Centrale nucléaire de Darlington : 20% de l'électricité de l'Ontario - L'EnerGeek

Centrale nucléaire de Darlington : 20% de l’électricité de l’Ontario

La centrale nucléaire de Darlington, exploitée par Ontario Power Generation, est une centrale canadienne située dans la province de l’Ontario, à Clarington, à l’est de Toronto. Sa puissance nominale est de 3 512 mégawatts.

La centrale nucléaire de Darlington sera modernisée par le groupe français Alstom, dès l’automne 2016. Ces travaux de modernisation concerneront notamment les quatre turbines à vapeur, et permettront de prolonger la durée de vie de la centrale jusqu’à l’horizon 2055. Alstom avait par ailleurs déjà fourni les équipements d’origine.

La centrale dispose en effet de quatre réacteurs nucléaires de type CANDU( un type de réacteur à eau lourde pressurisée développé au Canada) et détient une puissance totale de 3 512 MW quand toutes les unités sont en fonctionnement. Elle fournit environ 20% des besoins en électricité de la province de l’Ontario.

[stextbox id=”info”]Construction[/stextbox]

La centrale nucléaire a été construite par étapes, de 1981 à 1993, par Ontario Hydro Corporation. En 2011, Ontario Power Generation reprend l’exploitation de l’installation.

Le budget de la centrale de Darlington a été beaucoup plus élevé que prévu. Le coût initial était estimé à 2,5 milliards de dollars canadien, mais le montant final s’est élevé à 14,4 milliards de dollars canadien.

Le projet a été affecté par la baisse des prévisions de la demande d’électricité mais aussi par la catastrophe de Tchernobyl, qui a nécessité de revoir la sécurité, au milieu de la construction. Tout cela a engendré du retard dans la construction.

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 28 Jan 2013
Le ministère du Redressement productif a annoncé samedi que le gouvernement allait créer un Fonds de modernisation des entreprises du nucléaire (FMEN). Ce fonds sera à la fois financé par le Fonds Stratégiques d’investissement (« un gros tiers » selon Le Monde)…
lun 10 Avr 2017
Interrogé jeudi 30 mars 2017 sur l'avancée des négociations en Inde et la vente potentielle de six réacteurs de troisième génération à New Dehli, Xavier Ursat, le directeur exécutif du groupe EDF en charge de l'ingénierie et des projets, s'est…
lun 24 Sep 2018
En visite sur le site de l’Andra dans la Meuse, jeudi 21 septembre 2018, le secrétaire d’Etat au ministère de la Transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu a réuni une nouvelle fois le Comité de Haut Niveau du projet Cigéo.…
mar 17 Mai 2016
Dans "Uranium africain, une histoire globale" qu'elle vient de publier, la professeure d'histoire à l'Université du Michigan Gabrielle Hecht fait le point sur l’état des réserves d'uranium situées de l’autre côté de la méditerranée.  (suite…)

COMMENTAIRES

  • le CANDU n’est pas un “un type de réacteur à eau pressurisé développé uniquement au Canada” mais un réacteur à eau lourde. C’est une technologie différente des REP français.

    Répondre
  • Le réacteur CANDU a été développé au Canada, d’où son nom…
    C’est bien un réacteur à eau lourde comme précisé dans l’article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.