Chine et Roumanie vont collaborer dans le secteur nucléaire - L'EnerGeek

Chine et Roumanie vont collaborer dans le secteur nucléaire

centrale_nucléaire_Roumanie_Cernavodă_photoZlatko KrastevLe nucléaire est avec l’agriculture l’un des principaux secteurs dans lequel Pekin et Bucarest ont affiché leur volonté de collaborer à la suite de la visite du Premier ministre chinois en Roumanie.

A la suite de la rencontre entre Li Keqiang et son homologue Victor Ponta, Chine et Roumanie ont signé treize accords de coopération, dont deux concernent le nucléaire.

En vertu de ces accords, la compagnie CGN (China General Nuclear Power Corporation) va très probablement être impliquée dans la construction des deux nouveaux réacteurs de la centrale de Cernavoda, qui est à l’heure actuelle la seule du pays d’Europe de l’est.

Le contrat portant sur la construction des tranches 3 et 4 de la centrale est estimé à plus de 4 milliards d’euros.

Les deux réacteurs Candu 6 (une technologie canadienne) déjà en service utilisent de l’uranium naturel et de l’eau lourde pour leur fonctionnement. Ils fournissent 17% de l’électricité consommée en Roumanie.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
jeu 11 Jan 2024
En plein cœur de l'hiver 2024, la France fait face à un pic de consommation électrique atteignant 83.5 GW. Bien que loin du record de 2012, cette hausse témoigne de l'adaptabilité et de l'efficacité du réseau électrique national.    …
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…
mar 11 Oct 2022
C’est un revirement inattendu pour la célèbre activiste écologique désormais âgée de 19 ans. Dans une interview, Greta Thunberg s’est déclarée favorable au nucléaire pour lutter contre le réchauffement climatique.   Interrogée par la télévision allemande sur le choix de…
lun 5 Déc 2022
Lundi 5 décembre matin, plusieurs membres du gouvernement ont investi les plateaux télé ou radio pour dire que finalement, le risque de coupures de courant n’était qu’une hypothèse de « dernier recours ». Un élément de langage que l’on a retrouvé dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.