EDF et Londres vers un accord sur la construction des deux EPR - L'EnerGeek

EDF et Londres vers un accord sur la construction des deux EPR

centrale_nucléaire_hinkley-point_photoJoeDunckleySelon Ed Davey, le ministre britannique de l’Energie, Londres et Electricité de France sont proches d’un accord en vue de la construction de deux réacteurs EPR sur le site de la centrale nucléaire d’Hinkley Point.

Si un accord définitif est trouvé, EDF construira deux réacteurs d’une puissance totale de 3.260 MW dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Le contrat atteindrait un montant de 16,5 milliards d’euros. Il stipulera également un prix fixe de rachat de l’électricité produite autour duquel les discussions se poursuivent (EDF souhaite un prix de 112 euros par MWh produit, Londres en proposerait jusqu’à 100).

En cas d’accord, l’électricien français a prévu de réaliser ce chantier en coopération avec le groupe chinois CGPNC.

EDF Energy, la filiale britannique d’EDF, exploite 15 des 16 réacteurs en activité outre-Manche. Londres souhaite en construire de nouveaux pour remplacer les installations de son parc qui doivent arriver en fin de vie dans les années à venir. Au total,  EDF pourrait donc être amenée à construire 4 EPR.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
jeu 1 Août 2019
Ce 30 juillet 2019, les scientifiques viennent de lever un doute. Selon les conclusions des chercheurs du "ring of five", un réseau informel reliant les stations européennes de surveillance des matériaux radioactifs dans l'atmosphère, le nuage chargé de radioactivité qui…
mar 12 Déc 2017
Saluée pour son excellence, l’expertise de la filière nucléaire française est toujours plus prisée à l’international. En dépit des récentes annonces du ministre de l’Ecologie sur la réduction de la part de l’énergie nucléaire à 50% d’ici 2035, l’avenir du…
mar 22 Mar 2016
Après avoir révélé une perte de 7 milliards d’euros en 2015, l’énergéticien allemand E.ON redoute l’année 2016. Et pour cause, la situation de l’entreprise ne va guère s’améliorer au cours des douze prochains mois. (suite…)
mar 29 Août 2017
"On n'a pas de pétrole mais on a des idées"… Après le choc pétrolier de 1973, la France cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), se souvient Olivier Appert en évoquant l’origine de…

COMMENTAIRES

  • Cela confirme le coût souvent cité de l’électricité de l’EPR de Flamanville : 107 €/MWh.

    Pour la Grande-Bretagne, voir ce qui se dit :

    http://energeia.voila.net/electri2/nucleaire_grande_bretagne.htm

    Par comparaison, le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque en Allemagne est de 98,8 €/MWh pour les installations de puissance supérieure à un mégawatt, mises en service au mois d’août 2013.

    Si un EPR anglais entre en service en 2020, le kWh photovoltaïque britannique sera lui aussi moins cher que le nucléaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.