Sanctions américaines contre la Russie : l’UE inquiète pour sa sécurité énergétique - L'EnerGeek

Sanctions américaines contre la Russie : l’UE inquiète pour sa sécurité énergétique

sanctions-amercaines-jean_claude_Juncker_commission_europeenne

Alors que le congrès des Etats-Unis adoptait mardi 25 juillet 2017, de manière unilatérale, de nouvelles sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord, la Commission européenne s’est déclarée de son côté, très inquiète des répercussions que pourraient avoir de telles sanctions sur la sécurité et l’indépendance énergétique de l’Europe. Dans un communiqué paru mercredi 26 juillet, l’exécutif européen a tenu à rappeler qu’il restait “prêt à agir pour protéger les intérêts européens si ses craintes n’étaient pas prises en compte par les législateurs américains”.

Si le projet de loi établissant de nouvelles sanctions économiques à l’encontre de la Russie doit encore être avalisé par le Sénat américain, sa concrétisation pourrait avoir des conséquences pour le moins fâcheuses en Europe. Une fois appliqué, ce texte donnerait en effet au Président Donald Trump la possibilité de sanctionner toutes les entreprises (y compris européennes) qui travaillent sur des pipelines venant de Russie, en limitant par exemple leur accès aux banques américaines ou en les excluant des marchés publics aux Etats-Unis.

Lire aussi : Nord Stream 2 : pourquoi le nouveau gazoduc déchire l’Europe ?

Cette proposition de loi prévoit “l’imposition de sanctions sur n’importe quelle compagnie qui contribue au développement, à la maintenance, la modernisation ou la réparation de pipelines exportant de l’énergie en provenance de la Russie“, explique la Commission européenne dans son communiqué. Or, sa mise en œuvre pourrait “affecter les infrastructures transportant des ressources énergétiques en Europe (…) ainsi que des projets cruciaux pour les objectifs européens de diversification énergétique, tels que le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) dans la Baltique”, ajoute-t-elle.

Lire aussi : En cas de crise du gaz, l’Europe compte sur la solidarité communautaire

Une telle menace pour la sécurité et l’indépendance énergétique de l’Union est bien sûr inadmissible pour la Commission qui a tenu à rappeler aux Etats-Unis l’importance de coordonner la politique de sanctions entre tous les pays du G7, et précisé qu’elle surveillerait le processus législatif américain et n’hésiterait pas à prendre les mesures nécessaires pour protéger ses intérêts.

Crédits photo : Martin Schulz

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 3 Mar 2014
EDF a constaté une hausse de la consommation d'électricité "historiquement faible" dans l’île de l’océan Indien. Cette baisse de 1,1% de la croissance de la consommation totale d’énergie s’explique, d'après EDF, par le renforcement, depuis plusieurs années, des actions d'efficacité…
ven 9 Mar 2018
Ce jeudi 8 mars, l’association « UFC Que Choisir » lançait sur son site une pétition pour protester contre le coût du déploiement des nouveaux compteurs électriques intelligents Linky. L’association, qui s’appuie sur certains passages du dernier rapport de la Cour des…
mer 10 Mai 2017
Contesté par de nombreux pays membres de l'Union européenne, méfiants face aux projets de gazoducs russes, le gazoduc TurkStream devrait pourtant bien voir le jour. Le géant russe Gazprom a annoncé dimanche 7 mai 2017, le début des travaux de…
lun 30 Mar 2015
Les opérateurs du réseau électrique du Royaume-Uni et de la Norvège étaient réunis, jeudi 26 mars à Oslo, pour conclure une entente portant sur le déploiement d'une interconnexion entre leurs deux pays. Le britannique National Grid et le norvégien Statnett…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.