EDF Renouvelables remporte deux nouveaux projets éoliens au Brésil

EDF Renouvelables remporte deux nouveaux projets éoliens au Brésil

bresil-edf-en-parc-eolien

Huitième consommateur d’énergie au monde, le Brésil est considéré par EDF Renouvelables (nouveau nom de EDF EN) comme un marché porteur pour l’avenir compte tenu de ses ambitions dans le développement des énergies propres à l’international. Le groupe français y a mis en service en 2017 ses premières centrales solaires et éoliennes pour un total de 350 MW, et a annoncé mercredi 5 septembre 2018, avoir remporté un nouveau contrat pour la construction et l’exploitation de deux parcs éoliens d’une puissance cumulée de 276 MW.

Très active au Brésil depuis 2015 et le rachat d’un portefeuille éolien en développement de 800 MW, la filiale du groupe EDF spécialisée dans les énergies renouvelables poursuit ses investissements dans de nouveaux moyens de production. Elle a commencé en 2018 à produire de l’électricité dans ses deux parcs de Pirapora et de Ventos da Bahia, et finalisé la construction d’un parc éolien de 117 MW et d’un complexe solaire de près de 400 MW. Concernant les projets à venir, elle a remporté en avril dernier un projet éolien de 114 MW dans le cadre d’une enchère fédérale brésilienne dans l’Etat de Bahia, dans le nord-ouest du pays, et a été sélectionné la semaine dernière pour deux projets supplémentaires de construction de parcs éoliens pour une puissance totale de 276 MW.

Un gigawatt de capacités renouvelables

Ces deux futurs parcs, l’un de 147 MW et l’autre de 129 MW, se situent eux aussi dans l’état de Bahia et seront en réalité des extensions de parcs existants, a indiqué EDF Renouvelables dans un communiqué publié mercredi 5 septembre 2018. Ils ont été remportés dans le cadre d’un appel d’offres national organisé fin août par le régulateur brésilien de l’énergie, pour des projets qui doivent entrer en service d’ici 2024.

Au total, EDF Renouvelables possède désormais dans le pays plus de 1000 MW de capacité de projets éoliens et solaires, en construction ou en exploitation, et devrait continuer à investir. Disposant de belles ressources naturelles et des besoins énergétiques croissants, le Brésil représente en effet un marché stratégique pour le groupe EDF qui vise à doubler ses capacités renouvelables en France comme à l’international d’ici 2030, dans le cadre de son plan d’entreprise Cap 2030.

Autre groupe français très présent au Brésil, le producteur d’énergies renouvelables Voltalia a pour sa part annoncé avoir remporté un projet de 60,5 MW lors de cette même enchère.

Crédits photo : Voltalia

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 26 Fév 2018
Dans un contexte de transition écologique, la thalassothermie, qui consiste à utiliser l'eau de mer comme source de chaleur pour alimenter des logements, s'avère une option énergétique à la fois économique et écologique. En France, plusieurs communes de la côte…
lun 19 Déc 2016
La transition des tarifs d'achat bonifiés de l'électricité fixés à 82 euros le MWh à la vente de l'électricité produite directement sur le marché s'annonce moins confortable que prévu pour les professionnels de la filière éolienne. Selon un projet d'arrêté…
jeu 25 Juin 2015
En friche depuis la fermeture de l'usine Doux en 2009, le site industriel de sept hectares aux abords de Locminé, petite commune du Morbihan, devrait finalement retrouver un second souffle. La mairie, propriétaire du terrain depuis 2013, a en effet…
mar 13 Jan 2015
Comme son nom l'indique, l'énergie houlomotrice est une énergie marine renouvelable qui permet de valoriser les mouvements de la houle, c'est à dire les vagues créées par l'effet du vent à la surface de la mer. Il existe actuellement plusieurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.