Les énergéticiens français affichent leurs performances

Les énergéticiens français affichent leurs performances

Ce mardi 14 mai 2019 a été l’occasion de dresser un premier bilan pour les deux mastodontes français de l’énergie. En effet, le même jour, EDF et Engie ont publié un communiqué comprenant des informations financières pour ce premier trimestre 2019. Tandis les deux groupes confirment leurs objectifs, ils enregistrent une progression de leur chiffre d’affaires…

EDF et ENGIE, en bonne forme au premier trimestre ?

Le premier trimestre 2019 s’achève sur une note positive pour EDF. Ce 14 mai 2019, l’énergéticien a indiqué aux investisseurs qu’il confirmait ses objectifs et ses ambitions pour 2019/2021. D’après le communiqué de presse, l’entreprise détenue à 83,7% par l’Etat enregistre une hausse de 1,7 % de son chiffre d’affaires, estimé à environ 21 milliards d’euros. Une performance d’autant plus bonne qu’elle a été réalisée dans un contexte difficile. En effet, suite au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a décidé de temporiser sur la hausse prévue en février des tarifs réglementés de l’électricité. Le manque à gagner pour l’électricien est conséquent ; d’ailleurs, le directeur financier d’EDF, Xavier Girre n’a pas complètement écarté la possibilité qu’un rattrapage tarifaire lié au report de cette augmentation soit envisagé.

Parallèlement, ENGIE affiche une également une croissance de son chiffre d’affaires de 4,4 % en organique. Toutefois, l’énergéticien enregistre en même temps une baisse de son Ebidta de 3,9 % en organique. Sur Twitter, Isabelle Kocher commente : “notre trajectoire de croissance et de rentabilité reste forte et en ligne avec nos prévisions annuelles et à moyen terme, malgré les effets température défavorables“. De son côté, EDF évoque “des conditions de marché favorables” et souligne “la bonne performance d’EDF Trading“, de telle sorte que l’électricien révise à la hausse son objectif 2019 entre 16 et 16,7 milliards d’euros contre une prévision initiale de 15,3 à 16 milliards d’euros.

Dans l’ère post-carbone, l’électricien avantagé

Pour ENGIE, la situation est plus délicate car le résultat opérationnel chute de 4,3%. Néanmoins, ces mauvais chiffres avaient été anticipés par les analystes, en raison des températures hivernales peu froides d’une part, et des difficultés rencontrées par Engie sur son parc nucléaire en Belgique. Un premier acte 2019 qui n’inquiète cependant pas outre mesure la direction, laquelle compte sur une reprise normale des activités nucléaires. Ainsi, les objectifs financiers du groupe pour 2019 restent inchangés. Pour 2019, le groupe vise un résultat net récurrent part du Groupe (RNRpg) compris entre 2,5 et 2,7 milliards d’euros.

Alors que les rencontres ENR étaient organisées à la Maison de la Chimie ce mercredi 15 mai 2019, Jean-Baptiste Sejourné a tout de même confirmé l’intention d’ENGIE de développer les énergies renouvelables. En effet, le groupe n’a pas renoncé à son plan stratégique, celui de “la transition zéro carbone as a service“. Lors de ce rendez-vous, EDF a également souligné son intention de poursuivre sa stratégie CAP2030 en faveur des ENR. Une volonté partagée par tous, même si la députée Anne-France Brunet souhaite aussi défendre “une plus grande acceptabilité dans nos politiques de transition énergétique“.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 29 Avr 2021
Michelin déploie actuellement Osiris dans son usine de Blavozy. Cette nouvelle technologie vise à réduire la consommation d'énergie lors de la fabrication des pneus. Le déploiement d'Osiris requiert de lourds investissements de la part de Michelin. Le manufacturier français a…
jeu 16 Jan 2020
Ce mercredi 15 janvier 2020, le Parlement Européen a adopté à une large majorité le « Green deal » proposé par la nouvelle Commission Européenne. Les eurodéputés ont même réclamé à l'exécutif européen plus d'ambition et plus de moyens pour contraindre les…
jeu 14 Avr 2016
La Banque mondiale a annoncé, jeudi 7 avril dernier, le lancement d'un plan d’électrification visant à assister les pays en développement, via l’installation de 30 GW d’énergies renouvelables, une capacité pouvant alimenter environ 150 millions de ménages. Ce plan d’action…
jeu 27 Avr 2017
En conflit direct avec les régions de l'Est, sous contrôle séparatiste prorusse, le gouvernement ukrainien durcit le ton. Kiev a décidé, mardi 25 avril 2017, de couper pour cause d'impayés l'approvisionnement en électricité de ces territoires, dans la région de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.