Fukushima : des robots pour intervenir dans la centrale - L'EnerGeek

Fukushima : des robots pour intervenir dans la centrale

Les Japonais font appel à de multiples robots afin de nettoyer le site de la centrale nucléaire endommagée par le tsunami de mars 2011.

Mercredi 20 février, Mitsubishi Heavy Industries a dévoilé un robot du nom de « Super-Girafe » pouvant travailler dans des environnements radioactifs comme celui de Fukushima. Télécommandé,  doté d’un bras télescopique et utilisant différents objets, le « ICM-Super Girafe (Mars C) » peut effectuer de nombreuses manipulations jusqu’à 8 mètres de hauteur.

De son côté, l’entreprise Toshiba a présenté une autre invention pouvant aspirer la radioactivité du site nucléaire grâce à la projection de dioxyde de carbone congelé sur les surfaces contaminées. Le robot aspire ensuite la glace évaporée ayant capturé les résidus radioactifs. Si Toshiba estime que ce robot pourra nettoyer 2m² par heure, l’actuel prototype ne contient de dioxyde de carbone congelé que pour 30 minutes d’opération.

Un programme national

C’est dans le cadre des travaux de décontamination de la centrale de Fukushima, qu’un organisme dépendant du ministère nippon de l’Industrie avait lancé un programme de recherche et de développement. Aujourd’hui, les robots sont indispensables sur un site qui connaît d’importants taux de radioactivité empêchant toute intervention humaine.

Outre ces deux innovations robotiques, d’autres entreprises japonaises ont entamé des phases de recherche et de création afin de participer à la décontamination de la centrale qui pourrait s’étaler sur quarante ans.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 10 Sep 2015
L'énergie nucléaire va continuer à croître à l'échelle mondiale au cours des prochaines années. C'est en tout cas ce que soutient l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) dans sa dernière étude en date, "Énergie, Électricité et Nucléaire : estimations jusqu'en 2050". Les membres de…
lun 6 Fév 2017
Le gouvernement a autorisé, par arrêté publié samedi 4 janvier au Journal officiel, le redémarrage du réacteur n°2 de la centrale de Paluel à l'arrêt depuis près de 18 mois. Prévue pour novembre, la relance de ce réacteur nécessitait une…
mar 21 Mai 2013
Si l’accident de Fukushima en mars 2011 a relancé le débat sur la sécurité de la filière nucléaire, celle-ci ne semble pas être réellement affaiblie. De nombreux réacteurs sont actuellement en construction et d’autres en projet. Selon les chiffres de…
lun 2 Jan 2017
Confronté à une crise énergétique sans précédent, le Pakistan entend diversifier ses sources d'approvisionnement électrique et compte notamment sur le développement de l'énergie nucléaire pour réduire à la fois son déficit énergétique et sa dépendance aux combustibles fossiles. Islamabad a…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *