Aéroports de Paris mise sur l'énergie solaire - L'EnerGeek

Aéroports de Paris mise sur l’énergie solaire

Toulouse-Blagnac-aeroport-panneaux-solaires

Le 12 février, le groupe Aéroports de Paris a signé un contrat avec les entreprises Urbasolar et GazelEnergie pour développer ses ressources en énergie solaire. L’objectif affiché est d’approvisionner les aéroports parisiens avec 10% d’énergies vertes pour couvrir la totalité de leurs besoins énergétiques. Une première étape cruciale pour limiter l’empreinte carbone des aéroports français.

Le groupe Aéroports de Paris (ADP), qui exploite plusieurs aéroports parisiens, a déjà annoncé son objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2030. Un objectif crucial alors que l’aviation civile fait l’objet de vives critiques depuis plus d’un an, notamment avec la tendance du flight-shaming venu des pays nordiques. Régulièrement pointés du doigt pour leur activité très énergivore, les aéroports sont pourtant en train d’effectuer leur transition énergétique. La preuve avec le nouveau contrat passé par ADP.

ADP a annoncé, le 12 février dernier, la signature d’un contrat de type PPA (Power Purchase Agreement), c’est-à-dire un contrat de vente directe d’énergie. Le contrat porte sur la fourniture d’électricité verte, produite par Urbasolar et GazelEnergie. L’accord de 21 ans permettra à Aéroports de Paris d’assurer un approvisionnement en énergie solaire pour couvrir 10% des besoins énergétiques de ses aéroports.

Aéroports de Paris : 10% d’énergie solaire dès 2021

Ce nouveau contrat d’approvisionnement entrera en vigueur dès 2021. Les aéroports de Roissy, Orly et du Bourget seront directement alimentés par des parcs solaires dévolus à leur approvisionnement. Pour cela, l’entreprise française Urbasolar s’engage à construire trois nouveaux parcs photovoltaïques. Ils seront situés en Charente, dans le Gard et dans le Var. L’installation de ces nouveaux parcs solaires produira 47 GWh par an. D’après le communiqué de presse d’Urbasolar, cette production équivaut à la consommation annuelle d’une ville de 15 000 habitants. Pour les sites d’Aéroports de Paris, cette énergie solaire couvrira 10% des besoins énergétiques, et près de 50% des besoins en éclairage.

Dans ce nouveau système d’approvisionnement, le rôle de GazelEnergie sera d’assurer l’intégration de l’énergie solaire dans le réseau d’ADP. Edward Arkwright, le directeur général exécutif d’ADP, a précisé : “Nous préparons dès à présent l’intégration du solaire photovoltaïque sur de nouveaux projets d’infrastructures : parkings, bâtiments, ainsi que sur notre projet de Terminal 4.”

Quand les aéroports se mettent au vert

Depuis plusieurs années déjà, les aéroports français ont mis en place des solutions pour favoriser le développement durable. Un changement de cap qui doit autant à une prise de conscience écologique qu’à une logique économique. Pour les responsables de l’aéroport de Toulouse-Blagnac : “Maîtriser les consommations d’énergie (électricité, gaz, carburants…) est aujourd’hui un objectif d’autant plus essentiel qu’il conditionne notre capacité à lutter contre le changement climatique. C’est aussi un objectif économique car les coûts de l’énergie sont de plus en plus importants.”

Dans le cadre de son Plan Environnement Energie, ADP compte investir 44 millions d’euros d’ici à 2020. En Janvier 2019, couvrait déjà 15,8% de sa consommation énergétique grâce aux ENR. Un score obtenu grâce au développement de la biomasse, des pompes à chaleur et de la géothermie.

Le PPA, ambassadeur de l’énergie verte

Les contrats de type PPA se généralisent en France, et l’accord passé par ADP pour verdir son mix énergétique en est encore la preuve. Durant l’année 2019, d’autres contrats de ce type ont été passés. En juin dernier, la SNCF a signé un contrat PPA avec Voltalia pour un approvisionnement de 143 GW d’électricité verte sur 25 ans. En décembre dernier, c’est aussi avec Voltalia que le Crédit Mutuel Alliance Fédérale a signé son PPA. L’accord prévoit la construction d’une nouvelle centrale solaire d’une puissance d’au moins 14 MWh. Voltalia s’engage à couvrir 5% de la consommation totale en énergie électrique du Crédit Mutuel pour une durée de 25 ans.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 24 Fév 2017
Souhaitant accélérer la lutte contre la précarité énergétique, Ségolène Royal a annoncé jeudi 23 février, le lancement d'une nouvelle prime "économies d’énergie" allant de 50 à 1300 euros. Elle permettra notamment aux ménages, sous conditions de ressources, de bénéficier d'une…
mer 21 Juin 2017
Si les Français semblent plutôt favorables aux objectifs de transition énergétique défendus par le gouvernement et se disent prêts à réduire leur consommation d'électricité pour à la fois diminuer leurs factures et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique,…
dim 28 Août 2016
Dans une interview au journal Les Echos, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, partage son analyse sur l’avenir du secteur de l’énergie. Pour lui comme pour de nombreux experts, la numérisation va entrainer « une profonde transformation du modèle des énergéticiens ». (suite…)
mar 3 Oct 2017
Afin d’encourager le développement de la mobilité propre, qui limite les émissions de polluants dans l'air et de gaz à effet de serre, le précédent ministère de l'Ecologie a mis en place ces dernières années plusieurs aides financières favorisant l'acquisition…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.