EDF et Londres vers un accord sur la construction des deux EPR - L'EnerGeek

EDF et Londres vers un accord sur la construction des deux EPR

centrale_nucléaire_hinkley-point_photoJoeDunckleySelon Ed Davey, le ministre britannique de l’Energie, Londres et Electricité de France sont proches d’un accord en vue de la construction de deux réacteurs EPR sur le site de la centrale nucléaire d’Hinkley Point.

Si un accord définitif est trouvé, EDF construira deux réacteurs d’une puissance totale de 3.260 MW dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Le contrat atteindrait un montant de 16,5 milliards d’euros. Il stipulera également un prix fixe de rachat de l’électricité produite autour duquel les discussions se poursuivent (EDF souhaite un prix de 112 euros par MWh produit, Londres en proposerait jusqu’à 100).

En cas d’accord, l’électricien français a prévu de réaliser ce chantier en coopération avec le groupe chinois CGPNC.

EDF Energy, la filiale britannique d’EDF, exploite 15 des 16 réacteurs en activité outre-Manche. Londres souhaite en construire de nouveaux pour remplacer les installations de son parc qui doivent arriver en fin de vie dans les années à venir. Au total,  EDF pourrait donc être amenée à construire 4 EPR.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
jeu 3 Avr 2014
Malgré les déboires, le chantier de l'EPR d'Olkiluoto avance peu à peu. Depuis le 1er Avril, le système de contrôle-commande du réacteur finlandais subit une batterie de tests, à Erlangen en Allemagne. Les  travaux du premier réacteur de nouvelle génération…
mar 14 Fév 2017
Fort d'une performance conforme à la trajectoire annoncée en 2016 et d'une bonne tenue des activités opérationnelles, le groupe français EDF devrait poursuivre sa stratégie et confirmer ses objectifs pour l'exercice en cours. Malgré un Ebitda (excédent brut d’exploitation) en…
lun 14 Juil 2014
Son avis n’est que consultatif, mais le CESE est une institution écoutée avant l’élaboration d’une loi comme celle sur la transition énergétique. Et selon le Conseil économique, social et environnemental, qui vient de rendre son avis à ce sujet,  si…
mer 7 Sep 2016
A la fin du mois d’août, le conseil d’administration d’Areva a annoncé la tenue d’une assemblée générale extraordinaire le 3 novembre prochain. Au cours de cette réunion, le géant du nucléaire a l’intention de faire valider son plan de restructuration, tandis…

COMMENTAIRES

  • Cela confirme le coût souvent cité de l’électricité de l’EPR de Flamanville : 107 €/MWh.

    Pour la Grande-Bretagne, voir ce qui se dit :

    http://energeia.voila.net/electri2/nucleaire_grande_bretagne.htm

    Par comparaison, le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque en Allemagne est de 98,8 €/MWh pour les installations de puissance supérieure à un mégawatt, mises en service au mois d’août 2013.

    Si un EPR anglais entre en service en 2020, le kWh photovoltaïque britannique sera lui aussi moins cher que le nucléaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.