Remote Wake Up : réveiller à distance les appareils électriques éteints - L'EnerGeek

Remote Wake Up : réveiller à distance les appareils électriques éteints

bouton_on_off_photo_zigazou76Le Remote Wake Up est un système qui a pour objectif de réduire drastiquement la consommation électrique résiduelle des appareils électroniques en phase de veille, en permettant de réveiller grâce à une impulsion électromagnétique des appareils complètement éteints. Un dispositif qui permettrait aux ménages français de réaliser des économies énergétiques non-négligeables.

Selon un baromètre AFP-Powermetrix publié en juillet dernier, la consommation d’électricité dite “passive” représente en moyenne 11% de la facture d’un foyer français (soit 86 euros par an). Un montant qui s’élève à 2 milliards d’euros à l’échelle nationale. Si une partie de cette consommation passive ne peut être économisée (système de ventilation, réfrigérateurs…), débrancher les appareils en veille (télévision, box Internet, chargeur de téléphone laissés dans les prises…) permettrait toutefois de libérer une puissance électrique de 2.300 MW.

[stextbox id=”info”]Rendre caduque le mode veille des appareils électriques[/stextbox]

Parce qu’ils sont en permanence en attente d’un signal leur commandant de se remettre en marche, les appareils électriques en veille sollicitent continuellement le courant qui circule sur le réseau électrique français. Le dispositif Remote Wake Up vise à réduire cette consommation passive grâce à un système de “réveil à distance” des appareils éteints. Les développeurs de ce projet estiment également qu’il permettrait de réduire les émissions de CO2 à hauteur de 14 millions de tonnes chaque année.

Innovation encore au stade de prototype, le Remote Wake Up a reçu le soutien des collectivités des régions Centre et Limousin, du Conseil Général 41, de l’Etat (Fonds Unique Interministériel) ainsi que de l’Union Européenne. Il est actuellement développé par le groupe Legrand et ses partenaires industriels et académiques (les pôles de compétitivité Elopsys et S2E2, la société STMIcroelectronics, le pôle Capteurs de l’Université d’Orléans…).

[stextbox id=”info”]Convertir en courant une impulsion électromagnétique[/stextbox]

Concrètement, ce nouveau dispositif permet de réactiver à distance un équipement complètement éteint. Pour cela, le Remote Wake Up, qui fonctionne à la manière d’une télécommande infrarouge, envoie une impulsion électromagnétique (sous forme de microondes) capable d’activer à distance un dispositif d’alimentation et donc de mettre sous tension un appareil électrique.

Le Remote Wake Up est rendu possible grâce à l’utilisation d’une antenne redresseuse (une “rectifying antenna”) qui reçoit et convertit en courant continu l’énergie contenue dans l’impulsion électromagnétique. Exploitable dans les domaines de la domotique, des réseaux sans fil et sur les produits électroniques de grande consommation, le Remote Wake Up permet ainsi de garder à l’arrêt complet un appareil qui aurait consommé de l’électricité en mode veille.

Ce dispositif permet également d’anticiper la nouvelle règlementation mise en place par l’Union Européenne pour réduire de 75% cette consommation passive. Les nouvelles directives précisent en effet que les constructeurs doivent dorénavant s’assurer que leur appareils ne mobilisent pas plus d’un à deux watts d’électricité lorsqu’ils sont en veille.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 19 Sep 2013
Ellen Johnson Sirleaf, l'actuelle présidente du Libéria, s'est appuyé sur une étude de l'institut Bernstein pour dénoncer le stade des Cowboys, à Dallas aux Etats-Unis, qui consomme autant d'électricité que son pays. Dans une lettre visant à dénoncer la pauvreté…
En France, la loi de transition énergétique a été votée en 2015. Mais entre la loi et sa mise en application, il existe toujours un délai de latence… Après trois années à s’interroger sur les contours de ce changement de…
jeu 7 Mai 2015
En mars dernier, RTE s'engageait à rehausser le montant de ses investissements sur le réseau électrique français, afin d'accompagner un certain nombre de projets : création de la liaison électrique souterraine entre la France et l'Italie, raccordement du parc photovoltaïque de Cestas (le plus…
mar 30 Juin 2015
Le premier des neuf réacteurs nucléaires encore en activité en Allemagne a été arrêté ce samedi 25 juin, marquant ainsi le début de la dernière phase de retrait engagée en 2011 par le gouvernement d'Angela Merkel. Ce plan prévoit l'abandon…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.