Mesures d’urgence : 1.000 MW de photovoltaïque par an en 2013 - L'EnerGeek

Mesures d’urgence : 1.000 MW de photovoltaïque par an en 2013

La Ministre de l’Energie et du Développement Durable Delphine Batho vient d’annoncer les « mesures d’urgence » visant à soutenir la filière photovoltaïque qui souffre de la concurrence étrangère, et notamment chinoise (selon l’Ademe la filière photovoltaïque ne compte plus que 18.000 emplois contre 32.500 en 2010).

Principal annonce du gouvernement, l’objectif de développement annuel du photovoltaïque sur le territoire est doublé, passant de 500 MW par an à 1.000 MW par an en 2013.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement prend plusieurs mesures :

Grandes installations :

Un appel d’offres d’un volume de 400 MW pour des installations dont la puissance est supérieure à 250 kilowatts. Il concerne aussi bien les centrales au sol, les toitures/ombrières que les technologies innovantes (solaire à concentration)

Les critères retenus seront la compétitivité mais aussi la protection de l’environnement. Un second appel d’offres sera lancé courant 2013. Il privilégiera les technologies innovantes.

Installations de taille moyenne :

Pour les installations comprises entre 100 et 250 kilowatts, l’appel d’offres automatique concerne un volume de 120 MW par an (trois tranches de 40 MW). Les critères retenus seront la compétitivité mais aussi la protection de l’environnement.

Petites installations :

-Doublement des volumes cibles, de 200 à 400 MW par an, pour installations d’une puissance maximale de 100 kilowatts

-Simplification de la grille tarifaire pour mettre fin à la distinction entre installations selon l’usage du bâtiment

– Augmentation de 5% des tarifs d’intégration simplifiée au bâti

-Tous les projets pourront bénéficier d’une bonification supplémentaire allant jusqu’à 10% en fonction du lieu de fabrication des modules photovoltaïques pour prendre en compte les différences de coût observées

-Le tarif T5 dédié aux autres installations sera baissé de 20% mais également assorti de la bonification d’au plus 10%, afin de privilégier le développement des installations créatrices d’innovation et de développement local

Selon le gouvernement, ces mesures d’urgences devraient générer des investissements de plus de 2 milliards d’euros et permettre la création ou le maintien de 10.000 emplois

Le coût de ces mesures est estimé entre 90 et 170 millions d’euros par an, « soit environ 1€ à 2€ par an en moyenne par ménage ».

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
jeu 22 Juin 2017
Même si l’Hexagone est encore en réflexion en matière de géothermie par rapport à ses voisins européens (comme la Suisse), plusieurs territoires français ont décidé de combler leur retard et d’investir dans cette énergie renouvelable. C’est notamment le cas de…
ven 6 Nov 2015
Depuis plusieurs années, la privatisation du parc hydroélectrique français est réclamée par l’Union européenne. Face à l’insistance de la Commission, la CGT Mines-Energie veut défendre la première source d'énergie renouvelable du pays. (suite…)
jeu 31 Jan 2013
La société française Wysips, filiale du groupe Sunpartner, présentera fin février au Mobile World Congress de Barcelone, un smartphone équipé d'un film transparent permettant la recharge de la batterie à l'énergie solaire ou artificielle. 3 ans de développement et 30…
mer 26 Nov 2014
Pékin a annoncé dimanche 23 novembre la mise en route de son barrage hydroélectrique situé au Tibet, sur la rivière Yarlung Zangbo (également appelé rivière Brahmapoutre dans sa partie indienne). Ce barrage, qui vise à résoudre les problèmes de carence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.