Fukushima : une erreur humaine interrompt le refroidissement - L'EnerGeek

Fukushima : une erreur humaine interrompt le refroidissement

erreur_humaine_fukushima_photo_hige-darumaLa compagnie en charge de la gestion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, l’opérateur Tepco, a reconnu lundi 7 octobre qu’une erreur humaine avait causé l’arrêt des pompes utilisées pour refroidir le réacteur numéro 1 du site atomique endommagé.

Selon Tepco, la panne de courant qui a immobilisé la pompe injectant l’eau nécessaire au refroidissement du réacteur numéro 1 (un des trois réacteurs dont le combustible a fondu en mars 2011) a été provoquée par un ouvrier œuvrant sur le site. Ce dernier aurait appuyé “par erreur” sur le “mauvais bouton”, provoquant ainsi l’arrêt de la pompe d’injection à 9h57 lundi matin.

L’incident aurait pu avoir de plus graves conséquences si un système de secours n’avait pas pris le relais du système de refroidissement coupé.

Alors que 3.000 ouvriers travaillent quotidiennement au nettoyage et à la préparation du démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima, rien ne semble pouvoir enrayer la série d’incidents qui s’abat a intervalles réguliers sur ce site ravagé en mars 2011 par un tremblement de terre et un tsunami. L’autorité de régulation nucléaire japonaise a déploré “un niveau de gestion de la centrale extrêmement bas”.

Main d’œuvre peu qualifiée, dirigeants incompétents, technologie inadaptée, budget insuffisant… C’est avec ce genre de problèmes que doit composer Tepco pour démanteler le cœur de 3 réacteurs et régler le problème des 300 tonnes d’eau radioactive infiltrées sur le site.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 6 Sep 2018
Enrichie d’un débat public globalement satisfaisant, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028 devrait être dévoilée très prochainement par le gouvernement. Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a annoncé…
ven 15 Sep 2017
Les tests en cours de réalisation sur des composants de réacteurs fabriqués à l’usine Areva du Creusot, en Saône-et-Loire, n’ont pour le moment montré aucun problème de sûreté, a déclaré le groupe EDF dans un communiqué publié jeudi 14 septembre…
Si l'actuel gouvernement polonais n'hésite pas à consacrer le charbon comme une richesse nationale, première source d'énergie du pays, ses effets indésirables sur l'environnement et la population sont aujourd'hui de plus en plus visibles. Devenu monnaie courante pour l'ensemble des…
ven 14 Juil 2017
Le chantier de l'EPR de Flamanville dans la Manche, souvent critiqué pour les aléas de son calendrier, semble désormais sur la bonne voie. Après avoir reçu l’aval de l’ASN concernant les tests de qualification de la cuve du réacteur, le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.