Sûreté nucléaire : de nouvelles normes soumises aux japonais - L'EnerGeek

Sûreté nucléaire : de nouvelles normes soumises aux japonais

La nouvelle instance nucléaire japonaise a proposé un ensemble de nouvelles règles destinées à renforcer la sûreté nucléaire. Pendant 30 jours, ces nouvelles normes seront soumises à l’appréciation du public.

Une fois les commentaires laissés par le public japonais analysés, les nouvelles normes seront validées et entreront en application d’ici cet été.

Parmi ces nouvelles normes, nous pouvons citer les suivantes :

– les réacteurs ne pourront plus être exploités s’ils se trouvent sur une faille sismique ayant été active au cours des 400.000 dernières années (contre au cours des 130.000 dernières années jusqu’à aujourd’hui)

– les réacteurs à eau bouillante devront être équipés de systèmes de ventilation à filtres, pour éviter le rejet d’éléments radioactifs en cas d’usage du système de ventilation

– la création d’un centre de contrôle à distance, pour garder le contrôle des installations en cas de destruction partielle ou d’inaccessibilité.

Seuls deux réacteurs du parc japonais ont été relancés depuis leur arrêt suite à la catastrophe de Fukushima.

Le gouvernement nippon veut relancer tout les réacteurs jugés sûrs, mais ces relances ne pourront pas intervenir avant la mise en place des nouvelles normes de sureté.

Les relances de réacteurs pourraient toutefois intervenir avant la réalisation des travaux prescrits par l’instance de sûreté nucléaire, à conditions que les exploitants s’engagent à réaliser ces travaux de mises aux nomes.

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
dim 8 Nov 2015
Longtemps considérée comme le mauvais élève de la lutte contre le changement climatique, la Chine s'engage progressivement pour l'environnement et l'instauration d'un développement économique plus durable. Le futur poids lourd du marché mondial de l'énergie propose en effet de nombreuses…
mar 6 Mar 2018
Garantir le bon fonctionnement des 58 réacteurs répartis dans l’Hexagone impose à l’exploitant du parc national EDF la programmation d’arrêts de tranche afin de renouveler le combustible et de procéder à des opérations de contrôle et de maintenance. Ces opérations…
mar 11 Juil 2017
Comme pressenti depuis plusieurs semaines, le groupe EDF a officialisé lundi 10 juillet 2017, les prises de participation des groupes japonais et français Mitsubishi (MHI) et Assystem au sein du nouvel Areva NP, spécialisé dans les activités réacteur et repris…
jeu 7 Mar 2013
En association avec les groupes japonais Itochu et Mitsubishi, GDF-Suez s’est porté candidat pour la construction de la deuxième centrale nucléaire turque située à Sinop, sur le littoral de la Mer Noire. D’un coût compris entre 20 et 25 milliards…