Corse : le projet Millener passe la seconde - L'EnerGeek

Corse : le projet Millener passe la seconde

coucher_soleil_corse_photo_Worlds In FocusLa deuxième phase du projet Millener (Mille installations de gestion énergétique dans les îles) a été déployée en Corse, vendredi 6 décembre, lorsqu’EDF a lancé un appel à candidatures pour recruter une centaine de foyers volontaires.

Ces derniers, qui doivent se trouver dans les zones géographiques d’Ajaccio, de Bastia, de Corte, de Calvi ou dans la Plaine Orientale, recevront une subvention de la Collectivité Territoriale de Corse (CTC) pour s’équiper d’installations photovoltaïques et de batteries.

“La deuxième phase du projet vise à augmenter l’intérêt de l’énergie solaire, en s’attachant à limiter les effets de son intermittence et à bénéficier de cette énergie lorsque la demande en électricité est importante, donc à soutenir le système électrique insulaire”, a expliqué à la presse Jean-Philippe Lamarcade, directeur adjoint d’EDF.

Le Projet Millener, qui est en phase d’expérimentation en Corse, à la Réunion et en Guadeloupe, est mené par EDF pour assurer une meilleure gestion énergétique des îles, qui doivent produire sur place toute l’électricité qu’elles consomment (alors que les régions situées sur le continent peuvent échanger de l’énergie entre elles via le réseau électrique). Soutenu par l’Union Européenne, la CTC et l’Ademe, ce projet vise en outre à favoriser l’intégration des énergies renouvelables via les réseaux électriques intelligents.

“La première phase du dispositif est opérationnelle, avec trois cents foyers d’ores et déjà équipés de l’Énergie Box. Il s’agit d’un boîtier interactif qui permet aux usagers de suivre leur consommation et d’interagir avec le gestionnaire du système électrique insulaire pour limiter les pointes de consommation”, a déclaré M. Lamarcade.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 20 Oct 2015
Du 13 au 15 octobre derniers, lors du Forum World Efficiency à Paris, le secteur de l'énergie faisait sa petite révolution. Bilan : une transformation irréversible en cours, soutenue par les technologies du numérique et les énergies renouvelables. (suite…)
mar 17 Avr 2018
Soucieuse, comme chaque territoire insulaire, de développer les énergies renouvelables et de mieux maîtriser l'évolution de sa demande en électricité, La Réunion ne ménage pas ses efforts en matière d’efficacité énergétique et est même devenue au fil des ans une…
ven 12 Mai 2017
Pourvue d'un taux ensoleillement record et de vents significatifs, la péninsule ibérique était considérée au début des années 2000 comme l'un des pays pionniers en matière d'énergies propres. Mais la crise de 2008 et le moratoire décrété en 2012 à…
jeu 28 Avr 2016
Le 27 avril dernier, RTE a publié le bilan électrique 2015 des Pays de la Loire. Ce document atteste notamment des efforts du territoire pour développer les énergies renouvelables (ENR). En effet, de 2006 à 2016, la part des ENR…

COMMENTAIRES

  • Une solution qui ne présente pas d’intérêt pour l’instant avec son option stockage pour une situation moyenne en France peut en présenter dès maintenant en Corse et encore plus dans les départements d’Outre-Mer.

    Voici ce qu’il en est dans la région de Lyon :

    http://energeia.voila.net/solaire/pv_autoconso_stockage_france.htm

    Comme l’ensoleillement est supérieur de 18% en Corse comparé à la région lyonnaise (voir un article sur le potentiel d’électricité solaire photovoltaïque en France) et compte tenu des problèmes liés à l’insularité, le photovoltaïque associé au stockage sur batterie en cycle quotidien est la solution idéale.

    Pour les îles en général, bien pourvues en soleil et en vent, ces énergies renouvelables et le stockage de l’électricité sont nettement préférables et plus économique que les centrales au fioul.

    Voir aussi l’exemple de El Hierro dans les îles Canaries, devenue autonome en électricité avec l’éolien, le solaire et le stockage hydraulique par STEP.

    Répondre
  • Est ce qu’il serait possible, de façon générale sur tous les articles “energeek”, de donner les sources. Car M Lamarcade aimerait, je pense, beaucoup avoir le salaire du Dir adjoint d’EDF, mais que ce n’est pas la cas. Et on retrouve cette erreur sur de nombreux sites. Qui copie sur qui ? Je pense que fiabiliser l’info est nécessaire, et donner les sources pourrait aider le rédacteur et les lecteurs dans ce sens.
    Mais sinon j’apprécie beaucoup les articles de ce site. Ils sont clairs et concis. Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.