La Californie prolonge ses mesures climatiques jusqu'en 2030 - L'EnerGeek

La Californie prolonge ses mesures climatiques jusqu’en 2030

jerry_brown_gouverneur_Calirfornie

Sixième puissance économique mondiale, la Californie est fortement engagée depuis plusieurs années déjà dans le développement des énergies vertes et la lutte contre la pollution atmosphérique. Sous l’impulsion de son gouverneur Jerry Brown, elle entend désormais prendre le relais de l’administration américaine en la matière, et a adopté mi-juillet, la prolongation jusqu’en 2030 de l’ensemble de ses mesures pour le climat.

Considérée depuis plusieurs années comme un précurseur en matière de réglementations écologiques et climatiques, la Californie mène des politiques agressives pour le développement des énergies renouvelables. Cet Etat de l’ouest américain, le plus peuplé des Etats-Unis avec près de 40 millions d’habitants, s’impose en effet comme une terre de résistance environnementale en opposition totale avec les nouvelles orientations prises par le Président américain, Donald Trump.

Lire aussi : Californie : une terre de résistance environnementale

Une tendance qui devrait se poursuivre dans l’avenir puisque les parlementaires de Californie ont approuvé mi-juillet, l’extension jusqu’en 2030 de mesures rigoureuses pour lutter contre le réchauffement de la planète. La prolongation du marché carbone par exemple, a été approuvée à une majorité des deux tiers par l’assemblée et le sénat de Californie, et constitue une victoire majeure pour le gouverneur démocrate Jerry Brown, très engagé dans les dossiers environnementaux. “Ce soir, la Californie s’est dressée une fois de plus pour affronter résolument une menace existentielle“, a écrit M. Brown sur Twitter. “Républicains et démocrates ont mis de côté leurs divergences pour prendre une décision courageuse. C’est à cela que ressemble une bonne gouvernance“, a-t-il ajouté. “Le changement climatique est bien réel. Il menace toute forme d’organisation humaine”, a-t-il ajouté.

Les parlementaires californiens ont également approuvé des mesures visant à accroître le contrôle de la pollution atmosphérique et augmenter les pénalités pour les pollueurs. S’il compte encore une qualité de l’air parmi les pires des Etats-Unis, l’Etat s’est engagé à réduire ses émissions à leurs niveaux de 1990 d’ici 2020, et à 40% de moins que les niveaux de 1990 d’ici 2030.

Crédits photo : Neon Tommy

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 19 Mai 2017
Saisie par des associations anti-éoliennes, la Cour administrative d'appel de Nantes a rejeté, lundi 15 mai 2017, l'ensemble des recours visant à faire annuler l'autorisation d'exploiter le parc de 80 éoliennes en mer prévu au large de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique,…
ven 27 Déc 2013
Selon Silas Lwakabamba, ministre des Infrastructures, les établissements d'enseignements secondaires du Rwanda utiliseront, à partir de janvier 2014, des installations de biogaz (méthaniseurs et réservoirs) pour convertir des déchets en énergie et ainsi répondre à leurs besoins énergétiques. Ce projet…
lun 7 Jan 2013
UEM (Usine d’électricité de Metz) vient de mettre en service une unité de cogénération biomasse sur le site de Metz-Chambière. La nouvelle installation affiche un rendement de 80%, contre 40% pour une centrale thermique « classique ». L’unité possède une puissance thermique…
mar 17 Jan 2017
La stabilisation progressive du cadre réglementaire et économique de la filière éolienne en France continue de porter ses fruits. Après deux années 2014 et 2015 très positives, les professionnels du secteur ont enregistré l'année passée un taux de croissance record…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.