait être mis en place au cours de la prochaine année budgétaire du Pays du Soleil Levant, qui s’étalera entre le 1er avril 2014 et fin mars 2015.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 17 Avr 2015
Le Directeur Général Adjoint de Rosatom, Nikolaï Spassky, s'est rendu au Myanmar (anciennement Birmanie) à la fin du mois de mars pour rencontrer Nyan Tun, le vice-président de ce pays d'Asie du Sud-Est continentale. Une rencontre où la coopération énergétique…
mar 24 Juin 2014
Les États-Unis ont annoncé vouloir mettre en place une série de réacteurs nucléaires de poche pour renforcer le secteur énergétique africain. L’objectif : résoudre les problèmes de pénurie d’énergie d’ici 2023 d’après les déclarations du mercredi 18 juin 2014 à Addis-Abeba…
jeu 21 Mar 2013
Dans le cadre d’un accord signé en octobre avec Areva et le groupe chinois CGNPC, EDF planche sur la conception d’un réacteur de troisième génération de 1.000 MW. Selon Hervé Machenaud, directeur de la division production et ingénierie du groupe,…
mer 30 Mar 2016
Dans un sondage réalisé par OpinionWay pour Tilder et LCI, on apprend que 62 % des Français refusent d’abandonner le nucléaire. En France, l’énergie atomique représente plus de 220 000 emplois et assure 76 % de notre consommation d’électricité en émettant…

COMMENTAIRES

  • on nous avait prévenu ; incapable de résoudre les problèmes le japon allais proposer des solutions délirantes .cette expérience est impossible sans risques de provoquer une catastrophe de plus !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.