Eolien en mer : Phillipe Martin évoque un 3ème appel d'offres - L'EnerGeek

Eolien en mer : Phillipe Martin évoque un 3ème appel d’offres

eolienne_offshore_photo_Ingy The WingyPhillipe Martin, Ministre de l’Ecologie et de l’Energie, a évoqué mardi 1er octobre la possibilité que le gouvernement lance en 2014 un troisième appel d’offres dans le secteur de l’éolien offshore. Une annonce qui permettrait de se rapprocher de l’objectif que s’est fixé le gouvernement : une puissance de 6.000 MW offshore installée d’ici 2020.

“D’ores et déjà nous travaillons, actuellement, pour que en 2014 la filière offshore éolienne puisse s’engager dans de nouveaux volumes et de nouveaux projets” a indiqué M. Martin dans un entretien diffusé lors du colloque éolien du Syndicat des Energies Renouvelables. Si le Ministre n’a apporté aucune précision sur la taille des projets et leur lieu d’implantation, une source industrielle a cependant déclaré que les zones concernées étaient situées au large de Dunkerque, de l’Aquitaine et dans le sud de la Bretagne.

Attribué en 2012 à deux consortiums, l’un composé des groupes EDF, Alstom et Dong Energy et l’autre d’Iberdrola et d’Areva , un premier appel d’offres permettra le développement de 2.000 MW de puissance éolienne. Au terme d’une phase dite de “levée des risques”, les industriels retenus devraient confirmer leur participation d’ici la fin du mois.

Un second appel d’offres est actuellement en cours. Lancé en janvier dernier, il porte sur la construction de 2 champs de 500 MW chacun qui seront construits en Haute-Normandie (Tréport) et en Vendée (Noirmoutier).

Une période faste pour les énergies marines, puisque que François Hollande a lancé officiellement la filière hydrolienne Hexagonale, lundi 30 septembre, à Cherbourg. Le chef de l’Etat a annonçé un appel d’offres concernant des fermes expérimentales d’hydroliennes au large des côtes normandes et finistériennes.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 13 Mai 2016
Chargée de la construction de trois parcs éoliens en mer, à Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles-sur-Mer (Calvados), EDF vient d’annoncer un partenariat avec Enbridge, qui obtient 50 % des parts d’Eolien maritime France (EMF). (suite…)
jeu 23 Nov 2017
De passage au Havre mercredi 22 novembre 2017, à l’occasion de la nouvelle édition des Assises de la Mer, le ministre de la Transition écologique et solidaire a déclaré vouloir encourager et faciliter le développement des énergies marines renouvelables et…
ven 11 Juil 2014
La société québécoise Idénergie devrait commercialiser d'ici cet été la première hydrolienne domestique. Fonctionnant selon les mêmes principes que les hydroliennes classiques, ce nouveau dispositif permettrait d'assurer l'autosuffisance énergétique d'une habitation. Testé avec succès dans les rapides de Lachine, un…
mar 19 Mar 2013
Alors que les techniques actuelles de l’osmotique ne permettent pas une production rentable d’énergie, l’introduction de nanotubes amplifierait son rendement et pourrait alors ouvrir la porte au développement de cette énergie entièrement renouvelable. L’osmotique résulte de la mise en contact…

COMMENTAIRES

  • Les eoliennes en mer c’est tres important et le cout c’est 3 milliard pour 40 GW,4000 turbins de 10 MW.Mais encore plus important c’est le stockage porquoi 40 GW eolienne en mer devien 200 GW avec step marine,lacs,fluve,alpine.Le leverage dit Caffese leverage ou moltiplicateur d’energie c’est de 500%,avec le soleil du 70%.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.