Québec : le 4ème producteur d'hydroélectricité au monde - L'EnerGeek

Québec : le 4ème producteur d’hydroélectricité au monde

barrage_quebec_photo_-AX-Mme Martine Ouellet, Ministre des Ressources Naturelles du Québec, a lancé le 4 juillet dernier une vaste campagne de consultation publique baptisée “Commission sur les enjeux énergétiques du Québec”. Ces séances, où est récolté l’avis des citoyens québécois, serviront à définir les orientations de la politique énergétique que mettra en place le gouvernement Marois en 2014. Afin de sensibiliser les habitants de la Belle Province aux enjeux de ces débats, le journal Métro et l’Institut économique de Montréal ont proposé une série d’articles centrés sur le secteur de l’énergie.

Avec ses importantes ressources hydriques, le Québec est actuellement le quatrième plus gros producteur d’hydroélectricité au monde. En effet, grâce à ses 4.500 rivières et son demi-million de lacs, recouvrant 10% de sa superficie, l’eau douce permet au parc hydroélectrique québécois d’afficher une puissance de 39.299 MW. Et de représenter une part de 95,8% dans la production d’électricité d’origine renouvelable.

[stextbox id=”info”]Une production d’origine renouvelable[/stextbox]

Si le pétrole et le gaz naturel que consomment les québécois ne sont pas produits sur son territoire, le Québec est en revanche un important producteur d’énergie renouvelable. En 2010, l’électricité d’origine renouvelable représentait une part de 97,3% dans sa production totale d’énergie. Une proportion qui lui permet de se positionner au second rang du classement des pays de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), juste après l’Islande.

Avec plus de 40 % des ressources hydrauliques du Canada se trouvant au Québec, l’eau est un pilier de l’économie québécoise et constitue la première source d’énergie de cette Province. En 2010, 180 TWh d’énergie hydroélectrique y ont été produits. Soit 95,8% de toute l’énergie renouvelable générée cette année-là. Si Hydro-quebec et ses 59 centrales en ont produit une grande partie, des producteurs privés ou des municipalités participent également à cette “force hydroélectrique”.

Enfin, pour compléter ce panorama, l’énergie éolienne et la cogénération à partir de biomasse représentaient respectivement, en 2012, 1,2% et 0,6% de l’électricité produite ou achetée par Hydro-Québec.

[stextbox id=”info”]Le coût du mix-énergétique québecois[/stextbox]

En 2009, les Québécois ont consommé 39 millions de tonnes équivalent pétroles (soit une moyenne de 4.875 tep par habitant). Un chiffre qui en fait les seconds plus grands consommateurs d’électricité par habitant au monde… après l’Islande. L’électricité (qui fournit 40,05% de l’énergie consommée au Québec) est, avec le pétrole (39,06%), la forme énergétique la plus utilisée. On trouve également, dans son mix-énergétique, le gaz naturel (12,55%), la biomasse (7,37%) ainsi que le charbon (0,96%).

La Loi sur la Régie de l’Energie, mise en place en 2010, fixe le prix moyen d’achat de l’électricité d’origine hydraulique par Hydro-Québec Distribution à 2,79 centimes de dollars (soit environ 2 centimes d’euros) le kilowattheure. En ce qui concerne l’énergie d’origine éolienne, ce montant est de 9,38 centimes (6,6 centimes d’euros) alors qu’il s’élève à 1,14$ (0,8€) pour l’énergie résultant de la cogénération.

Le prix de revente de l’électricité est fixée par le marché lorsque l’électricité est exportée et par la Régie lorsqu’elle est consommée sur le marché domestique. Le prix de revente pratiqué par Hydro-Québec en 2010 était de 5,76 centimes de dollars le kilowattheure (4,1 centimes d’euros).

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 4 Sep 2014
Dans son troisième rapport annuel centré sur le marché des énergies renouvelables, publié le 29 août dernier, l'Agence Internationale de l’Énergie (AIE) estime que des incertitudes politiques vont freiner le développement des énergies propres, notamment dans les pays de l'OCDE.…
mar 3 Mar 2015
Que ce soit dans le secteur industriel, agricole ou résidentiel, le bâti se tourne de plus en plus vers les énergies renouvelables pour produire de l'électricité verte et réduire son empreinte carbone. C'est notamment le cas des technologies et des…
sam 30 Avr 2016
Dans le plan de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), le ministère de l'Energie prévoit l’augmentation de la production électrique d’origine photovoltaïque. Pour tenir cet engagement, l’électricien EDF pourra compter sur le savoir-faire du groupe américain GroSolar, dont il vient de…
lun 4 Nov 2013
Le journal scientifique "Nature - Scientific Reports" a consacré un article, jeudi 24 octobre, a un nouveau type de fenêtre intelligente. Développée par une équipe de chercheurs chinois, cette nouvelle technologie permet de produire de l'énergie en plus de réguler…

COMMENTAIRES

  • Quebec vous avez le tresors.Le couts sont de 20 euro au MWh pour hydro,le eolienne c’est de 66 euro au MWh et la generation gas c’est de 80 euro au MWh.En Italie le Gouvern dit moi que 20 euro le hydro c’est impossible,mais le Quebec donne moi une confirmation.Le Quebec peut introduire mon tridimensionelle hydro et multiplier l’hydro x 320.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.