Centrale française : Belleville-sur-Loire - L'EnerGeek

Centrale française : Belleville-sur-Loire

centrale_nucleaire_belleville creditphoto So_PLa centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a été construite entre 1979 et 1988, sur les communes de Belleville-sur-Loire et de Sury-près-Léré, dans le Cher. Équipée de 2 réacteurs, elle dispose d’une puissance totale de 2600 MW.

 

 

 

 

[stextbox id=”info”]Histoire-géographie[/stextbox]

Les premiers travaux de construction du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Belleville-sur-Loire ont été entamés en 1979. Il s’agissait, dès le départ, de construire deux réacteurs.

Le premier réacteur a été mis en service le 14 octobre 1987 et le second l’année suivante. Ces deux unités de production ont reçu récemment leurs dernières visites décennale (2009 pour l’unité de production 1, 2010 pour la seconde).

La centrale nucléaire de Belleville est située sur la rive gauche de la Loire, au carrefour de 4 différents départements, le Cher, la Nièvre, l’Yonne et le Loiret, entre les deux régions Bourgogne et Centre.

[stextbox id=”info”]Économie[/stextbox]

Chacune des deux unités de production de la centrale est équipée d’un réacteur à eau pressurisée (REP) d’une puissance de 1 300 mégawatts (MW).

Tous les ans, le CNPE de Belleville participe à la fiscalité locale pour un montant de 48 millions d’euros, dont près de 7 millions pour la taxe foncière.

712 employés de l’exploitant de la centrale, EDF, travaillent sur le site de Belleville. Ils sont épaulés par 200 salariés permanents embauchés par des entreprises prestataires.

Lors des arrêts de tranche consacrés à la maintenance du site, entre 600 et 2000 salariés supplémentaires viennent travailler sur le CNPE de Belleville-sur-Loire.

 

 

 

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
lun 15 Avr 2013
La nouvelle instance nucléaire japonaise a proposé un ensemble de nouvelles règles destinées à renforcer la sûreté nucléaire. Pendant 30 jours, ces nouvelles normes seront soumises à l’appréciation du public. Une fois les commentaires laissés par le public japonais analysés,…
lun 18 Juil 2016
En plus de deux REP toujours en fonction, la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux est composée de deux réacteurs graphite-gaz (A1 et A2) fermés respectivement en avril 1990 et mai 1992. Le démantèlement de ces unités, qui devait être achevé en 2034,…
jeu 18 Juil 2019
Après la démission de François de Rugy le 16 juillet 2019, Elisabeth Borne a été nommée dans la foulée ministre de la Transition écologique et solidaire. La ministre des Transports voit donc son champ de compétences s’élargir, mais ne découvre…
mar 26 Avr 2016
Alors que la filière nucléaire française se réorganise, le groupe EDF vient d’acquérir  l'activité et les installations de traitement des déchets radioactifs du groupe suédois Studsvik. La vente, estimée à 39 millions d’euros environ, va notamment permettre de renforcer la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.