L'EPR de Flamanville, un chantier hors-normes - L'EnerGeek

L’EPR de Flamanville, un chantier hors-normes

L’EPR de Flamanville est un chantier colossal : près de 3000 personnes travaillent sur la construction de cette centrale. A l’heure actuelle, le réacteur attend son dôme, qui sera déposé en juillet par l’une des plus grosses grues du monde.

Quatre EPR sont actuellement en construction dans le monde, dont un à Flamanville, en Basse-Normandie. Un autre se construit en Finlande à Olkiluoto, et les deux derniers en Chine à Taishan.

A Flamanville, des défauts repérés sur les consoles en 2012 ont ralenti le chantier. Mais pour limiter la perte de temps, la construction des bâtiments autour du réacteur a continué. Pour contourner l’un des bâtiments déjà construits, l’utilisation d’une grue géante est désormais indispensable pour poser le dôme.

[stextbox id=”info”]Un chantier titanesque[/stextbox]

C’est “Big Benny” une immense grue (200 mètres de haut, 3.200 tonnes de capacité de levage), qui va s’occuper dans le courant du mois de juillet de l’élévation du dôme. La pose du dôme, lourd de 300 tonnes, sera toutefois tributaire des conditions météo.

Selon Ouest-France, aujourd’hui, 95 % des travaux de génie civil et 50 % des montages électromécaniques ont été réalisés : ce qui représente “120.000 tonnes de ferraillage, dix fois le poids de la Tour Eiffel ; 400 000 m³ de béton ; 400 kilomètres de tuyauteries et 1.600 kilomètres de câbles”. Le chantier de la salle des commandes vient quant à lui de commencer.

Aujourd’hui, l’EPR de Flamanville est l’un des plus gros chantier d’Europe, mais aussi l’un des plus complexes car deux autres réacteurs réacteurs nucléaires sont déjà en service à proximité des travaux et car l’emplacement choisi pour l’EPR est un plateau étroit.

EDF (le maître d’œuvre) emploie 600 salariés, pour le suivi du chantier, et l’exploitation du futur réacteur. Mais en tout, environ une centaine d’entreprises ont participé aux travaux.

Le combustible nucléaire devrait être livré mi-2015, pour être chargé dans la cuve en 2016.

Le futur réacteur EPR sera d’une puissance de 1.650 MW. Il fournira pendant 60 ans de l’électricité pour 1,5 million de personnes.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 26 Avr 2013
La visite de François Hollande en Chine a été l’occasion pour les entreprises françaises de signer plusieurs contrats  dans le domaine de l’énergie. EDF et le groupe CDC (China Datang Corporation) ont signé un accord de coopération dans le secteur…
mar 23 Oct 2018
Si quelques pays occidentaux sont tentés par la dénucléarisation, le Canada a au contraire décidé d'investir dans l'atome. Le pays souhaite faire diminuer sa production de gaz à effet de serre tout en augmentant sa production d'énergie domestique. Pour cela,…
mer 16 Mar 2016
A l’occasion du cinquième anniversaire de la catastrophe de Fukushima, le Premier ministre japonnais, Shinzo Abe, a rappelé son attachement à l’énergie nucléaire. Alors que deux réacteurs ont déjà été relancés, l’archipel compte effectivement sur l’atome afin de réduire ses…
ven 25 Mar 2016
Depuis qu’EDF a accepté de reprendre Areva NP, la filière nucléaire française connait une nouvelle répartition des tâches. Lors de la convention annuelle de la Société française d'énergie nucléaire, on apprenait justement qu’une offre ferme sera prochainement formulée. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.