La croissance du solaire thermodynamique à concentration - L'EnerGeek

La croissance du solaire thermodynamique à concentration

Gemasolar@Torresol EnergyIl est possible de produire de l’électricité avec l’énergie solaire autrement qu’avec le photovoltaïque. Cette électricité est produite en centrale solaire thermodynamique à concentration. A l’aide de miroirs, les rayons solaires sont concentrés vers un point unique qui chauffe un fluide caloporteur qui permet la production d’électricité via une turbine.

2012 a été une année prospère pour cette filière. La puissance mondiale installée des centrales solaires à concentration a atteint près de 2,8 GW et elle devrait encore largement progresser dans les années à venir. En 2013, il est prévu près de 1,7 GW supplémentaire. La France construit quant à elle ses 2 premières centrales.

 

[stextbox id=”info”]Un marché mondial dominé par l’Espagne et les Etats-Unis[/stextbox]

En 2012, l’Espagne dominait le marché de l’énergie solaire à concentration avec une capacité installée de 1.953 MW, soit plus des 2/3 de la puissance mondiale. 802 MW supplémentaires ont été connectés au réseau en 2012 grâce à la mise en service de 17 nouvelles centrales. Plus de 18 millions de m2 de capteurs ont ainsi servi à faire fonctionner les 42 infrastructures solaires à concentration du pays. En Union Européenne, l’Espagne est le seul pays à avoir développé une filière de production d’électricité solaire thermodynamique à taille industrielle.

Les États-Unis, le numéro 2 mondial, sont cependant en passe de détrôner l’Espagne. Sa puissance installée reste encore inférieure à celle du pays européen, 516 MW contre 1.151 MW en 2011. La première puissance mondiale devrait cependant devancer l’Espagne très prochainement. De très nombreuses centrales sont en construction ou en projet : plus de 2.800 MW supplémentaires doivent être connectés au réseau prochainement alors que la croissance de l’Espagne devrait se limiter à 400MW.

Bien que le marché mondial est a l’heure actuelle dominée par ces 2 pays, la filière solaire thermodynamique devrait se développer en dehors de ces pays. 10,2 GW étaient en construction ou en projet dans le monde fin 2012 : 1.540 MW au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, 1.400 MW en Chine, 750 MW en Australie, 230 MW en Inde… L’Arabie Saoudite prévoit d’ici 2032 d’en installer pas moins de 25 GW !

Le développement de l’énergie solaire thermique en vue de produire de l’électricité est cependant moins rapide que prévu. Le nombre de projets en construction est à la baisse. En 2010, l’Agence Internationale de l’énergie prévoyait une capacité installée dans le monde de 148 GW en 2020. En juillet 2012, elle a revu ses prévisions largement à la baisse. La puissance mondiale devrait n’être que de 8 GW en 2015 et de 11 GW en 2017…

 

[stextbox id=”info”]Une filière non développée en France[/stextbox]

Alors que cette filière se développe dans de nombreux pays dans le monde, la France, qui prévoyait une puissance de 203 MW en 2015 ne bénéficiera au mieux que de 21 MW. Elle ne compte actuellement aucune centrale solaire à concentration de taille industrielle, et seulement 2 projets sont en cours de réalisation. Elle prévoyait une puissance totale de 540 MW pour 2020.

La Corse sera la première région française à posséder une centrale solaire à concentration. D’une puissance de 12 MW, elle permettra de fournir l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de près de 10.000 habitants dans la région de Ghisonaccia. La centrale solaire, ALBA NOVA 1 doit être mise en service fin 2014. L’ouverture d’une seconde centrale en 2015, de 9 MW, est prévue dans les Pyrénées-Orientales, à Llo en Cerdagne.

D’une manière générale, la France souffre d’un ensoleillement direct insuffisant pour pouvoir développer la production d’électricité par le biais de l’énergie solaire thermique. Les centrales solaires à concentration nécessitent en effet d’être installées dans des régions jouissant d’un très fort taux ensoleillement pour être rentable.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Sep 2017
Producteurs d’une électricité à la fois fiable, propre et abordable, les grands barrages hydrauliques français font partie du patrimoine historique et industriel local, et doivent s'assurer de la préservation des quantités et de la qualité des ressources en eau utilisées.…
jeu 22 Juin 2017
Souhaitant devenir à moyen un terme un acteur majeur de la transition énergétique centré sur les énergies peu émettrices de CO2, le groupe français Engie s’est engagé, jeudi 15 juin 2017, auprès de l’Alliance mondiale des solutions efficientes fondée par…
lun 5 Août 2013
Le Royaume-Uni vient d’annoncer une limitation des subventions accordées aux centrales biomasse qui ne produisent que de l’électricité. Le gouvernement britannique entend favoriser les centrales biomasse dites « cogénératrices » qui produisent à la fois de l’électricité et de la chaleur étant…
jeu 28 Jan 2016
Selon le secrétaire général du ministère de l’Energie, Abderrahim El Hafidi, le Maroc produira bientôt l’énergie éolienne à des prix très compétitifs. Avec un mégawattheure estimé entre 25 et 30 dollars, le royaume compte désormais sur les énergies renouvelables pour assurer…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.