Prix de l’électricité : Bruno Le Maire promet une solution technique pour limiter la hausse en 2022 - L'EnerGeek

Prix de l’électricité : Bruno Le Maire promet une solution technique pour limiter la hausse en 2022

prix electricite bruno le maire solution technique limiter hausse 2022 - L'Energeek.jpg

Durant un entretien accordé ce 10 janvier 2022, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a confirmé que le gouvernement planchait sur une solution technique pour limiter à 4% la hausse des prix de l’électricité en France en 2022, comme l’a promis le premier ministre Jean Castex. Le dispositif précis devrait être précisé d’ici la fin de la semaine.

Bruno Le Maire veut tenir la promesse de Jean Castex de limiter la hausse du prix de l’électricité

Les prix de l’énergie, en particulier du pétrole et du gaz fossile ont connu une spectaculaire hausse mondiale à l’automne 2021, entraînant avec eux les prix de marché de l’électricité dans l’Union Européenne, qui sont indexés sur ceux de la dernière sources injectée (donc sur ceux du gaz fossile).

Face à cette situation, la France a pris, avec l’Espagne, la tête des Etats plaidant pour une réforme du marché européen de l’électricité, afin qu’il reflète davantage les prix réels dans chaque pays. Mais ce changement de paradigme est loin de faire l’unanimité, et l’Union Européenne recommande pour l’heure aux Etats membres d’adopter des législations nationales pour limiter la hausse des prix.

La France a ainsi mis en place un « bouclier tarifaire », complété par une promesse du premier ministre Jean Castex d’une hausse des prix de l’électricité limitée à 4 % sur l’année 2022 pour les consommateurs.

Ce lundi 10 janvier 2022, au micro de LCI, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a évoqué les moyens mis en œuvre pour tenir cette promesse, et promis qu’une “solution technique” sera présentée “d’ici la fin de la semaine” pour que la facture des Français n’augmente pas.

“Il ne s’agit pas de tenir jusqu’à la présidentielle avant une hausse brutale”

Il a précisé que le gouvernement avait déjà mis en œuvre un premier mécanisme, en baissant la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité : cette mesure, qui coûte selon le ministre 8 milliards d’euros à l’État permet de couvrir une hausse jusqu’à 16 ou 17 %.

Mais, d’ici un mois, la hausse de prix pourrait être bien plus importantes : « si nous ne faisons rien, la facture d’électricité des Français augmentera de 38 à 40% au début du mois février, parce que les prix de l’énergie explosent partout », détaille Bruno Le Maire.

Le Ministre de l’Economie n’a, en revanche, pas évoqué les pistes sur lesquelles travaille actuellement le gouvernement, reconnaissant simplement qu’il « faut une autre solution pour garantir aux Français qu’à la fin du mois de janvier, leur facture d’électricité n’augmentera pas ».

Il a par ailleurs réaffirmé que la promesse gouvernementale s’entendait bien pour toute l’année 2022, et que la solution technique garantira une hausse limitée à 4 % jusque fin décembre 2022 : “Il ne s’agit pas de tenir jusqu’à la présidentielle avant une hausse brutale”, promet Bruno Le Maire.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 24 Juin 2017
Pas besoin d'être une mégalopole aux budgets pharaoniques pour se lancer dans la transition énergétique. Depuis 2016, la petite commune bretonne de Saint-Sulpice-la-Forêt peut se targuer d'être l'une des plus petites smart cities du monde. Les moyens limités de la…
Deux semaines après avoir publié le bilan du débat public sur la révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, la Commission particulière du débat public (CPDP) et son président Jacques Archimbaud présentait officiellement mercredi 12 septembre 2018 les enseignements clés…
jeu 18 Oct 2018
Le Mondial de l'automobile de Paris a refermé ses portes le 14 octobre dernier après avoir attiré, cette année encore, beaucoup de visiteurs. L'édition 2018 a notamment été marquée par la présence, toujours plus forte, de la voiture électrique. Les…
mar 25 Fév 2020
Début février, le groupe Legrand, l'un des leaders sur le marché du bâtiment connecté, a annoncé ses résultats pour 2019. Des résultats en progression, largement portés par les bonnes performances des technologies connectées pour la gestion de l'énergie. Plus globalement,…

COMMENTAIRES

  • Si Le Maire augmente le “plafond d’ARENH” c’est à dire force EDF, compagnie publique, à livrer à perte (42 €/MWH quand le marché est entre 200 et 300 €) encore davantage d’électricité nucléaire à des “concurrents” comme Leclerc, Casino ou Total qui ne produisent aucune électricité et ne font que se faire des c… en or en la revendant sur le marché, il faudra en tirer des conclusions.
    Outre le fait que spolier EDF c’est priver les français d’une des rares planches de salut vers un avenir où l’énergie reste à prix modéré, engraisser des groupes privés qui se gavent déjà par ailleurs, c’est obérer l’avenir de la nation et de sa capacité à protéger les citoyens.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.