EDF prépare sa première centrale solaire flottante - L'EnerGeek

EDF prépare sa première centrale solaire flottante

EDF Renouvelables lance sa première centrale solaire flottante

EDF Renouvelables vient de lancer les travaux de sa future centrale solaire flottante. Ce sera la première pour l’énergéticien français, et la seconde à entrer en fonction sur le territoire français. Ce nouveau projet repose sur une synergie entre l’énergie photovoltaïque et un barrage hydro-électrique. Il fait partie du Plan Solaire d’EDF.

C’est une première pour EDF, mais pas pour la France. Le 3 février dernier, EDF Renouvelables, la branche d’EDF consacrée aux ENR, a inauguré les travaux du projet Lazer. Le site accueillera la première centrale solaire flottante d’EDF. Il est installé sur la commune de Lazer, dans les Hautes-Alpes, et vient se rattacher au barrage hydro-électrique déjà existant. La centrale solaire flottante de Lazer sera opérationnelle dès 2022. Elle sera alors la seconde du genre à voir le jour en France, après le lancement en 2019 de la centrale solaire flottante de Piolenc, développée par Akuo Energy.

Lazer : la 1e centrale solaire flottante d’EDF

C’est EDF Renouvelables qui a la charge de développer la centrale solaire flottante de Lazer. Et l’énergéticien n’a pas choisi le site par hasard. En effet, c’est sur cette commune que se trouve un des lacs de barrage gérés par EDF. Le lac de barrage et son usine hydro-électrique vont être complétés par la centrale solaire flottante. EDF a baptisé ce projet de synergie “centrale hydrosolaire”.

Concrètement, la centrale solaire flottante va couvrir 24,5 hectares de superficie. C’est à peu près les deux tiers du lac de retenue. Alors que la turbine hydro-électrique offre une puissance de 16,5 MW, la centrale photovoltaïque ajoutera une puissance installée de 20 MW. Le communiqué d’EDF Renouvelables précise que la centrale “produira l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 12 500 habitants”.

D’après EDF, la synergie entre énergie solaire et énergie hydro-électrique présente plusieurs avantages. D’abord, le site offre assez de superficie pour déployer une large surface de panneaux photovoltaïques. Ensuite, les raccordements au réseau de transport électrique seront facilités du fait de l’usine hydro-électrique.

Enfin, et ce n’est pas négligeable, la centrale solaire flottante permettra de réduire l’évaporation du lac de retenue. Les experts d’EDF Renouvelables estiment que les panneaux solaires réduiront environ 50% de l’évaporation de l’eau. Leur présence devrait aussi avoir un impact bénéfique sur la faune aquatique en limitant la prolifération des algues dans le lac de retenue.

Mise en service dès 2022

Le chantier de la centrale solaire flottante de Lazer va durer 13 mois d’après EDF. Actuellement, les experts réalisent les études géotechniques sur le site. Elles consistent notamment à sonder le fonds du lac de retenue pour déterminer le quadrillage des futurs points d’ancrage. Dès le printemps prochain, EDF Renouvelables installera ces points d’ancrage. Ils serviront de base à la structure d’accueil des panneaux solaires flottants. A l’automne, les flotteurs et les panneaux photovoltaïques seront déployés. EDF Renouvelables prévoit que la centrale solaire flottante de Lazer sera opérationnelle dès le printemps 2021.

A n’en pas douter, le projet Lazer a une valeur de test pour EDF Renouvelables. EDF exploite 80% des barrages hydroélectriques du territoire français. Et l’énergéticien s’est engagé, en 2012, à mieux maîtriser son “empreinte eau”. Le but est d’optimiser l’empreinte carbone de ses activités hydroélectriques. Et coupler ces activités à la production d’énergies renouvelables est un bon moyen d’y parvenir.

