Bangladesh : bientôt une première centrale nucléaire - L'EnerGeek

Bangladesh : bientôt une première centrale nucléaire

Vladimir Poutine a annoncé que la Russie allait accorder un crédit de 500 millions de dollars pour lancer le chantier de la première centrale nucléaire du Bangladesh.

La centrale nucléaire sera située à Ruppur, à 200 kilomètres de la capitale Dacca, dans l’ouest du pays. Elle sera composée de deux réacteurs de 1 000 MW chacun, qui répondront aux aux normes de sécurité internationales « post-Fukushima ».

D’après Sergueï Kirienko, le dirigeant de l’agence nucléaire russe Rosatom, la centrale sera capable de résister aux séismes et aux tsunamis. Elle disposera d’un réacteur avec double enceinte de confinement et d’un système de réfrigération passif.

Les travaux devraient être lancés en janvier 2014 et se terminer en 2015. Cinq années supplémentaires seront nécessaires pour assurer la mise en exploitation de la centrale, en 2020.

Ce projet concrétise l’accord inter-gouvernemental signé en novembre 2011 entre le Bangladesh et la Russie.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 20 Août 2019
Le 8 août 2019, une explosion survenue en Russie a relancé la question du manque de sûreté du nucléaire russe. Entre recherches secrètes et collaboration internationale, le secteur du nucléaire russe soulève encore quelques interrogations. Lors de la visite de…
mer 31 Juil 2019
Le débat public sur le Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs va s'interrompre du 3 au 18 août 2019. Après la pause estivale, il reprendra jusqu’au 25 septembre 2019. Mais sans attendre, ce 29 juillet 2019, l’Autorité…
lun 11 Fév 2013
L’été dernier, les réacteurs nucléaires belges de Doel 3 et Tihange 2 ont été arrêtés suite à la détection de microfissures sur les cuves de leurs réacteurs. Dans le cadre d’une coopération internationale, l’autorité fédérale de sûreté nucléaire belge (AFCN)…
mer 21 Juin 2017
Réunis avec Areva au sein de la Plateforme France Nucléaire (dont l’accord de partenariat a été renouvelé au mois de mai 2017), le groupe EDF et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) devraient renforcer encore un peu plus leur collaboration…

COMMENTAIRES

  • On se réjouit vivement de ce projet en zone inondable, dans un pays aussi stable, sans terrorisme et si peu corrompu qu’est le Bangladesh.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.