Amazon mise sur le renouvelable en pleine polémique sur la taxe GAFA

Amazon mise sur le renouvelable en pleine polémique sur la taxe GAFA

amazon renouvelable

Géant mondial de l’Internet, Amazon est au cœur de l’actualité depuis l’annonce de la mise en place d’une taxe GAFA en France. Critiquée sur le plan fiscal, l’entreprise veut mettre en avant ses efforts pour produire de l’électricité verte. Elle a ainsi fait savoir le 1er août 2019 qu’une seconde ferme éolienne verrait le jour en Irlande, afin de fournir de l’électricité à plusieurs millions de clients d’Amazon Web Services.

Bras de fer avec Amazon :

Amazon, l’entreprise de Jeff Bezos, est critiquée en France (mais pas seulement) pour ses pratiques d’optimisation fiscale. Ce n’est néanmoins pas le seul reproche que l’on peut adresser aux multinationales du digital. En effet, selon Le Soir, « Internet consommerait 10% à 15% de l’électricité mondiale  », engendrant autant de pollution. Et si un bras de fer est engagé avec Bruno Le Maire sur la fiscalité et la taxe GAFA, la multinationale s’est engagée depuis 2015 à améliorer son empreinte carbone.

Ainsi, l’annonce d’un projet de ferme éolienne en Irlande – le second pour l’entreprise – ne doit rien au hasard. En effet, le 1er août 2019 un communiqué de presse de l’entreprise confirmait son intention d’installer une deuxième ferme éolienne dans le pays. Cette annonce atteste que les géants de l’Internet, comme l’ensemble des grandes entreprises, s’engagent de plus en plus dans la transition énergétique. Une activité qui permet par ailleurs une communication très positive, mais qui se développe aussi pour des raisons économiques. Une bonne nouvelle pour le ministre Irlandais de l’action climatique, Richard Bruton. Le responsable politique souligne l’importance du rôle des entreprises pour atteindre son objectif : 70% d’électricité renouvelable à l’horizon 2030.

Amazon, un producteur d’énergie pas tout à fait comme les autres

Avec une future ferme éolienne d’une puissance de 23,2 mégawatts à Cork (Irlande), Amazon augmente donc sa production d’énergies renouvelables. L’entreprise dispose déjà de 66 projets d’énergie propre dans le monde, dont 51 sont consacrés au solaire. La ferme éolienne de Cork sera la seconde sur le territoire irlandais et elle devrait être opérationnelle dès 2020 avec pour ambition de fournir 68 000 mégawattheures chaque année aux infrastructures d’Amazon, ainsi qu’à plusieurs millions de clients Amazon Web Services.

Kara Hurst, directrice du développement durable chez Amazon, met l’accent sur « les investissements majeurs dans les énergies renouvelables (qui) constituent une étape cruciale pour réduire notre empreinte carbone au niveau mondial. Nous continuerons d’investir dans ces projets ». Avec ces investissements, l’industrie du Web commence à réduire significativement son impact sur l’environnement. Pour autant, cela ne devrait pas suffire à convaincre les autorités européennes de ne pas modifier les règles fiscales actuelles…

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 25 Oct 2023
Le monde automobile connaît une mutation, avec l'émergence du rétrofit. Ce procédé, qui donne une seconde vie aux véhicules thermiques, se voit propulsé par les ambitions gouvernementales et la prise de conscience écologique. Une homologation stricte qui garantit la sécurité…
ven 22 Déc 2023
Du 11 au 13 juin 2024, la Semaine Européenne de l'Énergie Durable (EUSEW) rassemblera à Bruxelles et en ligne les acteurs clés de l'énergie durable pour promouvoir une transition énergétique juste et compétitive en Europe. Cette édition, mettant l'accent sur…
jeu 14 Déc 2023
Un gigantesque gisement d'hydrogène blanc a été découvert en Moselle par deux scientifiques. Cette trouvaille pourrait non seulement grandement impacter le marché énergétique, mais aussi propulser la France en leader de l'énergie propre.   L'hydrogène blanc est une source d'énergie…
jeu 28 Déc 2023
Face à l'arrivée imminente des Zones à Faibles Émissions (ZFE) dans les grandes villes françaises, beaucoup d'automobilistes s'opposent. Bien qu'il faille protéger l'environnement, la forte inflation ne permet pas aux Français un changement de véhicules.   ZFE : des règles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.