Sûreté nucléaire : l’autorité japonaise signale une faille active sous un réacteur - L'EnerGeek

Sûreté nucléaire : l’autorité japonaise signale une faille active sous un réacteur

Créée suite à la catastrophe de Fukushima, la nouvelle autorité garante de la sureté nucléaire au Japon devrait, selon les médias nippons, confirmer aujourd’hui la présence d’une faille active sous le réacteur 2  de Tsuruga. En cas de confirmation, ce réacteur ne pourra pas être relancé et devra être démantelé par son exploitant, Japan Atomic Power.

Les experts de l’organisme de régulation ont enquêté plusieurs mois avant de se prononcer, mais dès le mois de décembre, l’autorité avait suggéré que la relance de réacteur serait difficile à envisager.

Alors que tous les réacteurs japonais sont à l’arrêt, à l’exception de deux d’entre eux, l’instance garante de la sûreté nucléaire va prochainement imposer de nouvelles normes aux exploitants des centrales. Elles entreront en vigueur en juillet.

Seuls les exploitants qui s’engageront à appliquer ces normes renforcées de sûreté pourront relancer leurs réacteurs.

Parmi ces nouvelles normes, l’une consiste à revoir la définition de faille active, pour minimiser les risques liés aux tremblements de terre.  En vertu de cette nouvelle règle, les réacteurs ne pourront plus être exploités s’ils se trouvent sur une faille sismique ayant été active au cours des 400.000 dernières années (contre au cours des 130.000 dernières jusqu’à aujourd’hui).

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
mar 13 Déc 2022
Ce n’est pas l’objectif qui avait été fixé à date, mais tout de même : la France, confrontée à des températures glaciales, peut tout de même compter sur 42 de 56 réacteurs nucléaires pour alimenter en électricité les Français. Pour…
Vinci souhaite accélérer le passage à l'électromobilité. En collaboration avec l'opérateur espagnol Zunder, le géant autoroutier français va mettre en place trois super-stations de recharge ultra-rapide d'ici à l'été 2024. Points de recharge : un déploiement progressif, mais qui manque…
lun 5 Déc 2022
Lundi 5 décembre matin, plusieurs membres du gouvernement ont investi les plateaux télé ou radio pour dire que finalement, le risque de coupures de courant n’était qu’une hypothèse de « dernier recours ». Un élément de langage que l’on a retrouvé dans…
lun 27 Nov 2023
Le gouvernement fait de la sobriété énergétique une de ses grandes priorités. La ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, qui s'était félicitée des efforts des Français tout en négligeant la réalité de leur vie quotidienne, vient d'annoncer une expérimentation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.