En outre, EDF met l’accent sur sa volonté de faire progresser sa part de production d’électricité d’origine renouvelable. C’est un des principaux axes de son Plan Solaire qui ambitionne de multiplier par quatre ses capacités de production d’énergie solaire d’ici dix ans.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 14 Nov 2016
Souvent critiquée pour sa forte consommation de charbon depuis le retrait progressif de l'énergie nucléaire, l'Allemagne est parvenue vendredi 11 novembre dernier à surmonter ses divisions en matière environnementale et énergétique. Le gouvernement a fini par s'accorder sur un plan…
mar 23 Avr 2013
Selon une étude de Bloomberg New Energy Finance, General Electric (GE) est devenu le premier fabriquant d’éoliennes dans le monde en 2012. Il rejoint le danois Vestas en première place, détenteur du titre depuis 2000. En effet, ils possédaient chacun…
mar 7 Mar 2017
Alors que la première phase réservée au dépôt des candidatures s'achevait lundi 6 mars, après une rallonge de quelques jours octroyée par le gouvernement, le consortium composé du groupe français Engie et de son partenaire portugais EDP Renewables a finalement…
mar 2 Mai 2017
Selon le dernier aperçu mensuel sur l'énergie électrique publié jeudi 27 avril 2017 par RTE, l'énergie éolienne aurait battu un nouveau record de production au mois de mars 2017, prenant ainsi toujours plus de place dans le mix électrique français.…

COMMENTAIRES

  • L’Espagne vise à devenir un leader de la production d’hydrogène en profitant de ses espaces et du solaire à bas prix

    Parmi les différents projets en cours, Iberdrola est l’un des sept membres fondateurs d’une coalition qui vise le déploiement de 25 GW de production d’hydrogène à partir d’énergies renouvelables d’ici 2026 dans le but de réduire le coût de production à moins de 2 USD / kg

    https://www.pv-tech.org/key-role-for-solar-in-spains-green-hydrogen-ambitions/

    .

    Répondre
  • De même :

    30 industriels de l’énergie préparent la future filière européenne d’hydrogène totalement vert au prix des énergies fossiles : début de production 2022

    Fruit de 2 ans de recherche et de préparation discrète, un collectif de 30 industriels de l’énergie pionniers en Europe lancent officiellement “HyDeal Ambition”, préfigurant la future filière européenne d’hydrogène totalement vert à 1,5 €/kg .

    Dès 2022, l’objectif est de produire un hydrogène vert, issu de l’électrolyse de l’eau à partir de l’énergie solaire de la péninsule ibérique. Avec une capacité installée de 95 GW de solaire et de 67 GW d’électrolyseurs à l’horizon 2030, l’ambition est de fournir 3.6 millions de tonnes par an aux secteurs de l’énergie, de l’industrie et de la mobilité via les infrastructures de transport et de stockage de gaz, soit l’équivalent en énergie de 1,5 mois de consommation de pétrole en France.

    Au-delà de produire une énergie réellement propre ou vertueuse du point de vue climatique, l’innovation industrielle réside dans le prix livré visé avant 2030 (1,5 €/kg ), équivalent aux énergies fossiles, rendant évidente la transition vers une économie décarbonée.

    Plusieurs projets industriels et partenariats sont en cours de lancement avec une première initiative concrète d’ici un an en Espagne s’appuyant sur un portefeuille de sites solaires d’une puissance de près de 10 GW, mobilisant plusieurs des participants de HyDeal Ambition.

    HyDeal Ambition constitue un écosystème industriel complet de l’amont à l’aval de la filière, validé aujourd’hui par plusieurs années de recherche, d’analyse, de modélisation, d’études de faisabilité et de design contractuel, permettant la production et la fourniture d’un hydrogène vert compétitif sur le territoire européen » déclare Thierry Lepercq le porte-parole de ce collectif d’industriels qui regroupe notamment :

    Des développeurs de projets solaires : DH2/Dhamma Energy (Es), Falck Renewables (It), Qair (Fr)
    Des producteurs d’électrolyseurs et des groupes d’ensembliers : McPhy Energy (Fr), VINCI Construction (Fr),
    Des opérateurs de transport et de stockage de gaz : Enagás (Es), OGE (All), SNAM (It), GRTgaz (Fr), Teréga (Fr)
    Des énergéticiens et groupes industriels : Gazel Energie, filiale de EPH (Fr), Naturgy (Es), Hydrogène de France (Fr)
    Des fonds d’infrastructures : Cube, Marguerite, Meridiam
    Des conseils : Banque Européenne d’Investissement, Corporate Value Associates (CVA), Clifford Chance, Cranmore Partners, Finergreen, Envision Digital, Energy Web

    https://mcphy.com/fr/breves/hydeal-ambition/

    .

    Répondre
  • Financement participatif pour Hycco (France)

    Seul fabricant français de plaques bipolaires en matériaux composites haute performance permettant de simultanément augmenter la durée de vie des piles à combustible actuelles (x4) et de réduire leur poids (entre -50% et -90%) sans compromettre l’encombrement total du système, pour un prix compétitif

    https://www.wiseed.com/fr/projet/35307080-hycco

    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.