La start-up française HACE veut révolutionner l'énergie houlomotrice - L'EnerGeek La start-up française HACE veut révolutionner l'énergie houlomotrice - L'EnerGeek

La start-up française HACE veut révolutionner l’énergie houlomotrice

illustration_vagues_photo_kimsookhyunLa start-up girondine Hydro Air Concept Experimental (HACE) vient de lancer une levée de fonds par le biais du site de financement participatif Happy Capital. L’objectif de ces ingénieurs qui se définissent eux-mêmes comme des « écolos-pragmatiques » est de récolter 900.000 euros afin de développer une « nouvelle technologie qui exploite l’énergie des vagues pour produire de l’électricité en continu et à bas coût ». Zoom sur un projet renouvelable qui ambitionne de révolutionner l’énergie houlomotrice.

Une nouvelle technologie renouvelable

C’est en août 2013 que commence l’aventure HACE. Un groupe d’amis ingénieurs, passionnés d’écologie et de plongée sous-marine, se lancent dans la conception d’une nouvelle technologie permettant de générer de l’électricité grâce à l’énergie de la houle.

Selon les dires de ses concepteurs, HACE est un dispositif modulable d’une puissance de 250 kW à 4 MW. Se présentant sous la forme d’une étoile de mer à trois grand bras, cette innovation est capable de produire de l’électricité grâce à une technologie d’énergie houlomotrice à colonne d’eau oscillante. Utilisable à 300 mètres des côtes, l’énergie est ensuite transférée sur la terre ferme par le biais d’un câble électrique. Petit plus : HACE peut également être utilisé en heures creuses pour dessaler l’eau de mer.

Lors des premières expérimentations, HACE a réussi à générer de l’électricité avec des vagues d’une hauteur de 4 centimètres. Des résultats qui ont rendu l’équipe installée sur l’écoparc de Blanquefort, dans le Sud-Ouest de la France, pour le moins ambitieux : HACE compte bien produire 5% de l’électricité mondiale d’ici l’horizon 2035 (soit 1.000 TWh par an).

Vers une commercialisation en 2018 ?

La technologie HACE est aujourd’hui développée avec l’aide de la société aéronautique Sogeti High Tech ainsi que le bureau de recherche et développement Exogreen. Le projet vise à travailler conjointement avec les grands énergéticiens ainsi que les systèmes électriques insulaires qui visent l’indépendance énergétique.

« Conçue et adaptée aux conditions marines extrêmes, la machine HACE, qui fait l’objet d’un brevet mondial, est économiquement rentable », assure Jean-François Nothias, directeur du centre de services de Bordeaux Technowest.

Car l’heure est désormais à la recherche de financement. Si HACE atteint son objectif, un prototype pourrait être développé par le groupe Ponticelli (basé dans la commune de Bassens) afin de mener une phase d’expérimentation dans le courant de l’été 2017. La start-up estime même être en mesure de commercialiser son engin dès le début de l’année 2018.

Lire aussi : L’énergie houlomotrice, une énergie en vogue en Australie

Crédit photo : KIMsookhyun

Rédigé par : lucas-goal

lun 14 Nov 2016
Souvent critiquée pour sa forte consommation de charbon depuis le retrait progressif de l'énergie nucléaire, l'Allemagne est parvenue vendredi 11 novembre dernier à surmonter ses divisions en matière environnementale et énergétique. Le gouvernement a fini par s'accorder sur un plan…
lun 8 Mai 2017
Moins connu que le crowdfunding, le crowdlending est pourtant en train de se faire une place sur le marché du financement participatif. Comme son grand frère, ce concept de financement est basé sur une participation des particuliers qui choisissent eux-mêmes…
lun 18 Mai 2015
Le 9 mai dernier, Envision Energy, une société danoise spécialisée dans les solutions de Smart Energy, a annoncé qu’elle allait mettre à l’essai un générateur supraconducteur sur l’une de ses éoliennes. Cette technologie qui est à l’étude depuis plusieurs années…
mar 2 Août 2016
Ségolène Royal, la ministre française de l'Énergie et de l'Environnement, a annoncé vendredi 22 juillet les noms des deux premiers lauréats de l'appel d'offres portant sur le développement de l'éolien flottant. Les PME tricolores Quadran et Eolfi ont été retenues…

COMMENTAIRES

  • Le système produit de l’électricité en continu, soit 5 fois plus longtemps qu’un panneau solaire, avec une puissance d’1KWh/m2 pour des vagues de seulement 30 cm de haut. Vue l’importante fiabilité d’un tel système et le coût faible de l’énergie produite c’est assez intéressant dans pas mal de cas. Plus de détails sur le projet :

    https://www.happy-capital.com/projet/hace/page

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *