La Réunion : une nouvelle centrale thermique qui sécurise l'alimentation électrique - L'EnerGeek

La Réunion : une nouvelle centrale thermique qui sécurise l’alimentation électrique

centrale_port_estEDF a inauguré, vendredi 11 octobre, sa nouvelle centrale thermique de Port Est à la Réunion. Développée pour remplacer la centrale de Port Ouest, cette nouvelle installation, plus moderne et plus respectueuse de l’environnement que son aînée, produira environ 25% de l’électricité consommée dans ce département d’Outre-mer. Elle permettra également de renforcer et de sécuriser l’alimentation électrique de l’île.

Système énergétique insulaire isolé du réseau métropolitain, la Réunion voit son mix-électrique réserver une part importante aux énergies renouvelables, en raison des propriétés propres à son territoire. Toutefois, la forte croissance démographique de l’île et la demande en énergie toujours plus importante ont entraîné une résurgence de l’utilisation des énergies fossiles, peu respectueuse de l’environnement mais nécessaire pour pallier l’intermittence des énergies renouvelables et assurer l’approvisionnement des foyers réunionnais.

[stextbox id=”info”]Une nouvelle centrale, de nouveaux équipements…[/stextbox]

La centrale thermique de Port Est a été construite pour prendre le relais de l’ancienne usine de Port Ouest, stoppée en avril dernier après 50 ans d’activité. Répartie sur une surface de 11 hectares, cette nouvelle installation d’EDF est composée de 12 moteurs diesel d’une puissance totale de 210 MW qui utilisent du fioul et du gazole pour produire de l’énergie.

La centrale de Port Est permettra, selon Cédric Dupuis (responsable du chantier) de “répondre aux besoins croissants d’électricité à la Réunion” où la “consommation énergétique a été multipliée par 16” en 37 ans. Moderne, performante et plus respectueuse de l’environnement, elle permettra de couvrir 25% des besoins en électricité de l’île.

Exploitée par EDF Production Electrique Insulaire, Port Est a nécessité un investissement de 500 millions d’euros.  Confiée aux groupes Eiffage et Clemessy, sa construction a mobilisé 2.000 ouvriers, dont 70% d’origine réunionnaise. Aujourd’hui en service, elle emploie 87 personnes.

[stextbox id=”info”]… pour des performances optimisées[/stextbox]

La centrale de Port Est a bénéficié de plusieurs innovations techniques afin de réduire son impact sur l’environnement. Grâce à ses moteurs diesel de nouvelle génération (équipés d’un dispositif catalytique de filtrage des gaz), Port Est consomme 15% de combustible de moins que la centrale de Port Ouest. Des performances amplifiées grâce à l’utilisation d’un combustible à faible teneur en soufre et aux cheminées construites pour “optimiser la dispersion des émissions”.

La centrale de Port Est est également présentée comme un “aménagement modulable” qui s’ajuste autres moyens de production d’électricité de l’île. Facilement et rapidement mobilisable lors des pics de consommation, cette centrale thermique peut ainsi compléter, prendre le relais ou laisser sa place à la production renouvelable de la Réunion.

“Le thermique classique et les énergies renouvelables ne se repoussent pas mais se complètent. L’île compte à ce jour près de 35% de renouvelable, sa place est donc dans le peloton de tête en France et même en Europe. Il faut continuer sur le chemin du renouvelable, bien évidemment, mais il faut quand même sécuriser l’alimentation électrique” a expliqué Henri Lafontaine, directeur exécutif d’EDF.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Quelques jours après le dévoilement du contenu définitif de la future réglementation environnementale 2020 (RE2020), une étude réalisée par l’ADEME et RTE confirme la pertinence des choix gouvernementaux dans le bâtiment.  Au terme de deux années de recherche commune, l’agence…
L'augmentation des prix de l'électricité en février 2024 a secoué les budgets de nombreux Français. Selon une enquête de Rothelec, plus de la moitié des ménages prévoient de réduire encore davantage leur consommation et se tournent de plus en plus…
Le Premier ministre, Gabriel Attal, a dévoilé les premiers chiffres du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa) concernant la baisse de CO2 de la France en 2023 lors d'un meeting en Mayenne le mercredi 22 mai 2024.…
mer 5 Oct 2022
Sur le front de l’énergie, au moins une bonne nouvelle : le 5 octobre 2022, la Commission de régulation de l’énergie annonce que les réserves de gaz français sont pleines à 100 %. Si l’on remonte dans le temps, on…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.