Centrale française : Belleville-sur-Loire - L'EnerGeek

Centrale française : Belleville-sur-Loire

centrale_nucleaire_belleville creditphoto So_PLa centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a été construite entre 1979 et 1988, sur les communes de Belleville-sur-Loire et de Sury-près-Léré, dans le Cher. Équipée de 2 réacteurs, elle dispose d’une puissance totale de 2600 MW.

 

 

 

 

[stextbox id=”info”]Histoire-géographie[/stextbox]

Les premiers travaux de construction du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Belleville-sur-Loire ont été entamés en 1979. Il s’agissait, dès le départ, de construire deux réacteurs.

Le premier réacteur a été mis en service le 14 octobre 1987 et le second l’année suivante. Ces deux unités de production ont reçu récemment leurs dernières visites décennale (2009 pour l’unité de production 1, 2010 pour la seconde).

La centrale nucléaire de Belleville est située sur la rive gauche de la Loire, au carrefour de 4 différents départements, le Cher, la Nièvre, l’Yonne et le Loiret, entre les deux régions Bourgogne et Centre.

[stextbox id=”info”]Économie[/stextbox]

Chacune des deux unités de production de la centrale est équipée d’un réacteur à eau pressurisée (REP) d’une puissance de 1 300 mégawatts (MW).

Tous les ans, le CNPE de Belleville participe à la fiscalité locale pour un montant de 48 millions d’euros, dont près de 7 millions pour la taxe foncière.

712 employés de l’exploitant de la centrale, EDF, travaillent sur le site de Belleville. Ils sont épaulés par 200 salariés permanents embauchés par des entreprises prestataires.

Lors des arrêts de tranche consacrés à la maintenance du site, entre 600 et 2000 salariés supplémentaires viennent travailler sur le CNPE de Belleville-sur-Loire.

 

 

 

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 1 Août 2013
A l’occasion de la présentation des résultats financiers d’EDF, Henri Proglio a démenti la rumeur véhiculée par le Nouvel Observateur selon laquelle le coût des grands travaux du parc nucléaire français se chiffrerait à 70 milliards d’euros. Selon le PDG…
mer 1 Mar 2017
Désireux de s'affirmer dans le secteur nucléaire, le groupe Veolia, spécialiste mondial de la gestion de l'eau et des déchets, a officialisé lundi 27 février la création d'une nouvelle entité baptisée Nuclear Solutions. Regroupant ses filiales du secteur dans un…
mer 23 Oct 2019
Les thématiques liées aux effets du changement climatique prennent de plus en plus d'importance dans les préoccupations des citoyens en Occident, et elles pourraient modifier leur rapport à l'électricité nucléaire, améliorant son acceptabilité. Symptomatiquement, un sondage, publié ce mardi 22…
mar 22 Mar 2016
Après avoir révélé une perte de 7 milliards d’euros en 2015, l’énergéticien allemand E.ON redoute l’année 2016. Et pour cause, la situation de l’entreprise ne va guère s’améliorer au cours des douze prochains mois. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.