HyPES : stocker l’énergie dans des bouteilles d’air comprimé - L'EnerGeek

HyPES : stocker l’énergie dans des bouteilles d’air comprimé

HyPES_stockage_air_compriméUn ingénieux dispositif de gestion et de stockage d’énergie au moyen d’air comprimé a été présenté ce lundi 12 mai à l’EPFL, l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Baptisée HyPES, cette nouvelle technologie permettrait de stocker de manière efficiente la production issues des énergies renouvelables intermittentes telles que les énergies éoliennes et solaires.

C’est lors d’une conférence de presse sur le campus d’Ecublens qu’a été rendue publique HyPES,  la nouvelle technologie de stockage d’énergie développée au sein de l’EPFL. Soutenu financièrement par le Canton de Vaud à hauteur de 1,6 millions de francs, ce programme regroupe également d’autres partenaires tels que l’EPFL, la société Enayris, la HEIG-VD (Haute école d’ingénieurs et de gestion vaudoise) et les Services industriels lausannois. Il bénéficie à ce jour d’un budget global de 2,3 millions de francs suisses.

[stextbox id= »info »]La technologie du piston hydraulique[/stextbox]

Selon les explications de son concepteur, Sylvain Lemofouet, aujourd’hui directeur de la start-up Enairys Powertech qui commercialise le projet, le principe de fonctionnement est assez simple et consiste à emmagasiner temporairement l’énergie produite par des panneaux solaires ou des éoliennes dans des bonbonnes d’air comprimé. Pour cela, l’énergie électrique est alors transformée en énergie mécanique au moyen d’un petit moteur qui utilise à son tour l’eau pour comprimer un volume d’air.

Alors que les compresseurs traditionnels sont généralement dotés de pistons mécaniques, pouvant entraîner des pertes thermiques  importantes, l’innovation majeure du projet HyPES réside dans  l’utilisation d’un piston hydraulique. L’eau utilisée à ce stade permet en effet d’éviter le réchauffement de l’air, de limiter les pertes thermiques et d’assurer ainsi un rendement optimal du système.

L’air comprimé pouvant ensuite être transformé en électricité à la demande, ce dispositif permet une gestion optimale des ressources d’énergies renouvelables photovoltaïques et éoliennes.

[stextbox id= »info »]Un dispositif écologique et durable[/stextbox]

Comme l’a déclaré la conseillère d’État vaudoise Jacqueline de Quattro, cheffe du Département du territoire et de l’environnement, principal soutien du projet, «les systèmes de stockage de l’énergie, tel que celui-ci, s’articulent parfaitement dans une vision à long terme du réseau électrique futur, ils constituent une réponse concrète à la gestion des ressources énergétiques renouvelables, dont la production est intermittente ».

Et en effet, si les énergies renouvelables intermittentes sont souvent critiquées pour l’instabilité et l’inconstance de leur production, le programme HyPES entend apporter une solution par un moyen de stockage fiable, durable et écologique. Basée principalement sur l’utilisation d’eau et d’air, l’innovation de Sylvain Lemofouet offre la possibilité de conserver l’énergie jusqu’à la prochaine phase de production d’électricité. Annoncée à « un prix compétitif », elle promet de plus des économies substantielles comparée aux systèmes électrochimiques.

Assurant ainsi la sécurisation de l’alimentation et une amélioration de la qualité d’approvisionnement en électricité par un stockage efficient, Hypes ouvrirait la voie à de nouvelles perspectives de développement pour les énergies vertes.

Développés dans le cadre du programme « 100 millions pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique » du Canton de Vaud,  trois installations-pilotes pouvant stocker chacun jusqu’à 25 kiloWatt, devraient rapidement voir le jour d’ici 2015, la première à la centrale solaire de Mont-Soleil, dans le Jura bernois, et les deux autres à l’EPFL et à Lausanne, en partenariat avec les Services industriels de Lausanne.

Crédits photo : Enairys Powertech

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 23 Juin 2015
Alors que la 21ème conférence sur le climat, tout le monde ou presque semble conscient de l'importance de réduire les émissions mondiales de CO2. A commencer par le pape, dont la dernière encyclique met l'accent sur le danger que les activités humaines font…
jeu 21 Juil 2016
C'est dans la commune portuaire de Port-Saint-Louis-du-Rhône, située dans les Bouches-du-Rhône, qu'a été inaugurée fin juin dernier la plus grande toiture photovoltaïque industrielle de France. Ce nouveau site de production d'énergie solaire est issu de la collaboration entre le producteur…
lun 12 Déc 2016
Près d'un mois après l'élection du républicain Donald Trump, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les intentions réelles du futur Président des Etats-Unis et sur les suites qu'il entend donner à l'engagement climatique du pays. Loin d'être rassurante, la nomination du climato-sceptique Scott Pruitt…
mar 9 Avr 2013
Le sponsor officiel du Marathon de Paris, Schneider Electric, a demandé à la société britannique Pavegen d’installer des capteurs sur le parcours pour convertir l’énergie des coureurs en électricité. Dimanche 7 avril, les marathoniens ont souffert mais ils se sont…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *