Eolien en mer : Phillipe Martin évoque un 3ème appel d'offres - L'EnerGeek

Eolien en mer : Phillipe Martin évoque un 3ème appel d’offres

eolienne_offshore_photo_Ingy The WingyPhillipe Martin, Ministre de l’Ecologie et de l’Energie, a évoqué mardi 1er octobre la possibilité que le gouvernement lance en 2014 un troisième appel d’offres dans le secteur de l’éolien offshore. Une annonce qui permettrait de se rapprocher de l’objectif que s’est fixé le gouvernement : une puissance de 6.000 MW offshore installée d’ici 2020.

“D’ores et déjà nous travaillons, actuellement, pour que en 2014 la filière offshore éolienne puisse s’engager dans de nouveaux volumes et de nouveaux projets” a indiqué M. Martin dans un entretien diffusé lors du colloque éolien du Syndicat des Energies Renouvelables. Si le Ministre n’a apporté aucune précision sur la taille des projets et leur lieu d’implantation, une source industrielle a cependant déclaré que les zones concernées étaient situées au large de Dunkerque, de l’Aquitaine et dans le sud de la Bretagne.

Attribué en 2012 à deux consortiums, l’un composé des groupes EDF, Alstom et Dong Energy et l’autre d’Iberdrola et d’Areva , un premier appel d’offres permettra le développement de 2.000 MW de puissance éolienne. Au terme d’une phase dite de “levée des risques”, les industriels retenus devraient confirmer leur participation d’ici la fin du mois.

Un second appel d’offres est actuellement en cours. Lancé en janvier dernier, il porte sur la construction de 2 champs de 500 MW chacun qui seront construits en Haute-Normandie (Tréport) et en Vendée (Noirmoutier).

Une période faste pour les énergies marines, puisque que François Hollande a lancé officiellement la filière hydrolienne Hexagonale, lundi 30 septembre, à Cherbourg. Le chef de l’Etat a annonçé un appel d’offres concernant des fermes expérimentales d’hydroliennes au large des côtes normandes et finistériennes.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 4 Mai 2017
Outre une politique d'investissement réorientée depuis plusieurs années vers les énergies vertes au détriment des activités liées aux combustibles fossiles, le groupe bancaire français s'attaque également à ses propres émissions de gaz à effet de serre. BNP Paribas s'est engagé…
mer 9 Déc 2015
Alors que la Banque mondiale souligne les « progrès exceptionnels » réalisés par la Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara, l’institution internationale invite le pays à redoubler d’efforts dans le secteur de l’agriculture et de l’énergie. Dans cette optique, le pays veut notamment construire…
jeu 15 Sep 2016
Dans une interview accordée au site Energypost.eu, le directeur scientifique de l’EDF Lab, Jean-Paul Chabard, dresse un état des lieux de la recherche chez l’énergéticien français. En attendant la publication de la stratégie de l’Union européenne en novembre prochain, il…
jeu 19 Oct 2017
Transformer les milliers de kilomètres de route qui jalonnent le territoire français en autant de centrales de production de chaleur, c'est l'ambition de la société Eurovia, filiale du groupe Vinci, qui teste depuis le mois de juillet 2017 sa technologie…

COMMENTAIRES

  • Les eoliennes en mer c’est tres important et le cout c’est 3 milliard pour 40 GW,4000 turbins de 10 MW.Mais encore plus important c’est le stockage porquoi 40 GW eolienne en mer devien 200 GW avec step marine,lacs,fluve,alpine.Le leverage dit Caffese leverage ou moltiplicateur d’energie c’est de 500%,avec le soleil du 70%.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.