Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 0,8% en août 2017 - L'EnerGeek

Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 0,8% en août 2017

tarifs-reglementes-gaz-baisse-mars-2018

En attendant leur probable suppression dans l’avenir en lien avec la décision du Conseil d’Etat du 19 juillet 2017, les tarifs réglementés du gaz continuent d’être révisés mensuellement par le gendarme de l’énergie afin de suivre au plus près l’évolution des coûts d’approvisionnement du fournisseur Engie. Ils devraient dans ce cadre enregistrer une nouvelle baisse de 0,8% au mois d’août 2017.

Les consommateurs devraient voir leur facture de gaz diminuer une nouvelle fois le mois prochain. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions d’usagers en France, devraient en effet légèrement baisser au 1er août 2017, a-t-on appris dans une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publiée jeudi 27 juillet au Journal Officiel. Cette baisse de “0,8% du tarif moyen hors taxe” répercutera l’évolution du coût d’approvisionnement d’Engie depuis le mois de juillet, et concernera les 3 millions de foyers qui se chauffent au gaz. Elle sera de 0,3% pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson et de 0,5 % pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude.

Lire aussi : Les tarifs réglementés du gaz se stabilisent au mois de juin 2017

Après une légère stabilisation depuis le mois de juin, ces tarifs reprennent donc une tendance baissière plus générale, et contrebalancent ainsi la forte hausse du mois de janvier dernier (+5%). Au total, ces tarifs ont diminué de plus de 20,5% depuis le 1er janvier 2014, reflétant au mieux le recul des cours, précise la CRE.

Lire aussi : Marché de l’énergie : est-ce la fin des tarifs réglementés ?

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole. Ces prix sont toutefois menacés de disparition depuis la décision du Conseil d’Etat du 17 juillet dernier les déclarant contraire au droit européen.

Crédits photo : Stevepb

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 28 Mai 2014
Si le lac Kivu est un des plus grands lacs africains, il est également un des plus dangereux en raison des grandes quantités de gaz qu'il contient. Afin de remédier au problème, le gouvernement rwandais et la société américaine ContourGlobal…
lun 20 Mai 2019
Les pays producteurs de pétrole ne sont pas épargnés par les événements (géo)politiques au cours de ces dernières semaines. Le Venezuela a vu sa production plonger avec la grave crise politique qui le paralyse, tandis que l’Iran est victime des…
mer 8 Fév 2017
Le nouveau président américain Donald Trump, qui s'était engagé dès son investiture à éliminer les politiques non nécessaires et nuisibles tel que le plan d’action pour le climat et les eaux mis en place par Barack Obama, est passé à…
ven 9 Sep 2016
Depuis la reprise du pôle énergie d’Alstom, General Electric emploie approximativement 100 000 salariés en Europe. Mais alors que l’entreprise se présente comme « une référence mondiale du management », une grève est prévue vendredi 8 septembre pour protester contre son plan de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.