Éolien en mer : le gouvernement lance un second appel d’offres - L'EnerGeek

Éolien en mer : le gouvernement lance un second appel d’offres

La ministre de l’Energie et du développement durable Delphine Batho vient d’annoncer le lancement du second appel d’offres sur l’éolien offshore français.

Il concerne l’installation d’une puissance de 1.000 MW sur deux sites : au large du Tréport, en Haute-Normandie, et au large de l’île de Noirmoutier, en Vendée. Chacun de ces champs offshores devrait compter une centaine d’éoliennes.

Le champ proposé au large de l’île de Noirmoutier correspond au seul des 5 champs qui n’avait pas été attribué lors du premier appel d’offres (le seul candidat GDF Suez/Areva proposant un tarif de rachat de l’électricité jugé non compétitif).

Ces 2 nouveaux appels d’offres correspondent à un investissement de 3,5 milliards d’euros. Selon le gouvernement, ces éoliennes « permettront de sécuriser les 10.000 emplois industriels directs attendus par le développement de cette filière d’avenir ».

Rappelons que 3 des 4 champs du 1er appel d’offres ont été attribués au consortium EDF/Alstom, le dernier ayant été attribué à Areva/Iberdrola.

Compte-tenu de l’objectif de la France (6.000 MW d’ici 2020), un troisième appel d’offres devrait être lancé par le gouvernement.

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
mar 3 Déc 2013
La centrale hydroélectrique d'Itaipu, installée sur le rio Paraná, à la frontière entre le Brésil et le Paraguay, devrait atteindre un nouveau record mondial de production d'électricité cette année. Devançant ainsi le barrage des Trois-Gorges, en Chine, la plus grande…
mer 15 Mar 2017
Si les nouvelles orientations données par l'administration Trump à la politique énergétique et environnementale américaine inquiètent, la résistance s'organise progressivement aux Etats-Unis à l'échelle locale. Présent à Paris aux côté d'Anne Hidalgo, l'ex-maire de New York Michael Bloomberg, a en…
mer 7 Jan 2015
Pour répondre à une demande en électricité galopante tout en limitant ses émissions de CO2, l'Inde s'appuie sur l'énergie nucléaire comme nous l'avons vu hier. Mais pas seulement. Le gouvernement indien via son Premier ministre Narendra Modi a fortement relevé les objectifs…
lun 5 Août 2013
Le Royaume-Uni vient d’annoncer une limitation des subventions accordées aux centrales biomasse qui ne produisent que de l’électricité. Le gouvernement britannique entend favoriser les centrales biomasse dites « cogénératrices » qui produisent à la fois de l’électricité et de la chaleur étant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.