Rachetée par le fonds KKR, Albioma passe sous pavillon américain - L'EnerGeek

Rachetée par le fonds KKR, Albioma passe sous pavillon américain

rachetee par fonds kkr albioma passe sous pavillon americain - L'Energeek

Ce 29 avril 2022, Albioma, producteur d’énergie renouvelable spécialisé dans l’Outre-Mer, a annoncé avoir accepté l’OPA amicale lancée par le fonds de pension américain KKR. Ce changement de propriétaire interroge sur la stratégie future de cet acteur central de la transition énergétique de l’Outre-Mer.

Albioma accepte l’OPA du fonds américain KKR

En 2013, Séchilienne Sidec, opérateur historique de nombreuses centrales au charbon de l’Outre-Mer français, prend le nom d’Albioma, pour marquer son recentrage vers la biomasse et le photovoltaïque.

Le groupe, qui exploite depuis plus de 20 ans la bagasse (résidu de canne à sucre) dans des centrales thermiques, entend progressivement convertir à la biomasse bois ses centrales au charbon, notamment celle de Le Gallon (Martinique), CTM et Caraïbes-Énergie (Guadeloupe), Bois Rouge et Le Gol (La Réunion).

Le groupe entend ainsi passer de 74 % de renouvelables dans sa production électrique à 90 % en 2025. Parallèlement, Albioma est également devenu le principal opérateur de centrales photovoltaïques dans les DOM. Le groupe est également présent au Brésil et à l’île Maurice.

Pour financer son plan d’investissement, Albioma a décidé, ce 29 avril 2022, d’accepter l’OPA amicale lancée par le fonds américain KKR. L’offre va être émise au prix de 50 € par action, plus le versement d’un dividende de 0,84 € – soit une valeur supérieure de 51,6 % au cours de clôture du 7 mars 2022, veille de la révélation par Bloomberg de l’opération de rachat.

KKR affirme vouloir soutenir la transition énergétique des DOM

Cette OPA porte la capitalisation d’Albioma à environ de 1,67 Md€. En ajoutant la dette nette de 859 M€, à fin 2021, la valorisation de l’énergéticien ressort à 2,7 Md€. L’opération reste conditionné à l’autorisation des autorités de la concurrence compétentes : KKR devrait déposer une note relative à cette OPA auprès de l’Autorité des Marchés Financiers mi-mai 2022.

En cas de succès de l’OPA, si KKR atteint les 90 % du capital, le fonds lancera une procédure de retrait obligatoire des marchés financiers. KKR a affirmé vouloir poursuivre la transition énergétique de l’Outre-Mer, tout en augmentant la présence d’Albioma à l’international, notamment en investissant dans la géothermie en Turquie.

Cette opération a été fortement critiquée par certains défenseurs de l’autonomie énergétique des DOM, qui craignent qu’un fonds de pension ne cherche que la rentabilité, notamment à la Réunion, dont Albioma assure aujourd’hui 60 % de la production d’électricité.

« Comment La Réunion peut-elle atteindre son autonomie énergétique si le principal producteur d’électricité de l’île passe sous le contrôle d’investisseurs américains ? La production d’énergie est d’une importance stratégique et politique majeure et ne doit pas échapper aux Réunionnais. La souveraineté énergétique est un choix politique économique qui doit rester dans la main des Réunionnais », a ainsi écrit dans une tribune Vincent Défaud, membre de Génération Ecologie et candidat aux législatives dans la 2ème circonscription de la Réunion.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 15 Sep 2017
Agir dans le sens d’une transition énergétique à la fois écologique et solidaire, voilà qui devrait plaire à Nicolas Hulot compte tenu des priorités données à son ministère en mai 2017. C’est en tous cas ce que souhaite Enerplan, le…
jeu 24 Sep 2015
Dans un entretien accordé au quotidien économique Les Echos ce mardi 22 septembre, le président d'EDF, Jean-Bernard Lévy, est revenu sur les ambitions du groupe dans le cadre de son nouveau plan stratégique de développement, CAP 2030. Un programme qui…
ven 10 Nov 2017
Au lendemain de la polémique créée par le revirement de Nicolas Hulot sur l’énergie nucléaire et l’impossibilité technique de réaliser l’objectif de baisse de l’atome dans notre mix électrique d’ici 2025, une nouvelle étude vient peser dans la balance de l’industrie…
lun 1 Août 2016
Le terme d'"énergie marine" désigne l'énergie renouvelable issue de l'environnement marin, soit l'exploitation des ressources naturelles des eaux de la mer et des océans. Les énergies marines permettent de produire de l'électricité verte grâce à la transformation de la matière marine…

COMMENTAIRES

  • Bonjour,
    D’accord avec Vincent Defaud: double faute ! Passer sous tutelle d’un fonds de pension, et de surcroît US !!! Tout faux !
    Spéculation qd tu les tiens !
    Il eût été souhaitable que Albioma reste française, défendant les intérêts et objectifs de la Transition Énergétique et Écologique, en France, avec des français !
    Cette OPA même amicale est un leurre !
    Dommage !
    Une marche AR serait souhaitable !
    Slts
    Guy

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.