EDF et Londres vers un accord sur la construction des deux EPR - L'EnerGeek

EDF et Londres vers un accord sur la construction des deux EPR

centrale_nucléaire_hinkley-point_photoJoeDunckleySelon Ed Davey, le ministre britannique de l’Energie, Londres et Electricité de France sont proches d’un accord en vue de la construction de deux réacteurs EPR sur le site de la centrale nucléaire d’Hinkley Point.

Si un accord définitif est trouvé, EDF construira deux réacteurs d’une puissance totale de 3.260 MW dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Le contrat atteindrait un montant de 16,5 milliards d’euros. Il stipulera également un prix fixe de rachat de l’électricité produite autour duquel les discussions se poursuivent (EDF souhaite un prix de 112 euros par MWh produit, Londres en proposerait jusqu’à 100).

En cas d’accord, l’électricien français a prévu de réaliser ce chantier en coopération avec le groupe chinois CGPNC.

EDF Energy, la filiale britannique d’EDF, exploite 15 des 16 réacteurs en activité outre-Manche. Londres souhaite en construire de nouveaux pour remplacer les installations de son parc qui doivent arriver en fin de vie dans les années à venir. Au total,  EDF pourrait donc être amenée à construire 4 EPR.

Rédigé par : arthur-leroy

mar 16 Juil 2013
AREVA et EDF ont signé un accord de coopération avec le National Institute of Technology (NIT) de Bahrah en Arabie Saoudite pour contribuer au développement de la filière nucléaire saoudienne. Cet accord fait partie intégrante des stratégies des deux groupes français…
lun 10 Nov 2014
L’Afrique du Sud et la Chine ont annoncé le 07 novembre 2014 la signature d’un accord-cadre de coopération prévoyant le lancement d’une phase préparatoire en vue de l’éventuelle utilisation de la technologie nucléaire chinoise en Afrique du Sud. Le pays…
ven 19 Jan 2018
Si la fermeture de la centrale de Fessenheim en Alsace devrait bien être enclenchée d’ici la fin de l’année, elle aura à n’en pas douter, de lourdes conséquences sur l'économie locale et entraînera le reclassement de plusieurs milliers de salariés…
mar 13 Oct 2015
Le gouvernement suédois vient de confirmer son intention d’abandonner les énergies fossiles. Pour y parvenir le pays scandinave compte notamment augmenter le budget dédié aux énergies renouvelables, tout en conservant son parc nucléaire. Une stratégie conforme aux dernières recommandations du…

COMMENTAIRES

  • Cela confirme le coût souvent cité de l’électricité de l’EPR de Flamanville : 107 €/MWh.

    Pour la Grande-Bretagne, voir ce qui se dit :

    http://energeia.voila.net/electri2/nucleaire_grande_bretagne.htm

    Par comparaison, le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque en Allemagne est de 98,8 €/MWh pour les installations de puissance supérieure à un mégawatt, mises en service au mois d’août 2013.

    Si un EPR anglais entre en service en 2020, le kWh photovoltaïque britannique sera lui aussi moins cher que le nucléaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.